L’Allemagne avec Draisaitl… et Reinprecht

186

L’Allemagne aborde la fin de l’Euro Hockey Challenge avec huit nouveaux renforts : les joueurs de NHL Leon Draisaitl, Dominik Kahun et Korbinian Holzer (qui a repris la glace depuis février après une opération du poignet et a été nommé capitaine), et les éliminés des demi-finales de DEL Moritz Müller, Fabio Pfohl, Frederik Tiffels et Simon Sezemsky. L’heure des choix définitifs n’est pas encore arrivée car les finalistes de DEL Mannheim et Munich comptent nombre d’internationaux, mais les nombreux arrivants ont déjà provoqué une première sélection.

Huit joueurs ont ainsi fait leurs valises : Dominik Bittner, Marcus Weber, Björn Krupp, Kai Wissmann, Mirko Höfflin, Marcel Kurth, Parker Tuomie et Sven Ziegler. Deux noms retiennent l’attention dans cette liste. Médaillé d’argent olympique, le fils Krupp a sans doute perdu sa place lors des rencontres en République Tchèque (toutes deux perdues 4-5) où il n’a guère été à son avantage, comme toute la défense. Quant à Parker Tuomie, il faisait partie des attaquants débutants, mais il est rappelé aux États-Unis par ses obligations universitaires. On notera que les juniors Tim Wohlgemüth et Dominik Bokk sont en revanche toujours présents.

Deux autres arrivées sont à signaler dans le camp allemand, ceux de deux entraîneurs-adjoints : un habitué, Tobias Abstreiter, et l’invité-surprise, Steven Reinprecht, le vainqueur de la Coupe Stanley 2001 et champion du monde 2003 (oui, et champion de France avec Mulhouse en 2005) qui a mis un terme à sa carrière de joueur l’été dernier à Nuremberg.

Leon Draisaitl est aligné sur la première ligne avec son copain Frederik Tiffels (ils ont été formés ensemble à Cologne) et avec Marc Michaelis, le joueur universitaire qui confirme la très bonne impression laissée l’an passé. Cette ligne se crée les situations les plus dangereuses au sein d’une équipe d’Allemagne enthousiaste à l’offensive. Draisaitl aurait pu marquer à plusieurs reprises, et échoue à deux reprises sur le gardien autrichien Lukas Herzog avant de finalement exploiter une grosse erreur de relance de Daniel Jakubitzka à la fin du premier tiers-temps. Rebelote au début du deuxième tiers : Draisaitl s’offre un doublé sur une reprise en cage ouverte, après un beau tour de cage du rapide Tiffels, lancé à la ligne bleue par une longue passe de Jonas Müller.

HEINRICH Dominique 150505 379L’Allemagne semble alors se diriger vers une victoire tranquille et aisée. Mais lorsque Patrick Obrist parvient à marquer entre les bottes de Mathias Niederberger sur un très mauvais rebond laissé par le gardien de Düsseldorf, l’élan allemand est comme brisé. Soudain, l’équipe locale se met à commettre des étourderies dans sa zone. Niederberger, peu inquiété avant de prendre ce but-casquette, doit maintenant multiplier les interventions pour préserver l’avantage des siens jusqu’à la pause.

C’est une autre partie qui s’ouvre alors au troisième tiers-temps, bien plus équilibrée. Bokk, Loibnl ou Wagner ont des occasions pour l’Allemagne. Mais à huit minutes de la fin, c’est l’Autriche qui décroche l’égalisation quand Lukas Haudum soulève en lucarne le palet transmis de la ligne bleue par Cijan. À l’avant-dernière minute, Thomas Raffl lance sur le poteau, le palet revient sur Martin Ulmer qui feinte le lancer et sert une passe croisée à Dominique Heinrich qui donne une victoire inattendue aux visiteurs. Même les deux buts de Draisaitl n’auront pas sauvé les Allemands d’une sévère déconvenue : sa cinquième défaite du mois, contre son « petit voisin », est certainement la plus difficile à accepter.

Commentaires d’après-match

Toni Söderholm (entraîneur de l’Allemagne) : « Nous ne sommes pas satisfaits de notre performance globale. Nous avons bien joué pendant les 30 premières minutes. Ensuite, nous n’avons pas suivi le plan prévu. Nous devons apprendre de ces erreurs et faire mieux la prochaine fois. »

Korbinian Holzer (défenseur de l’Allemagne) : « J’ai senti un picotement en venant ici. Je n’ai joué qu’un an à Regensburg, mais cette période m’a formé. C’était la première fois que je quittais la maison, et c’est aussi là que j’ai passé mon permis de conduire. J’ai gardé beaucoup de souvenirs et d’amitiés. C’est un peu dommage que la semaine d’entraînement se passe à Deggendorf et qu’on ne reste pas au moins une journée complète ici. C’était très spécial de porter le C, c’était la première fois pour moi en équipe nationale. Je remercie Toni de m’avoir donné cette chance. Notre paire [avec Moritz Müller] a bien fonctionné. Le ‘Mo’ est un joueur très expérimenté. On sait assez précisément comment l’autre joue et on se complète bien. »

Roger Bader (entraîneur de l’Autriche) : « Après la réduction du score, nous avons été à leur niveau. Comme dans les rencontres précédentes, nous avons mis du temps à rentrer dans la partie. Mais nous nous sommes améliorés de tiers en tiers. Je suis très satisfait de ce match, surtout de la seconde moitié. Une victoire à l’extérieur en Allemagne dans une patinoire pleine, cela n’arrive pas tous les jours. Avoir cinq points en cinq rencontres dans cet Euro Hockey Challenge, c’est déjà un grand succès. »

 

Allemagne – Autriche 2-3 (1-0, 1-1, 0-2)
Jeudi 25 avril 2019 à 19h00 à la Donauarena de Regensburg. 4682 spectateurs.
Arbitrage de Benjamin Hoppe (ALL) assisté de Markus Höfer et Andreas Roth (ALL).
Pénalités : Allemagne 6′ (0′, 2′, 4′) ; Autriche 4′ (2′, 2′, 0′).
Tirs : Allemagne 36 (16, 9, 11) ; Autriche 22 (5, 8, 9).

Évolution du score :
1-0 à 17’52 : Draisaitl assisté de Michaelis et Tiffels
2-0 à 24’15 : Draisaitl assisté de Tiffels et J. Müller
2-1 à 28’41 : Jakubitzka assisté de Baltram et Cijan
2-2 à 52’04 : Haudum assisté de Cijan et Obrist
2-3 à 58’10 : Heinrich assisté d’Ulmer

Allemagne (2′ pour surnombre)

Attaquants :
Frederik Tiffels – Leon Draisaitl (A) – Marc Michaelis (+1)
Lean Bergmann – Dominik Kahun – Dominik Bokk (2′)
Gerrit Fauser – Stefan Loibl – David Elsner (2′)
Marcel Noebels (-1) – Tim Wohlgemüth (-2) – Leonhard Pföderl (-2)

Défenseurs :
Moritz Müller (A) – Korbinian Holzer (C)
Jonas Müller (+1) – Marco Nowak (+1)
Benedikt Schopper – Stephan Daschner
Fabio Wagner (-2) – Simon Sezemsky (-1)

Gardien :
Mathias Niederberger [sorti de 58’34 à 59’52]

Remplaçant : Niklas Treutle (G). En réserve : Dustin Strahlmeier (G), Fabio Pfohl (malade).

Autriche

Attaquants :
Manuel Ganahl (A) – Benjamin Baumgartner – Martin Ulmer (+1)
Thomas Raffl (C, +1) – Raphael Herburger (A) – Fabio Hofer (-1)
Lukas Haudum (+1, 2′) – Alexander Rauchenwald (-1, 2′) – Mario Huber
Florian Baltram – Patrick Obrist (+1) – Alexander Cijan (+1)

Défenseurs :
Erik Kirschschläger – Daniel Jakubitzka
Raphael Wolf (+2) – Markus Schlacher (+1)
Dominique Heinrich – Alexander Pallestrang (-1)
Philipp Lindner – David Maier

Gardien :
Lukas Herzog

Remplaçant : David Kickert (G). En réserve : Stefan Müller (G), Julian Payr, Thomas Vallant, Stefan Häussle, Konstantin Komarek, Kevin Macierzynski, Dominic Zwerger.

Les commentaires sont fermés.

dolor neque. libero. felis consectetur fringilla Sed ut felis Praesent