Le temps mort qui paye… trois fois

124

Interrogé une énième fois sur le forfait d’un joueur NHL (le dernier en date étant celui de Patrik Laine qui a joué toute la saison avec une blessure au dos), le sélectionneur finlandais Jukka Jalonen a fini par s’agacer en début de semaine et par demander qu’on arrête de parler des absents. Il est vrai qu’il n’y a rien qu’il puisse y faire et que ce serait plus respectueux envers les joueurs qui sont là en train de porter le maillot de l’équipe de Finlande.

La situation est tout de même particulière, au moment où la Finlande s’apprête à recevoir deux fois la Suède pour la finale de la « Nordic Cup » ressuscitée dans le cadre de l’Euro Hockey Challenge. Les Finlandais alignent en effet un effectif assez proche de leur composition finale, même s’il sera complété par quelques joueurs des finalistes de Liiga (Kärpät et HPK), voire par des renforts NHL hypothétiques mais toujours possibles. A contrario, la Tre Kronor ira de nouveau au Mondial avec 90% de hockeyeurs issus de NHL, mais n’en aligne pour l’instant qu’un seul, Jesper Bratt, qui a besoin de retrouver ses sensations car il n’a pas joué depuis début mars.

La Finlande, qui plus est à domicile, a donc un impératif supérieur de victoire. La première période est équilibrée jusqu’à l’ouverture du score, avec un peu de réussite, de Jonathan Andersson. Mais les Finlandais égalisent sur une combinaison bien construite par Kristian Kuusela et Eetu Luostarinen pour la conclusion de Niko Ojamäki.

En deuxième période, la Suède marque deux buts coup sur coup sur des erreurs finlandaises. D’abord, une passe de Tony Sund atterrit directement dans la palette de Jonathan Andersson qui sert alors Joakim Nygård pour un but son contrôle. Ensuite, Mathias Bromé et Dennis Rasmussen gagnent des duels dans la bande et libèrent ainsi Linus Sandin pour le 1-3.

Harri Pesonen réduit le score dès le début de la troisième période sur un service de Kuusela. Lorsque Viktor Svedberg est sanctionné pour une obstruction, la Finlande est en position d’égaliser à 5 contre 4. Mais le dégagement du gardien Jussi Olkinuora arrive droit sur l’épaule d’Anton Lander, qui se fait un plaisir de marquer dans la cage vide. Ce match n’aura pas été l’avantage d’Olkinuora (moins de 77% d’arrêts). Vehviläinen, très bon pendant l’Euro Hockey Tour et actuellement en finale de Liiga, paraît un candidat beaucoup plus sérieux pour les cages finlandaises.

Lorsque Jukka Jalonen prend son temps mort à 2’20 de la fin avant une mise au jeu en zone offensive, une septième victoire de suite durant cette préparation paraît acquise pour la Suède, qui compte deux buts d’avance. Six secondes plus tard, à 6 contre 5, le capitaine finlandais Mikko Lehtonen, dans une patinoire de Kouvola qu’il connaît bien pour avoir passé deux ans de sa carrière au club local (KooKoo), envoie un missile de la ligne bleue que Niko Ojamäki dévie victorieusement au passage. Olkinuora réintègre sa cage dès l’engagement avant de la quitter onze secondes plus tard quand les Leijonat retournent en zone offensive. Harri Pesonen, l’attaquant de Langnau qui excelle depuis son arrivée dans l’équipe finlandaise, égalise. Et ce n’est pas fini : le jeune attaquant de 20 ans Eetu Luostarinen marque un inoubliable premier but en sélection, un but qui permet de battre la Suède. Rikard Grönborg demande lui aussi son temps mort et sort son gardien à son tour, mais cela n’aura pas le même effet. Avec trois buts inscrits en une minute et demie, la Finlande a totalement renversé la situation.

Désignés joueurs du match : Eetu Luostarinen pour la Finlande et Jonathan Andersson pour la Suède.

Commentaires d’après-match

Jukka Jalonen (entraîneur de la Finlande) : « Je ne me souviens pas que mon équipe ait marqué trois buts à la fin d’un match. Deux, ça arrive parfois, mais trois, c’est exceptionnel. C’était un bon match crescendo. Le niveau d’exigence était différent de celui contre la Norvège et le Danemark, même si ce sont des équipes sérieuses. »

Eetu Luostarinen (attaquant de la Finlande) : « Il est clair que tout allait vite et que la Suède utilisait chaque situation de jeu. Nous avons tout donné à la fin. Nous avons su mettre de la pression et marquer ces buts. C’est un sentiment agréable de marquer ce but gagnant contre la Suède. »

Rikard Grönborg (entraîneur de la Suède) : « Dans un match de hockey, on doit tout faire pour gagner et je ne crois pas que nous l’ayons fait à la fin. C’est une terrible déception car nous devrions être capables de fermer la porte. Si on aspire à une place au championnat du monde, on doit être capable de jouer du mieux qu’on peut. Il y a bien sûr une envie de revanche avant le second match. »

 

Finlande – Suède 5-4 (1-1, 0-2, 4-1)
Jeudi 25 avril 2019 à 18h00 à la Lumon Arena de Kouvola. 4105 spectateurs.
Arbitrage de Kristian Vikman et Lassi Heikkinen (FIN) assistés de Lauri Nikulainen et Markus Hägerström (FIN).
Pénalités : Finlande 2′ (0′, 2′, 0′) ; Suède 6′ (2′, 0′, 4′).
Tirs : Finlande 27 (6, 9, 12) ; Suède 17 (9, 5, 3).

Évolution du score :
0-1 à 13’44 : Andersson
1-1 à 14’09 : Ojamäki assisté de Kiviranta et Luostarinen
1-2 à 28’04 : Nygård assisté d’Andersson
1-3 à 29’40 : Sandin assisté de Rasmussen et Bromé
2-3 à 41’20 : Pesonen assisté de Kuusela et Jokiharju
2-4 à 48’06 : Lander (inf. num.)
3-4 à 57’46 : Ilomäki assisté de Lehtonen et Rajala
4-4 à 58’18 : Pesonen assisté de Kakko et Ilomäki
5-4 à 59’12 : Luostarinen assisté d’Ojamäki

Finlande

Attaquants :
Toni Rajala (+1) – Arttu Ilomäki (+1) – Kaapo Kakko (+1)
Harri Pesonen (+1) – Juho Lammikko (2′) – Kristian Kuusela (A, -1)
Jere Sallinen (A, -2) – Juhani Tyrväinen (-1) – Joonas Nättinen (-2)
Joel Kiviranta (+2) – Eetu Luostarinen (+2) – Niko Ojamäki (+2)

Défenseurs :
Mikko Lehtonen (C) – Oliwer Kaski
Tony Sund (+2) – Henri Jokiharju (+1)
Teemu Eronen – Juuso Vainio
Petteri Lindbohm – Miika Koivisto

Gardien :
Jussi Olkinuora [sorti de 57’40 à 58’18 et de 57’57 à 58’18]

Remplaçant : Kevin Lankinen (G). En réserve : Eetu Laurikainen (G), Otto Leskinen, Jarkko Parikka, Sakari Manninen, Marko Anttila, Arttu Ruotsalainen, Eemeli Suomi.

Suède

Attaquants :

Anton Wedin (-2) – Anton Lander (C, -2) – Jesper Bratt (-3)
Jesper Boqvist – Dennis Rasmussen (A) – Linus Sandin
Daniel Zaar (+1) – Isac Lundeström (+1) – Joakim Nygård (+1)
Mathias Bromé – Linus Fröberg – Leon Bristedt (4′)
Emil Sylvegård

Défenseurs :
Philip Holm (A) – Lukas Bengtsson (+1)
Jonathan Andersson (+1) – Viktor Svedberg (2′)
Jesper Sellgren (-1) – Linus Arnesson (-2)
Emil Djuse (-1)

Gardien :
Jhonas Enroth [sorti de 59’20 à 60’00]

Remplaçant : Samuel Ersson (G). En réserve : Simon Bertilsson.

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

libero justo id mattis nunc fringilla