Résultats et classement des Mondiaux 2019

Photo Jonathan Vallat
986

Retrouvez notre page complétée définitive des championnats du monde 2019 :

Résultats et classements des championnats du monde 2019

Notre analyse complète de ces championnats et des enseignements à en tirer sera publiée la semaine prochaine.

Les groupes pour 2020 (entre parenthèses, le classement IIHF) :

Groupe A (Zurich) : Russie (2), Finlande (3), États-Unis (6), Suisse* (8), Lettonie (10), Norvège (11), Italie (16), Kazakhstan (19).

Groupe B (Lausanne) : Canada (1), Suède (4), République Tchèque (5), Allemagne* (7), Slovaquie (9), Danemark (12), Bélarus (14), Grande-Bretagne (20).

* les deux pays ont été inversés, sans doute pour envoyer le Canada – toujours populaire en terre francophone – à Lausanne et consoler les Romands que la Suisse joue à Zurich

L’équipe de France, quant à elle, sait qu’elle ira à Ljubljana du 24 au 30 avril 2020 pour tenter de remonter dans l’élite mondiale (la Roumanie, qui avait aussi présenté sa candidature, l’a retirée car elle ne pouvait garantir que la nouvelle patinoire de Bucarest serait prête à temps). Les Bleus affronteront donc leurs deux principaux adversaires dans un environnement hostile : les Slovènes seront à domicile et les Autrichiens, en voisins, devraient être nombreux.

Un record de 54 pays s’est engagé en championnat du monde avec la première participation de la Malaisie et des Philippines, ce qui crée pour la première fois une « division IV », organisée au Kirghizstan avec uniquement des participants asiatiques (quatre équipes dont le Koweït qui complète le tableau). Il y aura huit groupes de niveau au total. La division IIIA aura lieu au Luxembourg avec pas mal de nations exotiques (Corée du Nord, Turquie, Turkménistan, Émirats Arabes Unis, Taïwan)

Les moins de 20 ans, descendus en D1B, devront aller à Kiev en Ukraine pour revenir à un niveau plus approprié face à des adversaires abordables (Pologne, Hongrie, Italie, Ukraine, Estonie), et les moins de 18 ans iront à Piestany, en Slovaquie, pays relégué qui compte vite remonter dans cette catégorie. Leur tâche devrait plutôt être de se maintenir, notamment face au Japon.

La France a pour sa part obtenu l’organisation du Mondial féminin de D1 A, à Angers ou à Épinal du 12 au 18 avril 2020. Les Bleues tenteront d’y remonter dans l’élite après y avoir goûté pour la première fois. Elles seront opposées à la Suède, la Norvège, l’Autriche, la Slovaquie ainsi qu’aux Pays-Bas.

Les commentaires sont fermés.

venenatis ut ipsum Phasellus felis dolor dapibus