Présentation du championnat suédois 2019/20

179

Alors que l’image du hockey suédois a pris un sacré coup cet été avec la grève (légitime) des hockeyeuses de la sélection nationale, son championnat masculin connaît désormais une nouvelle ère, après l’éviction du président très contesté Jörgen Lindgren. Lindgren était en poste pendant sept ans et beaucoup l’accusaient de « tuer le hockey suédois » en créant un fossé économique entre la SHL et l’Allsvenskan. Un juteux contrat TV favorisant largement les grands clubs et le durcissement des conditions de validation des promus en élite suédoise, avec notamment des exigences en terme de budget et de capacité à recevoir le public, ont été perçus comme la mise en chantier d’une ligue fermée forcée.

Une tension à son paroxysme entre la SHL / ses grands clubs et le reste du hockey suédois a finalement poussé le conseil d’administration de la ligue à évincer Lindgren en octobre 2018. Ce dernier voulait renforcer la marque SHL, au détriment du hockey suédois. Il a finalement perdu son poste à la suite de cette crise majeure. Michael Marchal, président intérimaire, lui a désormais définitivement succédé, et aura pour objectif de redorer la réputation de la SHL et d’instaurer un climat de confiance.

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! AccepterEn savoir plus

dolor. justo porta. elementum efficitur. commodo vulputate, dapibus mattis ipsum quis, velit,