Division 1 (8e journée) – Une première… depuis 1988 !

1 230

La Division 1 a retrouvé son rythme habituel : celui d’un championnat resserré où tout peut toujours se passer. Après la 7eme journée qui s’est jouée en semaine, les Bisons de Neuilly avaient pris la tête du championnat… pour finalement chuter dès ce soir à domicile face à l’Etoile Noire de Strasbourg.

Les Alsaciens montent lentement en gamme, mais signent ce soir leur premier succès en voyage de la saison. Le toujours prolifique québécois Sébastien Trudeau s’est octroyé un doublé, avec l’ouverture et la clôture de la marque en cage vide. Michal Duras est l’autre buteur jaune et noir, tandis que Maxence Auvitu est l’unique buteur nocéen (1-3). Les Bisons n’avaient plus perdu depuis la première journée, et la réception de Dunkerque.

Cette défaite permet aux Drakkars de Caen de reprendre la tête du classement. Et c’est justement à Dunkerque que les Normands sont allés chercher les trois points. Les Corsaires ont pourtant fait la course en tête depuis le but de Thomas en première période et jusqu’à la reprise de la dernière, mais les joueurs de Luc Chauvel ont fait craquer la défense maritime avec quatre buteurs différents dans les vingt minutes finales (André Ménard, Thomas Carminati, Alexandre Palis et Eric Aurard) (1-4).

Le duel entre le quatrième (Nantes) et le troisième (Cergy-Pontoise) a tourné à l’avantage des Jokers. Les Franciliens ont dominé la marque et la réaction des Nantais dans le dernier tiers n’aura pas été suffisante. Les recrues nord-américaines ont fait le travail après le but de Timothée Franck, puisque Corbett, Perl et Vieth sont les autres marqueurs de Cergy (2-4).

Du côté de Tours, tout va décidément mieux. Les Remparts signent leur troisième victoire consécutive et non des moindres puisqu’ils s’imposent à Marseille, où il n’est jamais facile de faire un résultat. David Camy-Sarty est le principal artisan de ce succès en déplacement puisqu’il fut l’auteur de deux buts et de deux assistances. Notons la réalisation pour les Spartiates de la licence bleue Paul Joubert, mais son but comme celui de Ben Greiner ne furent guère suffisants. Au terme d’une dernière période ponctuée de trois buts pour reprendre l’avantage puis se mettre à l’abri, les Tourangeaux quittent victorieux la Provence (2-5).

L’autre mauvaise surprise du début de saison s’était rassurée cette semaine en créant la sensation chez le leader Caen, mais les Albatros de Brest sont loin d’être guéris. En réception des Yétis du Mont-Blanc, l’envol n’aura pas duré. Alex Roberts s’est octroyé un doublé, Maxime Joly est également buteur de même que l’éternel Richard Aimonetto, qui marque en infériorité numérique, comme un symbole de la fragilité bretonne. Victor Goy y va lui de son blanchissage, et les montagnards poursuivent un séduisant début de saison (0-4).

Le principal adversaire des Albatros demeurent les Sangliers de Clermont-Ferrand, tout comme eux en queue de classement. La réception d’une étonnante équipe de Chambéry pouvait présager d’un deuxième succès cette saison, en réalité il n’y eut guère vraiment de match dès l’ouverture du score de Vyhonsky. Les Éléphants ont certes concédé trois buts, mais ont déroulé en soignant les statistiques : 5 points pour l’auteur du but initial, quatre pour Janecek. Les Savoyards poursuivent leur bonne marche et atteignent le top 5 du championnat (3-7).

Fallait-il une victoire à domicile ce soir ? Il n’en fut rien puisque toutes les équipes en déplacement se sont imposées. Montpellier fut peut-être l’équipe la plus proche de capitaliser à la maison, mais la séance de tirs au but face à Cholet a tout de même souri aux Dogs. Avant cela la rencontre avait été détonante, avec notamment cinq buts dans la première période qui voyait Cholet faire la course en tête pour une unité, aucun but dans le tiers médian et Montpellier revenir en fin de match, et même passer devant. Le joueur du match est l’Américain Zach White. Auteur du deuxième but des Dogs, c’est également lui qui égalise à 44 secondes du terme pour arracher la prolongation, et qui termine le travail en étant l’auteur du tir au but vainqueur (4-5 t.a.b.).

La soirée s’achève donc sur sept victoires en déplacement en autant de rencontres. Cela ne s’était plus produit à cet échelon (2e niveau du championnat français) depuis 31 ansÉ! Il faut remonter à la 10e journée de la saison 1988-89 (le 19 novembre 1988) pour retrouver trace d’une telle situation.

Résultats.- Samedi 2 novembre (8e journée) :  Nantes – Cergy-Pontoise 2-4, Neuilly sur Marne– Strasbourg 1-3, Marseille – Tours 2-5, Dunkerque – Caen 1-4, Montpellier – Cholet 4-5 t.a.b, Brest – Mont-Blanc 0-4, Clermont-Ferrand – Chambéry 3-7.

Classement : 1 Caen (18 pts, 8 matchs), 2 Cergy-Pontoise (17 pts, 7 matchs), 3 Neuilly sur Marne (16 pts, 8 matchs), 4 Mont-Blanc (14 pts, 7 matchs), 5. Chambéry (13 pts, 8 matchs), 6 Nantes (13 pts, 7 matchs), 7 Marseille (12 pts, 7 matchs), 8 Cholet (11 pts, 8 matchs), 9 Tours (10 pts, 8 matchs), 10 Strasbourg (10 pts, 8 matchs), 11 Dunkerque (8 pts, 8 matchs), 12 Montpellier (7 pts, 8 matchs), 13 Clermont-Ferrand (5 pts, 8 matchs), 14 Brest (5 pts, 8 matchs).

Prochains matchs.- Dimanche 3 novembre (7e journée – match en retard) : Cergy-Pontoise – Mont-Blanc.

Samedi 9 novembre (9e journée) : Strasbourg – Dunkerque, Mont-Blanc – Montpellier, Cholet – Clermont-Ferrand, Cergy-Pontoise – Marseille, Tours – Brest, Chambéry – Neuilly sur Marne, Caen – Nantes.

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

elit. et, venenatis ante. ipsum leo. consequat. Lorem