Wasquehal – Valenciennes (Division 2, poule A, 17e journée)

Crédit : Emilie Masclet-Flahauw
254

Wasquehaliens et Valenciennois ont profité de l’hiver naissant pour redresser la barre. La litanie de six défaites connue par les premiers a, sur la glace de Paris, laissé la place à une série en cours de quatre gains de rang. Les seconds ont pour la première fois de la saison remporté deux victoires de suite en repoussant à cinq longueurs leurs poursuivants châlonnais, pour l’instant condamnés à la poule de maintien.

Pour cette dernière à domicile avant les séries, les Lions cherchent à maintenir leur courte avance sur les Red Dogs d’Amnéville. Il leur faudra pour cela notamment rester disciplinés… Un cinglage de Tomas Simonsen sur Romain Sadoine dès la onzième seconde les expose à la force de frappe de Marselis Subban, contré par N’Guyen. Le Canadien poursuit son œuvre au retour du banni, d’un lancer de la droite. Antoine Gilbert demeure à l’ouvrage face à Milan Cutt, lancé par Fritz-Dreyssé au cours d’un changement de ligne adverse. Simonsen a beau percer sur l’aile droite pour la première escarmouche locale, l’ouverture du score arrive par un lancer millimétré de l’Américain Mike Crowley sous la barre (0-1 à 06’12″).

Wasquehal avait peut-être besoin de ce but pour se lâcher. Les lancers se succèdent sur la cage de Carrier, alerté par Domian puis Besson, dont l’essai depuis la gauche est bien capté. Les Lions s’exposent cependant à la vitesse des Diables Rouges, Klavins débordant Tiramani pour un lancer difficile à appréhender pour le jeune portier amiénois, mis à mal suite à une charge de son coéquipier Lejeune derrière la cage de son homologue. Le tir de Crowley est cette fois détourné hors des limites, Sadoine manquant sa reprise sur un service cinq étoiles de Dlabaja. Subban, de la bleue, n’est pas plus en réussite.

Efficace en infériorité pour terminer le tiers, hormis sur un palet de Herbet que Carrier perd des yeux, Valenciennes est de nouveau le premier en jambes à la reprise. Un boulet de canon de Roderick Saez témoigne de l’apport quasi-constant des arrières au jeu offensif. Et qui mieux que le dynamique Subban pour être à l’origine du deuxième filet des visiteurs ? Le numéro 88 envoie le caoutchouc vers la zone de danger, où Toneatto est surpris par la présence de Maël Harmegnies, dont l’essai sans contrôle trompe Gilbert (0-2 à 25’19″).

Deux des principaux atouts wasquehaliens, Martin Domian et Tomas Simonsen, unissent leurs efforts pour sonner la révolte : le junior est alerté par une passe verticale du Slovaque, mais Robin Carrier s’interpose. Domian est bousculé dans les secondes suivantes par Saez, alors que les Valenciennois évoluent en infériorité. Dans la continuité de l’action, Daniel Dlabaja fait parler sa vitesse de patinage au détriment d’Herbet pour, en bout de course, trouver le fond des filets du revers (0-3 à 28’01″). En quête d’inspiration face à une défense bien positionnée, les Lions demandent leur temps mort. Ils peuvent croire à un retour à la faveur de trois nouveaux coups de sifflet envers Sadoine, qui fait trébucher Simonsen puis accroche Guirado parti au but, et envers Crowley, en zone offensive sur un pressing orchestré par Subban.

Désigné homme du match, Robin Carrier gagne à ce moment une partie des faveurs, faisant front au duo Matej-Domian pour racheter une perte de palet, écartant du bras les tirs de N’Guyen et Domian, pourtant bien avancé. La plus grosse frayeur pour l’ancien Villardien vient peut-être d’une intervention musclée de Subban, qui propulse Christophe Tiramani vers sa cage. Plus combatifs, les Valenciennois gagnent beaucoup de luttes le long des balustrades. En Daniel Dlabaja, ils disposent d’un atout de choix, sa vitesse lui permettant d’ouvrir le chemin du but à un autre ancien Marseillais, Hugo Sigüenza, déjoué par une intervention rapide de Gilbert, ce dernier se déportant sur sa droite. En infériorité, les hommes de Romain Sadoine sont même par moments les plus dangereux : Pokhodenko expédie un missile, et un retour de Simonsen empêche Fritz-Dreyssé de partir au but.

À égalité numérique, les Diables se montrent les plus dangereux, notamment au cours d’un début de troisième tiers où seul le brio d’Antoine Gilbert préserve la marque intacte. Une action de Milan Cutt, une reprise de Crowley, une incursion de Sigüenza aux dépens d’un défenseur en mauvaise posture et un tir puissant de Klavins occupent le jeune portier. Wasquehal laisse passer l’orage et s’en remet à Simonsen pour tenter de transpercer une défense toujours avare d’espaces. La charge de Klavins permet enfin à Martin Domian de contourner le bloc adverse, d’une passe appuyée de la droite trouvant la palette de Benjamin Louf (1-3 à 52’37″). Il reste du temps aux hommes de Fabien Chardon pour croire à un retour. Domian sert un autre défenseur, Tonéatto, monté à gauche, puis Louf accélère pour autant d’interventions de Carrier, secouru par un Petr Zib bien placé au moment de contrer l’essai de Tomas Simonsen. Le Tchèque retrouve ainsi ses réflexes d’arrière, poste où il pare les défections de Lukas Janos et Louis Camurat, aux carrières rattrapées par les déboires physiques.

Son portier sorti, Martin Domian est à nouveau à la manœuvre, mais comme Marc-Antoine Herbet, il ne peut cadrer son ultime lancer. Erlends Klavins, dans la continuité d’une chute de Maël Harmegnies, creuse dans une cage ouverte (1-4 à 58’10″) un écart loin d’être illogique. Les représentants de la cité de Watteau ont maîtrisé leur sujet, à la grande joie de partisans venus en nombre animer Serge Charles.

Désignés meilleurs joueurs de la rencontre : Robin Carrier pour Valenciennes et Tomas Simonsen pour Wasquehal

Commentaires d’après-match

Romain Sadoine (entraîneur-joueur de Valenciennes) : « On voulait démarrer fort, sur la lancée de notre dynamique des trois-quatre derniers matchs, en respectant notre jeu et le système. L’alchimie est là, on a réussi à trouver les bons alignements après s’être cherchés en début de saison. C’est un travail d’équipe, un effort sur toute la durée du match. Les gars ont bien travaillé défensivement, y compris les attaquants. Daniel Dlabaja a bien trouvé sa place. Petr Zib a retrouvé le poste où il fut formé et nous avons recruté Mike Crowley pour le remplacer à l’attaque. Les résultats des dernières semaines peuvent laisser des regrets quant au classement, car il a fallu du temps pour lancer la machine. On aurait pu viser plus haut, mais le travail paie et on retrouve le sourire. »

Wasquehal – Valenciennes 1-4 (0-1, 0-2, 1-1)
Samedi 25 janvier 2019 à 18h40 à la patinoire Serge-Charles. 480 spectateurs.
Arbitrage de Guillaume Gardiol assisté d’Alban Delsarte et Laura Peronnin.
Pénalités : Wasquehal 4′ (4’, 0’, 0’), Valenciennes 12′ (2’, 8′, 2′).
Tirs : Wasquehal 31 (11, 13, 7), Valenciennes 32 (12, 11, 9).

Évolution du score :
0-1 à 06’12″ : Crowley assisté de M. Harmegnies et Zib
0-2 à 25’19″ : M. Harmegnies assisté de Subban et Crowley
0-3 à 28’01″ : Dlabaja (inf. num.)
1-3 à 52’37″ : Louf assisté de Domian et Lagrise (sup. num.)
1-4 à 58’10″ : Klavins assisté de M. Harmegnies et Dlaba (cage vide)

Wasquehal

Attaquants :
Lucas Besson – Tomas Simonsen – Benjamin Lejeune [Lagrise à 40’]
Martin Lagrise (A) [Lejeune à 40’] – François Piquet – Grégoire Giguere
Martin Domian – Benjamin N’Guyen – Marek Matej

Défenseurs :
Germain Guirado – Christophe Tiramani
Benjamin Louf (C) – Mattéo Toneatto
Marc-Antoine Herbet (A) – Thibault Verschaeve

Gardien :
Antoine Gilbert (sorti de 57’30″ à 58’10″)

Remplaçants : Maurad Laamel (G), Thomas Trambouze, François Grenier. Absents : Ernest et Arthur Delbecque (blessés), Alban Teytaud, Aurélien Zajac.

Valenciennes

Attaquants :
Hugo Sigüenza – Milan Cutt (A) – Daniel Dlabaja
David Fritz-Dreyssé (A) – Erlends Klavins – Mike Crowley
Maël Harmegnies – Allan Harmegnies – Marcolino Paredes

Défenseurs :
Petr Zib (C) – Romain Sadoine
Vladimir Pokhodenko – Marselis Subban
Roderick Saez – Alexandre Cyrenne

Gardien :
Robin Carrier

Remplaçants : Axel Brassart (G), Constant Nison, Antoine Moreau.

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

at ut amet, quis Praesent quis, porta.