Boston gagne le bras de fer contre Carolina

114

Dans une série où chaque match aura été très serré, les Bruins de Boston sortent vainqueurs en cinq matchs des Hurricanes de Carolina. Une bonne performance alors que les Bruibs avaient perdu leurs trois matchs du tour de classement.

Ce duel serré entre le premier de la saison régulière, Boston, et une équipe de Carolina très en vue dans les statistiques avancées en terme de possession de palet a commencé en décalé. Le premier match a en effet été reporté suite au match longue durée entre Tampa Bay et Columbus. Prévu le mardi 11 août en fin de soirée, il s’est finalement joué le mercredi 12 dans la matinée.

Ce n’était pas la préparation idéale… Carolina, privé de Sami Vatanen et Justin Williams, en a tiré parti le premier, avec un but du défenseur Joel Edmundson. En fin de premier tiers, David Pastrnak égalisait. Les deux équipes échangeaient un but chacun dans le deuxième tiers – Charlie Coyle côté Bruis, Brock McGinn en infériorité côté Hurricanes. Et bis repetita en troisième, Haydn Fleury, en milieu de tiers, répliquant à David Krejci qui avait marqué d’entrée. Ironie de l’histoire, alors que le community manager de Carolina s’était moqué du Lightning et des Blue Jackets pour la longueur du match la veille, les deux formations du jour partaient elles aussi pour une rencontre longue durée. La première prolongation ne donnait rien, mais Patrice Bergeron marquait le but gagnant après 1’13 dans la deuxième mort subite. Bergeron signait là son quatrième but en overtime en playoffs, record de la franchise.

L’indécision perdurait sur le match 2. Pour ce match, Boston était privé de David Pastrnak, « inapte à jouer » selon les éléments de langage mystérieux de la NHL. Carolina retrouvait pour sa part Williams et Vatanen, mais perdait Joel Edmundson. David Krejci ouvrait le score en supériorité au quart d’heure de jeu. En deuxième, Teuvo Teräväinen répliquait dans la même configuration, suivi une minute plus tard d’Andrei Svechnikov. Mais le jeu de puissance des Bruins faisait la différence en égalisant par Brad Marchand à cinq secondes de la sirène. Le match basculait après neuf minutes en troisième sur un but du défenseur de Carolina Dougie Hamilton.

Après ce deuxième match, Tuukka Rask annonçait son souhait de quitter la bulle torontoise pour des raisons familiales. Tout le staff et la majeure partie de la presse soutenait sa décision – on apprenait quelques jours plus tard qu’une de ses filles devait être hospitalisée. Les Bruins alignaient donc le vétéran Jaroslav Halak, avec en remplaçant Dan Vladar, 0 match NHL au compteur. Rask avait débuté tous les matchs de playoffs de Boston depuis avril 2012…

L’équipe de Boston se montrait soudée dans ce changement surprise et remportait la mise avec aplomb. Charlie Coyle ouvrait le score en supériorité dès la première minute du deuxième tiers. En troisième, Sean Kuraly doublait la mise après 1’16, en infériorité numérique. Les Hurricanes chassaient le score et parvenaient à revenir par Nino Niederreiter en avantage numérique. Mais Halak réalisait 29 arrêts, avant d’être soutenu par un but cage vide de Brad Marchand. Plus qu’un match, Carolina perdait gros, puisque Andrei Svechnikov quittait le match au troisième tiers, blessé.

Le match 4 se révélait tout aussi spectaculaire. Carolina partait fort avec un but de Justin Williams en milieu de premier tiers. Jordan Martinook assurait l’avance en milieu de deuxième. Mais ce 2-0 allait s’envoler en sept minutes. À 7’26 en troisième, Jake DeBrusk relançait les Bruins, dont le banc allait frapper fort. Le défenseur Connor Clifton égalisait à 10’10, puis Brad Marchand plaçait son camp devant à 11’40. Enfin, DeBrusk s’offrait un doublé à 14’17. Quatre buts en sept minutes, une tornade s’abattait sur les Hurricanes ! Teuvo Teräväinen relançait Carolina à 18’33, trop tard. Avec 16 tirs à 2 en troisième période, Boston a dominé la partie. Les Hurricanes, déjà privés de Svechnikov, perdaient aussi Jordan Staal au troisième tiers…

Le jeu de puissance de Boston décisif

Pour ce match 5, Boston retrouvait avec plaisir sa star David Pastrnak. A l’inverse, Carolina était toujours privé de Joel Edmundson et Andrei Svechnikov.

Le premier tiers poursuivait le schéma indécis de la série. Les hommes de Rob Brind’Amour ouvraient le score à mi-période. Aho et Martinook travaillaient fort dans les bandes et libéraient le défenseur Haydn Fleury. Ce dernier s’avançait en tête du cercle droit et expédiait un tir croisé qui piégeait Halak, masqué par Martinook (0-1). Mrazek tenait le score par la suite face à plusieurs chances dangereuses, dont un duel contre Pastrnak à bout portant. Le duo Dzingel-Williams échouait également devant Halak.

Au deuxième tiers, l’indiscipline des Hurricanes coûtait cher. Après avoir résisté à une pénalité de David Pastrnak, les Bruins s’appuyaient sur le Tchèque pour renverser la partie. Il échouait tout d’abord en échappée sur Mrazek en sortie de prison, avant de participer aux deux buts de son équipe. Bergeron échouait avant cela en échappée, action sur laquelle Aho concédait deux minutes. Le jeu de passe des Bruins fonctionnait. Pastrnak entrait en zone et écartait vers Bergeron, qui recentrait, avant de recevoir à nouveau le palet sur un tir contré. Le Québécois envoyait à la cage, où Krejci et Pastrnak traînaient dans l’enclave et déviaient le palet au fond. Krejci sera crédité du but (1-1). Dans la dernière minute, Martinook se rendait coupable de dureté. Alors que les dernières secondes s’égrenaient, Pastrnak lançait au but. Bergeron prenait le rebond et, derrière la ligne de fond, lançait en pivot vers le but. Il piégeait Mrarek d’un angle impossible à 3 secondes de la pause (2-1).

Boston contrôlait alors le dernier tiers, limitant Carolina à six tirs. Mrazek bloquait encore le trio de Bergeron. La défense des Bruins n’était réellement menacée qu’avec un attaquant supplémentaire dans la dernière minute, mais Halak tenait bon. Boston élimine Carolina pour la deuxième année de suite.

Pour les Hurricanes, la série aura été meilleure que l’an dernier (balayés en quatre matchs avec 17 buts encaissés contre 5 marqués). Ils auront mené dans quatre des cinq matchs et tous ont été décidés par un but d’écart, sauf le troisième (3-1 avec cage vide). Le manque de profondeur offensive leur aura coûté cher. La blessure de Svechnikov au match 3 n’a jamais pu être compensée. Le jeu de puissance est également tombé en panne dans la série (2/15), concédant même un but de Kuraly en infériorité. Pourtant, ce power-play était classé 8e de la NHL. Enfin, après un premier tour spectaculaire, Sebastian Aho n’a pas trouvé la faille dans la défense des Bruins, avec 0 but.

Commentaires d’après-match :

Bruce Cassidy (entraîneur de Boston) : « Ils savent ce qui est en jeu. Les joueurs sont là depuis suffisamment longtemps pour savoir qu’il faut clore une série dès que c’est possible. L’an dernier, nous avions eu besoin de sept matchs contre Toronto au premier tour. Les équipes sont mortes de faim au premier tour, tout le monde est relativement en bonne santé. Carolina est arrivé en se sentant très bien après avoir balayé les Rangers. Donc il fallait rester prudents. »

Jaccob Slavin (défenseur de Carolina) : « Évidemment leur jeu de puissance est l’un des meilleurs de la ligue. Ils ont beaucoup de tactiques bien rodées, et ils les maîtrisent bien. J’ai trouvé que nous avions globalement fait un bon travail en infériorité dans la série. Les deux buts ce soir sont un peu hasardeux. »

Jordan Staal (capitaine de Carolina) : « La série était très serrée. J’ai trouvé qu’il n’y avait peut-être qu’un match où nous n’avions pas été au mieux. Contre une équipe comme cela, c’est forcément serré. Ils ont maintenu les matchs serrés, et nous avons été battus par de petits détails. Ils ont trouvé le moyen de gagner. »

Boston Bruins – Carolina Hurricanes 2-1 (0-1, 2-0, 0-0)
Boston remporte la série 4 victoires à 1.
Mercredi 19 août 2020, 16h. Scotiabank arena de Toronto. Pas de spectateurs.
Arbitrage de Gord Dwyer et Jean Hebert assistés de Steve Barton et Devin Berg.
Pénalités : Boston 6′ (2′, 2′, 2′), Carolina 8′ (0′, 4′, 4′)
Tirs : Boston 27 (9, 13, 5), Carolina 24 (8, 10, 6)

Récapitulatif du score
0-1 à 09’35 : Fleury assisté de Aho et Martinook
1-1 à 35’20 : Krejci assisté de Pastrnak et Bergeron (sup. num.)
2-1 à 39’56 : Bergeron assisté de Pastrnak et Krejci (sup. num.)

Boston Bruins

Attaquants :
Brad Marchand – Patrice Bergeron (A) – David Pastrnak (2′)
Jake DeBrusk – David Krejci (A) – Ondrej Kase
Jake Studnicka – Charlie Coyle – Sean Kuraly
Joakim Nordstrom (2′) – Par Lindholm – Chris Wagner

Défenseurs :
Zdeno Chara (C) – Charlie McAvoy (2′)
Torey Krug – Brandon Carlo
Matt Grzelcyk – Connor Clifton

Gardien :
Jaroslav Halak

Remplaçant : Dan Vladar (G). Réservistes notables : John Moore (D), Nick Ritchie (A), Jeremy Lauzon (D), Anders Bjork (A), Zach Senyshyn (A), Jakub Zboril (D), Karson Kuhlman (A), Trent Frederic (A), Urho Vaakananen (D). A quitté l’équipe : Tuukka Rask (G)

Carolina Hurricanes

Attaquants :
Jordan Martinook (A, 2′) – Sebastian Aho (2′) – Teuvo Teräväinen
Ryan Dzingel – Vincent Trocheck – Justin Williams (2′)
Warren Foegele (2′) – Jordan Staal (C) – Brock McGinn
Nino Niederreiter – Morgan Geekie – Martin Necas

Défenseurs :
Jaccob Slavin (A) – Dougie Hamilton
Brady Skjei – Sami Vatanen
Jake Gardiner – Haydn Fleury

Gardien :
Petr Mrazek

Remplaçant : James Reimer (G). Réservistes notables : Joel Edmundson (D, blessé), Jake Bean (D), Andrei Svechnikov (A, blessé), Rolan McKeown (D), Trevor van Riemsdyk (D)

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

diam non Nullam elit. venenatis mi, ipsum accumsan leo. mattis Praesent