L’équipe-type du pré-confinement

2 502

Boštjan Goličič a réussi un départ tonitruant dans la Ligue Magnus avec un quadruplé à son premier match. Avant l’interruption actuelle due au début du reconfinement, le Slovène est le joueur dominant sur le plan statistique. Il compte 7 buts et 3 assists avec une fiche de +8 en seulement 5 matches, puisque Gap fait partie des équipes qui ont le moins joué.

Une statistique maintenue sur une durée plus longue témoigne d’une performance statistique. Quentin Papillon, meilleur espoir du dernier championnat, a repris cette nouvelle saison sur les mêmes bases puisqu’il a signé 91,6% d’arrêts en huit rencontres. Il a eu à faire face à bien plus de tirs (déjà 310) que Pintaric, le seul gardien qui dépasse ce pourcentage d’arrêts, et qui est bien mieux protégé.

Avec 6 victoires, la défense de Rouen a en effet contribué à un bilan parfait. Sa dernière recrue a attiré les regards. A 28 ans, débarqué directement de la Ligue américaine de hockey (Rocket de Laval, le club ferme de Montréal), Maxim Lamarche semblait à même d’apporter beaucoup au club normand. Le temps de prendre ses marques, avec Chakiachvili d’abord puis avec Cam Barker, et c’est déjà le cas. Imposant physiquement, très mobile pour son gabarit, il s’avère être sûr défensivement et capable de contribuer offensivement. Sa fiche parfaite en témoigne (1 but, 3 assistances, +7).

Autre bonne nouvelle pour les Dragons, le retour en forme de Florian Chakiachvili. Le natif de Briançon n’a pas eu de souci physique pendant sa préparation et ça se sent. Il paraît avoir retrouvé tout son allant, et contribue à hauteur d’un point par match (2 buts, 4 assistances). S’il continue sur cette lancée, sa dernière saison, compliquée, pourrait être de l’histoire ancienne.

Nicolas Deschamps reste, pour sa 4e saison à Rouen, le leader technique incontesté des Dragons. Plutôt passeur jusqu’ici alors qu’il dispose d’un excellent shoot, il semble vouloir tenter plus sa chance. Et ça paye ! 5 buts, en plus de sa contribution régulière en mentions d’aide (5 aussi).

Un attaquant doit en effet avoir plusieurs cordes à son arc : l’autre ailier de l’équipe-type Lukáš Kašpar pouvait amener sa qualité de finisseur à l’Hormadi, mais ce sont pour l’instant ses qualités de passe qui ont été mises en évidence. Avec 2 buts et 10 assists en 7 matches, la recrue-vedette du recrutement estival n’a pas tardé à marquer son nouveau territoire. Il a mis la moitié de ses points en supériorité numérique, domaine où Anglet attendait sa contribution.

L’équipe-type de Ligue Magnus de septembre-octobre 2020 : Quentin Papillon (Mulhouse) ; Florian Chakiachvili (Rouen) – Maxim Lamarche (Rouen) ; Nicolas Deschamps (Rouen) – Boštjan Goličič (Gap) – Lukáš Kašpar (Anglet).

Les commentaires sont fermés.

dictum Nullam ipsum elementum consectetur risus. id felis vulputate, ut venenatis, ut