Division 1 (6e journée) : Trudeau et Mikusovic font le show

574

La sixième journée de Division 1 offrait un duel entre deux « co-leaders », puisque les Spartiates de Marseille recevaient Épinal. Les joueurs de Luc Tardif ont bien fait de démarrer fort la partie. Huit minutes ont suffi au letton Rudolfs Maslovskis pour inscrire le premier but, rapidement imité par Daniil Kulikov. Les visiteurs réagirent grâce à une réalisation de Matus Rudzan à mi-rencontre, mais à dix minutes du terme Marseille se donnait de l’air grâce à Henri Ruotsalainen. Bien lui en a pris car Kévin Altidor faisait renaître l’espoir spinalien à trente secondes du terme, mais ce but s’avèrera insuffisant.  Défaits chez les Yétis il y a deux semaines, les Spartiates ont réagi de la meilleure des manières et reprennent la tête du classement. Fin de série en revanche pour Épinal après trois victoires de rang (3-2).

A égalité de points avec Marseille et Épinal au coup d’envoi, l’Étoile Noire de Strasbourg abordait un déplacement difficile sur la glace du Mont-Blanc. Les Haut-Savoyards ouvraient d’ailleurs la marque par l’inarrêtable Éric Léger, mais l’avantage ne sera conservé que deux minutes, le temps pour Sébastien Trudeau de se lancer : d’abord égalisateur à la huitième minute, il double la mise puis creuse l’écart dans le seul premier tiers-temps. L’espagnol Alejandro Burgos Ramirez se charge du quatrième but à l’entame du deuxième acte. En fin de rencontre, les vétérans Michal et Duras et René Jarolin ont clôt la feuille de match.
Tour de force pour des Alsaciens qui apparaissent plus que jamais comme un solide co-leader de la poule B (1-6).

Duel de bas de tableau enfin puisque les Sangliers Arvernes de Clermont Ferrand recevaient les Vipers de Montpellier, avec la ferme intention de céder à leurs adversaires la dernière place du groupe. Occasion loupée puisque les visiteurs montpelliérains ont remporté toutes les périodes du match. Les Vipers ont mené à la marque dès la deuxième minute et l’ouverture du score d’Erwan Plantrou, pour une victoire à l’extérieur sans contestation (1-7).

Au nord, le leader Cholet défendait sa place à l’occasion du derby sur la glace des Corsaires de Nantes. Le match avait démarré depuis 42 secondes que Brendan Hamelin donnait l’avantage aux Nantais. Peu de temps après, Alexis Svitac égalisait. Les Dogs ont semblé en délicatesse pour les (re)prises de jeu, puisque Matthew Brenton redonnait l’avantage après moins de deux minutes dans la deuxième période, puis il fallut 18 secondes à Frederic Bergeron pour aggraver la marque dans le dernier tiers-temps. Avec le doublé d’Hamelin, les Corsaires pensaient avoir fait le plus dur, mais les Rouges ont du cœur et se sont montrés menaçants jusqu’au terme, avec des réalisations de Jérémy Côté et Baptiste Couturier. Ce sont tout de même les pensionnaires du Petit-Port qui s’imposent, passent devant l’adversaire du jour et se retrouvent virtuellement en tête (4-3).

Mais dans les faits, ce revers choletais pouvait profiter à d’autres Corsaires, ceux de Dunkerque, en mesure de reprendre la tête du championnat en cas de succès face aux Drakkars de Caen. Et les Nordistes n’ont pas laissé passer l’occasion. Dans un premier tiers-temps prolifique, Marek Mikusovic s’inspirait de Sébastien Trudeau et inscrivait lui aussi un triplé. Clément Thomas était buteur également, contre une réalisation d’André Ménard. La période médiane fut aussi vivante, puisqu’aux buts de Pierre-Antoine Devin et André Ménard répondaient des réalisations de Roope Nikkilä et Vit Budinsky. Éric Aurard permettait aux Normands de revenir à deux buts, mais Roope Nikkilä inscrit le dernier but de la partie. Une semaine après l’avoir laissé à Cholet, Dunkerque retrouve avec la manière son fauteuil de leader (7-4).

Plus tôt dans l’après-midi, les Bisons de Neuilly sur Marne souhaitaient signer leur première victoire en championnat en accueillant les Remparts de Tours. Le canadien Mathieu Ayotte a ouvert la marque, mais l’expérimenté Ville Vepsäläinen égalisa pour Tours. A mi-match Ayotte inscrit son troisième but en deux matchs joués. Les Remparts reviennent à nouveau dans la partie grâce à Phil Bushbacher, et plus rien ne sera marqué dans le temps réglementaire, pas plus que durant les prolongations. Trois nocéens convertiront leur tentative (Chamberland, Ayotte et Mowrey) contre deux tourangeaux (Metais et Bushbacher). Neuilly s’impose et cède la dernière place à Brest au repos aujourd’hui, mais qui compte un match en moins (3-2 t.a.b).

(photographie d’illustration : Didier Cuesta)

Les commentaires sont fermés.