Grenoble – Amiens (Ligue Magnus, 19e journée)

Grenoble se heurte au mur amiénois

51

Les Brûleurs de Loups ont réalisé une belle série de 5 victoires. Le carton plein de la semaine dernière lors d’un double déplacement délicat à Amiens (1-0) et Anglet (8-4) leur a permis de reprendre provisoirement la deuxième place. Pas pour longtemps car Grenoble est tombé de haut ce mardi à Gap (2-6). Dépassés par Angers, les Isérois restent bien calés à la troisième place du classement après avoir disputé tous leurs matchs à l’extérieur. Il ne leur reste donc plus que 6 matchs à disputer, tous à domicile, pour clôturer ce simple aller-retour. Au programme : un premier bloc de 3 rencontres (Amiens ce soir, Chamonix mardi et Angers jeudi) puis un deuxième bloc à la fin du mois (Bordeaux, Anglet et Rouen) pour conclure cette saison régulière si particulière.

Pour la venue des Gothiques, les Brûleurs de Loups sont privés de trois éléments offensifs importants (Adel Koudri, Aurélien Dair et Peter Valier), tous blessés. Il leur faudra donc serrer les rangs pour confirmer la courte victoire du match aller (1-0). Les Gothiques connaissent pour leur part une saison très difficile puisqu’ils ont enchaîné 6 défaites consécutives avant de connaître enfin le goût de la victoire hier soir (4-3) chez la lanterne rouge Briançon. Une victoire qui donne un peu d’air aux Amiénois, toujours avant-derniers mais qui recollent enfin au classement. Ils essaieront de faire fructifier ce déplacement alpin et prendre une revanche sur la défaite concédée à domicile la semaine dernière.

2021 03 06 grenoble amiens3Les deux équipes présentent au coup d’envoi un alignement à 3 lignes d’attaque, fait relativement rare en Ligue Magnus. Damien Fleury se fait sanctionner dès la première minute de jeu pour avoir accroché Aziz Baazzi qui remontait le palet en zone neutre. Belle opportunité pour Amiens de s’installer tout de suite dans la zone offensive avec un premier lancer de Baazzi justement, repoussé de la jambière par Horak. Les Gothiques tournent autour de la cage grenobloise et cherchent la déviation. Elle finit par arriver sur un lancer de Matima cage dévié imparablement par Romand (0-1, 01’19).

Les Brûleurs de Loups sont déjà obligés de courir après le score ! Pas le meilleur moyen de se rassurer après la lourde défaite à Gap. Du côté des Gothiques, blanchis en 60 minutes lors du match aller, on ne pouvait rêver meilleur départ. Les rôles sont inversés quelques instants plus tard lorsque Gibb fait trébucher Fleury. Malgré un bon début avec un premier gros lancer d’Aleardi et une bonne opportunité pour Fabre qui insiste dans le slot, les Grenoblois butent sur un Buysse bien en place. La déviation de Kearney devant la cage passe au-dessus. Le boxplay amiénois finit par se dégager et tue la pénalité. De retour à cinq contre cinq, Grenoble essaie prendre les commandes du jeu et occupe la zone offensive avec des lancers lointains de Munoz ou Sauvé captés assez facilement par Buysse.

2021 03 06 grenoble amiens1Le harcèlement grenoblois finit par payer lorsque Baazzi est sanctionné pour une obstruction sur Munoz. Les Isérois tentent de faire circuler le palet en zone offensive mais ils manquent de précision dans la finition avec plusieurs lancers non cadrés de Treille ou Fleury notamment. Et quand les tirs sont enfin cadrés, Buysse fait le job devant sa cage en repoussant une tentative de Bisaillon au milieu du trafic. Alors qu’Amiens n’avait eu besoin que d’un avantage numérique pour ouvrir le score, Grenoble échoue pour la deuxième fois dans cette situation et se met en difficulté car Fleury se fait sanctionner pour une charge contre la bande sur Suire. Cette fois les Gothiques seront moins efficaces malgré une bonne occupation de la zone offensive.

Les Grenoblois tentent de forcer l’égalisation en fin de tiers. Aleardi s’ouvre le chemin vers le but mais ne parvient pas à marquer au milieu du trafic. Fabre effectue un gros travail derrière la cage. Horak réalise un bon sauvetage devant Boivin et permet à son équipe de rester à une longueur… Les Brûleurs de Loups finissent par égaliser sur une déviation inspirée de Fleury sur un centre de Sauvé devant le slot (1-1, 17’35). Parité assez logique entre une équipe grenobloise dominatrice et des Amiénois qui se projettent très vite en contre-attaque dès qu’ils en ont l’opportunité.

2021 03 06 grenoble amiens2Le début de deuxième période est équilibré, Buysse et Horak se montrant vigilant sur les premiers lancers. Tartari rate une grosse occasion à bout portant face au slot en ne cadrant pas son tir sur un service de Champagne. Puis c’est au tour d’Aleardi de ne pas cadrer son tir sur une remontée de palet rapide menée avec Kearney alors que le duo américain était en situation de 2 contre 1. Sur l’action, une pénalité est appelée contre Kearney pour un… plongeon alors qu’il était aux prises avec Romand. Mais les Gothiques s’y prennent mal sur l’avantage numérique : une perte de palet en zone offensive permet à Fleury de partir en contre-attaque. West tente de revenir sur l’attaquant grenoblois mais commet un cinglage qui remet les deux équipes à égalité numérique.

À quatre contre quatre, les Grenoblois sont entreprenants à l’image de Kyle Hardy mais manquent de précision en multipliant les tirs non cadrés. La pression de Treille en zone offensive oblige Baazzi à dégager précipitamment au-dessus du plexiglas. Cette pénalité pour retard de jeu laisse les Brûleurs de Loups à 3 contre 4 et même à 3 contre 5 pendant quelques secondes. Mais à son retour sur la glace, Joey West subtilise le palet à Fleury le long de la bande et file vers la cage grenobloise. Il joue bien le deux contre un avec Boivin qui lance à la cage : Horak repousse mais le palet revient sur West qui conclut dans la cage grande ouverte (1-2, 26’35). Amiens reprend les devants en infériorité numérique.

2021 03 06 grenoble amiens4Grenoble se voit contraint de repartir à l’assaut de la cage de Buysse, qui effectue un arrêt décisif sur une déviation pourtant habile de Kearney. Puis il remet ça sur un lancer de Treille dans le trafic. Les Gothiques continuent de procéder par contre-attaques, ce qui leur réussit plutôt bien depuis le début de la partie. Bruche lance depuis l’aile droite, Horak a quelques instants d’hésitation pour retrouver le palet. Un nouveau frisson est passé dans les rangs grenoblois. Champagne est envoyé à son tour en prison pour une crosse haute sur Matima. Les Gothiques font bien circuler le palet en power-play avec West à la manœuvre et Sevcenko qui tente de loin. Malgré tout, les Brûleurs de Loups finissent par tuer la pénalité.

Grenoble tente de reprendre l’initiative du jeu. Un bon lancer de Hardy est repoussé par Buysse décidément impérial ce soir. Sabatier récupère le palet dans la crosse de Kearney et le remonte le long de la bande pour servir Matima dans l’axe : le lancer de ce dernier n’est que freiné par Horak qui laisse glisser la rondelle derrière la ligne (1-3, 32’58). Un but qui permet à Amiens de se détacher au score et qui complique sérieusement la tâche des Brûleurs de Loups. Baazzi fait tomber Bisaillon et offre une nouvelle supériorité à Grenoble pour se relancer. Bien en place, les coéquipiers de Joël Champagne butent une nouvelle fois sur un Buysse impérial qui repousse un gros lancer de Kyle Hardy et une reprise à bout portant de Julien Munoz. Les Brûleurs de Loups campent dans la zone offensive au cours des dernières minutes du tiers mais ne parviennent pas à déjouer la vigilance de Buysse. Les Gothiques rentrent au vestiaire avec une confortable avance de deux buts.

2021 03 06 grenoble amiens6Il reste 20 minutes aux Brûleurs de Loups pour renverser la situation. Un défi compliqué à relever face à une défense amiénoise et un gardien bien en place. Dès la première minute, Boivin parvient à se faufiler dans la défense grenobloise et n’est pas loin du quatrième but. Alors que les Isérois essaient de retrouver la zone offensive, Pacheco se fait pénaliser pour avoir accroché Baylacq. Grenoble trouve le moyen de se faire de nouveau contrer lorsque Bruche intercepte une passe mal ajustée entre Treille et Sauvé. Cette fois Horak parvient à s’interposer, évitant ainsi à son équipe un deuxième but encaissé en supériorité numérique. Le boxplay amiénois, remarquable ce soir, parvient à repousser les assauts grenoblois.

Pacheco, à peine ressorti de prison, y retourne pour une crosse haute sur Treille. Buysse repousse toutes les tentatives notamment un one timer de Treille ou encore une reprise à bout portant de Munoz. Grenoble croit même avoir marqué sur un rebond de Munoz suite à un lancer de Sauvé. Mais le but, accordé dans un premier temps, n’est finalement pas validé. Grenoble continue de tenter avec Legault devant le slot mais Buysse se couche sur le palet. Alors que Grenoble est encore en supériorité numérique, Dan Gibb se fait sanctionner d’une pénalité majeure pour un cinglage sur Aleardi devant le slot. Pendant cette longue infériorité numérique, les Gothiques trouvent moyen d’inquiéter Horak sur un contre de Boivin. Le power-play grenoblois multiplie les tentatives sur la cage amiénoise. Kearney tente sa chance au rebond suite à un tir de Champagne. Finalement Julien Munoz parvient à marquer sur un centre parfait de Sacha Treille (2-3, 51’03).

2021 03 06 grenoble amiens7Le suspense est relancé dans la rencontre surtout que Grenoble continue à évoluer en avantage numérique. Baazzi écope de sa quatrième pénalité de la soirée alors que la pénalité majeure n’est pas terminée, Grenoble évolue à cinq contre trois pendant 42 secondes. Une occasion en or de revenir au score. Pour aider son équipe à tenir, Anthony Mortas demande un temps mort. La cage amiénoise est prise d’assaut, un gros lancer de Fleury n’est pas cadré. Mais les Gothiques reviennent à quatre puis à cinq. Sur un énième contre, Sevcencko est tout près de crucifier Grenoble mais il croise trop son tir. Les Brûleurs de Loups sont tout près d’égaliser sur un rebond pris par Aleardi devant la cage mais Buysse réalise de nouveau un arrêt décisif de la jambière alors qu’il était masqué par une forêt de joueurs devant lui.

Le chrono tourne en faveur d’Amiens qui contrôle défensivement cette fin de match avec un pressing en zone neutre. Edo Terglav demande un temps mort et tente le tout pour le tout en faisant sortir Horak à plus de deux minutes de la fin. Grenoble pousse avec des lancers lointains de Fleury et Hardy. Legault est présent au rebond mais Buysse ferme encore la porte. Finalement Sevcenko récupère le palet dans sa zone et le donne à Sabatier qui met fin au suspense en marquant dans la cage vide (2-4, 59’41).

2021 03 06 grenoble amiens8Les Brûleurs de Loups n’ont pas été très inspirés offensivement ce soir, trop statiques en supériorité numérique malgré les nombreuses opportunité. En encaissant un but d’entrée, ils se sont mis en position de courir après le score, ce qui fut le cas pendant tout le match. Le tournant est sans doute le milieu du deuxième tiers avec deux buts évitables encaissés en 6 minutes, un sur une perte de palet en supériorité numérique et l’autre où Horak n’est pas irréprochable alors que les Grenoblois semblaient avoir fait le plus dur en égalisant à la fin de la première période. L’absence des 3 attaquants (Valier, Koudri et Dair) a sans doute pesé, empêchant les Brûleurs de Loups d’évoluer à quatre lignes, mais la force de frappe présente sur la glace ce soir aurait dû être capable de faire la différence, notamment sur le power-play. Au lieu de cela, beaucoup de tirs non cadrés et une grosse difficulté à résoudre l’équation Buysse, comme d’habitude très bon lorsqu’il vient à Pôle Sud. Avec cette deuxième défaite d’affilée, les Isérois confirment qu’ils marquent un coup d’arrêt après une série positive. Ils auront l’occasion de se relancer dès mardi contre Chamonix.

Les Gothiques ont réalisé le match parfait ce soir, confirmant leur succès de la veille à Briançon. Voilà qui leur apporte un ballon d’oxygène après une saison difficile et l’espoir de finir à un classement un peu plus honorable. Amiens n’a d’ailleurs pas affiché le visage d’une équipe de bas de tableau ce soir avec une défense très solide et bien organisée, un gardien dans un grand soir et une attaque très efficace avec des contre-attaques redoutables. Et comme les unités spéciales ont plutôt bien fonctionné (un but en supériorité, un en infériorité et un très bon boxplay), les Gothiques ont mis tous les ingrédients pour repartir de Pôle Sud avec une victoire. Il reste maintenant à confirmer ce résultat face à un autre gros morceau, Rouen, dès mardi.

(Photos de Philippe Crouzet)

Commentaires d’après-match (d’après Télé Grenoble) :

Damien Fleury (attaquant de Grenoble) : « Ce qui est sûr, c’est que ce n’est pas l’envie qui manque, on a tous travaillé à fond, on s’est tous donné à fond, on a fait ce qu’on a pu. Malheureusement, ils ont concrétisé les quelques actions qu’ils ont eues et ils ont eu un bon gardien. Ils ont été bons défensivement, ils étaient bien regroupés, ils nous ont pas mal embêtés. On le savait, malheureusement on n’a pas su trouver les choses qu’il fallait pour les mettre au fond. Les blessés, ça ne nous a pas aidés mais ce n’est pas une excuse. Ce soir, on a eu envie de bien faire malheureusement on a fait quelques erreurs qu’on a payées cash. Encore une fois, on a plein d’occasions mais c’est assez récurrent cette année, à tous les matchs on domine, on a bien plus d’occasions que les autres équipes et on ne marque pas assez de buts. On fait les jeux qu’il faut, on tire, il nous manque peut-être un peu de trafic devant la cage, il faut qu’il y ait un déclic. Il nous reste cinq matchs, il faut qu’on aille aller chercher cinq victoires, en plus ce sont des gros matchs face à des grosses équipes, Angers, Bordeaux, Rouen… On a hâte de se mesurer à ces équipes et de montrer à tout le monde qu’on est meilleurs que ça. »

 

Grenoble – Amiens 2-4 (1-1, 0-2, 1-1)
Samedi 6 mars 2021 à 20h15 à Pôle Sud. Match à huis clos.
Arbitrage de Geoffrey Barcelo et Benjamin Gremion assistés de Nicolas Constantineau et Vincent Zede
Pénalités : Grenoble 8’ (4’, 4’, 0’), Amiens 31’ (4’, 6’, 6’+5’+20’)
Tirs : Grenoble 32 (14, 6, 12), Amiens 20 (9, 8, 3)
Engagements : Grenoble 48 (15, 13, 20), Amiens 34 (11, 12, 11)

Évolution du score :
0-1 à 01’19 : Romand assisté de Matima et Bruche (sup. num.)
1-1 à 17’35 : Fleury assisté de Sauvé et Treille
1-2 à 26’35 : West assisté de Boivin (inf. num.)
1-3 à 32’58 : Matima assisté de Jacome et Sabatier
2-3 à 51’03 : Munoz assisté de Treille et Fleury (sup. num.)
2-4 à 59’41 : Sabatier assisté de Sevcenko (cage vide)

Grenoble

Attaquants :
Sacha Treille – Damien Fleury (A) (4’) – Maxime Legault
Denny Kearney (2’) – Joël Champagne (C) (2’) – Alex Aleardi
Dylan Fabre – Julien Baylacq – Julien Munoz
Sacha Reboh

Défenseurs :
Yann Sauvé – Sébastien Rohat
Kyle Hardy – Lucien Onno
Christophe Tartari (A) – Sébastien Bisaillon

Gardien :
Lukáš Horák [sorti de 57’58 à 59’41]

Remplaçant : Sébastien Raibon (G). Absents : Adel Koudri, Aurélien Dair, Peter Valier, Patrick McEachen (blessés)

Amiens

Attaquants :
Brendan Jacome – Alexandre Boivin – Jérémie Romand (C)
Arturs Sevcenko – Joey West (A) (2’) – Florian Sabatier
Thomas Suire – Antonin Plagnat – Baptiste Bruche

Défenseurs :
Rudy Matima – Dan Gibb (2’+5’+20’)
Skylar Pacheco (4’) – Romain Bault
Yohan Coulaud (A) – Aziz Baazzi (8’)

Gardien :
Henri-Corentin Buysse

Remplaçant : Lucas Savoye (G), Guillaume Roussel. Absent : Nicolas Leclerc

Les commentaires sont fermés.