Brent Seabrook cesse toute activité

379

<p » style= »text-align: justify; »>La mort dans l’âme, le défenseur canadien Brent Seabrook vient d’annoncer son arrêt d’activité, en tant que joueur.

Les dirigeants de la franchise de Chicago l’ont placé dans la réserve des blessés à long terme en raison d’une blessure à la hanche.

Pendant plus d’un an, Seabrook a tenté de se remettre de problèmes persistants à la hanche pour revenir sur la glace, mais la douleur et les dommages à long terme furent trop importants.

Brent Seabrook a joué 1 237 matchs NHL, remporté 3 coupes Stanley. Il a évolué durant ses 15 saisons avec les Blackhawks de Chicago. Il restera l’auteur de buts historiques, les plus notables seront celui en prolongations lors du septième match des demi-finales de la Conférence Ouest de 2013 contre les Red Wings de Detroit, ou encore à l’occasion du quatrième match de la finale de la coupe Stanley contre les Bruins de Boston.

« Je suis incroyablement fier de ma carrière. J’ai pu jouer avec un groupe formidable  pour la meilleure organisation sportive. Quand je suis arrivé ici, nous n’étions pas les Blackhawks que vous voyez maintenant ou au début de la décennie. C’était amusant de faire partie de ce groupe qui a ramené cette franchise au sommet. Je ne changerais rien pour rien. J’ai tout donné ! »

Avec l’équipe nationale du Canada, il a pu remporter la médaille d’or des jeux olympiques de Vancouver en 2010.

Il est revenu sur sa blessure : « C’était difficile de patiner et de suivre le rythme. Patiner pendant trois semaines auparavant fut une sacré bataille. Cela n’a jamais vraiment rien donné. Ça ne s’est jamais amélioré. Je me réveillais le matin, je me sentais plutôt bien. Je patinais pendant cinq minutes et ça se bloquait et je ne pouvais pas pousser, pivoter ou tourner. Je pense que cela a confirmé ce que le médecin savait déjà il y a environ un mois. J’ai dit : ‘OK, eh bien je vais voir ce que je ressens le matin et peut-être que je vais patiner.’ Mais je me suis réveillé le lendemain matin et je ne pouvais pas vraiment bouger. Je ne sais pas si c’est une décision que j’ai prise, ou si mon corps l’a prise pour moi. »

Le coach Jeremy Colliton revient sur la carrière de Brent : « En tant que joueur, vous voulez jouer pour toujours. Si vous êtes un compétiteur, vous ne voulez jamais abandonner. À un moment donné, tout le monde passe par là, ou bien c’est qu’ils ne peuvent plus le faire. Mais du point de vue de « Seabs », personne ne pourra dire qu’il n’a pas fait tout ce qu’il pouvait pour revenir. Il avait définitivement le feu et la soif de revenir jouer, de concourir et de nous aider à gagner. Je ne pense pas qu’il ait laissé quoi que ce soit sur la table. De plus, je ne suis pas sûr qu’il lui reste quoi que ce soit à prouver non plus. Il a tout gagné en équipe ! »

Les commentaires sont fermés.