L’Allemagne envoie le Canada en quart de finale

294

Ce mardi, plus tôt dans l’après-midi, le Canada n’a pu obtenir qu’un seul point contre la Finlande, battu en fusillade alors qu’une victoire lui aurait permis de valider son billet pour les quarts de finale. Son destin est finalement entre les mains de la Lettonie et de l’Allemagne, deux équipes… qui l’ont battu et qui se rencontrent ce soir.

Les Canadiens doivent donc prier pour que l’une ou l’autre équipe gagne dans les 60 minutes, les joueurs à la feuille d’érable accompagneraient alors le vainqueur au second tour. Dans le cas contraire, si prolongation il y a, les Lettons et les Allemands seraient qualifiés. Évidemment, les Canadiens, qui ont prévu de regarder ce match à l’hôtel, espèrent que les deux équipes joueront le jeu pour tenter de l’emporter dans les 60 minutes. Le sélectionneur canadien Gerard Gallant a déjà annoncé qu’il serait choqué s’il devait assister à un semblant d’arrangement sur la glace.

2021 06 01 all let5Pour la première fois dans ce championnat du monde, les hôtes lettons obtiennent le soutien du public, enfin autorisé à assister aux rencontres, en tout cas pour les personnes capables de justifier le fait d’être vaccinées ou d’avoir contracté le covid. Les billets pour ce match sont à environ 110 euros l’unité, 165 euros pour les quarts de finale, 220 euros pour les demi-finales, et ceux qui souhaiteraient assister à la finale devront débourser 340 euros.

Ils sont à peine un millier de Lettons à avoir pris place en tribunes, mais ils se font suffisamment entendre pour pousser leur favoris… qui vont en avoir bien besoin dans cette première période.

2021 06 01 all let1L’Allemagne ouvre le score après seulement 03’16 de jeu. Le jeune espoir John-Jason Peterka, auteur déjà d’un Mondial junior remarquable, inscrit son premier but en championnat du monde, il file couloir gauche et décoche un tir dans un angle qui semble peu favorable, le palet réussit pourtant à passer sous la barre côté plaque du gardien letton Jānis Kalniņš.

Ce premier but allemand est d’ailleurs plutôt mérité puisque les hommes de Toni Söderholm se sont créé plusieurs bonnes opportunités dans les cinq premières minutes. Et ces Allemands doublent d’ailleurs la mise à la 7e minute : Leo Pföderl file derrière le but letton mais délivre auparavant une passe à Marcel Noebels, posté dans l’enclave, qui marque le deuxième but. Que Gallant se rassure, les Allemands sont donc bien là pour gagner. Ils réussissent même à tuer deux pénalités durant cette première période.

2021 06 01 all let2

En début de seconde période, la Lettonie se décide à afficher davantage d’intensité, à l’image de cette charge spectaculaire signée par le « Basque » Oskars Batna. Et la troupe de Bob Hartley parvient à réduire l’écart à la 26e minute. Les Baltes réussissent à se créer un contre à 3 contre 1, Rodrigo Ābols joue en une-deux avec Uvis Balinskis, et Ābols marque sous la mitaine de Mathias Niederberger. Après sept minutes de jeu dans ce second tiers, les Allemands n’ont adressé aucun tir à Kalniņš.

Passé la mi-match, l’Allemagne retrouve progressivement plus de couleurs, et quelques temps forts mettent à mal la défense lettone. Mais elle perd un maillon essentiel, le joueur de l’année en DEL Marcel Noebels, qui se blesse au bras dans un choc avec le dos de Karsums. À 44 secondes de la seconde pause, Indrašis est sanctionné pour un faire trébucher. Une faute sans conséquence pour la Lettonie, qui repart avec énergie à l’amorce du troisième tiers-temps.

Un bon forcing des Allemands et de Kastner permettent cependant une reprise dangereuse de Leon Gawanke, arrêt de la mitaine de Kalniņš, qui garde son équipe dans le match. Les Allemands se montrent donc toujours incisifs, et parviennent à tuer une nouvelle pénalité. Une jeu de puissance donc dont ne profite pas la Lettonie, qui perd de nouveau Batna, de nouveau blessé en heurtant la bande après un contact avec Peterka.

2021 06 01 all let4Les minutes s’écoulent, et les Lettons virtuellement éliminés peinent à trouver l’ouverture. La chance peut tourner lorsque Peterka est sanctionné à son tour à 6’30 de la fin. Mais les Allemands font encore preuve de rigueur, ils négocient avec talent cette quatrième phase d’infériorité et effacent les dribbles lettons. Et la fin de match, malgré la sortie de Kalniņš, ne perturbera pas la muraille allemande, qui tiendra jusqu’au bout.

Impressionnante de rigueur et de solidité, l’Allemagne a parfaitement négocié ce match couperet. Contrairement à la Lettonie, dont le match est à l’image de ce tournoi, les Baltes ont trop alterné le chaud et le froid pour prétendre aux quarts. Ces quarts, le Canada, qui revient de loin, pourra donc y participer, et ce sera face à la Russie. L’Allemagne, troisième du groupe B, défiera la Suisse.

Élus joueurs du match : Leonhard Pföderl pour l’Allemagne, Miķelis Rēdlihs pour la Lettonie.

Trois meilleurs Lettons du tournoi selon leur coach : Renars Krastenbergs, Lauris Darzins, Ronalds Kenins.

Commentaires d’après-match :

rodrigoabols
Rodrigo Abols

Rodrigo Abols (attaquant de la Lettonie) : « Beaucoup de joueurs ont joué sans supporters toute l’année, pas seulement nous mais les joueurs allemands aussi. On savoure juste le moment. Tout au long du tournoi, on a eu des fans qui attendaient patiemment à la sortie de l’hôtel ou de notre bus juste pour un salut. On apprécie ça tellement. C’est dommage que, pour des raisons raisonnables, ils n’aient pas pu être avec nous tout le tournoi. Aujourd’hui, on a eu un départ lent et c’est la principale raison de notre élimination. »

Toni Söderholm (entraîneur de l’Allemagne) : « On se sentait comme dans un match à l’extérieur. Tous les joueurs ont sûrement apprécié d’avoir enfin des fans dans la patinoire. Nous avons fait un très bon premier tiers. Au deuxième tiers, nous avons eu des problèmes parce que nous n’avons pas joué de manière assez détaillée et que nous n’avons pas pris les bonnes décisions. Cela peut arriver et on a montré un esprit d’équipe incroyable en défendant patiemment jusqu’à la fin. Nous voulons jouer avec la même passion contre la Suisse, en gardant aussi la tête froide avec toutes ces émotions. Ils jouent aussi compact que nous et bâtissent leur jeu sur un bon gardien. Nous serons prêts. »

 

Allemagne – Lettonie 2-1 (2-0, 0-1, 0-0).
Mardi 1er juin 2021 à 20h15 à l’Arena Riga. 934 spectateurs.
Arbitres : Lassi Heikkinen et Kristian Vikman (FIN) assistés de Lauri Nikulainen et Hannu Sormunen (FIN).
Pénalités : Allemagne 8′ (4′, 0′, 4′), Lettonie 4′ (2′, 2′, 0′).
Tirs : Allemagne 21 (11, 5, 5), Lettonie 24 (8, 9, 7).

Évolution du score :
1-0 à 03’16 : Peterka assisté de Seider
2-0 à 06’40 : Noebels assisté de Pföderl et Reichel
2-1 à 25’55 : Ābols assisté de Balinskis

Allemagne (2′ pour surnombre)

Attaquants :
Tom Kühnhackl – Nicolas Krämmer – Tobias Rieder
Lukas Reichel (+2) – Marcel Noebels (A, +2) – Leo Pföderl (+1, 2′)
Markus Eisenschmid (-1) – Dominik Kahun (-1) – Matthias Plachta (-1)
Maximilian Kastner – Stefan Loibl – John Peterka (+1, 2′)
Lean Bergmann

Défenseurs :
Moritz Müller (C, +1) – Moritz Seider (+1)
Jonas Müller (+1, 2′) – Korbinian Holzer (A)
Fabio Wagner – Marco Nowak (-1)
Leon Gawanke

Gardien :
Mathias Niederberger

Remplaçant : Felix Brückmann (G). En réserve : Niklas Treutle (G), Dominik Bittner, Marcel Brandt (D), Frederik Tiffels, Andreas Eder (A).

Lettonie

Attaquants :
Ronalds Ķēniņš – Rodrigo Ābols (+1) – Renārs Krastenbergs (-1)
Lauris Dārziņš (C) – Miks Indrašis (2′) – Mārtiņš Dzierkals
Mārtiņš Karsums (A) – Andris Džeriņš (A, -1) – Miķelis Rēdlihs (+1)
Roberts Bukarts (-1, 2′) – Oskars Batņa (-1) – Rihards Bukarts (-1)
Rihards Marenis

Défenseurs :
Artūrs Kulda (+1) – Uvis Balinskis (+1)
Oskars Cibuļskis (-1) – Kristaps Sotnieks (-1)
Kristaps Zīle (-1) – Ralfs Freibergs (-1)
Jānis Jaks

Gardien :
Jānis Kalniņš [sorti à 58’16]

Remplaçant : Ivars Punnenovs (G). En réserve : Matīss Kivlenieks (G), Kristiāns Rubīns, Gunārs Skvorcovs (D), Māris Bičevskis, Gints Meija (A), Kaspars Daugaviņš (A, cheville).

Les commentaires sont fermés.