Les États-Unis sans forcer

Arrtet de Fadani contre les USA le 1er juin 2021
91

La qualification acquise, Jack Capuano décide de faire tourner son effectif. Contraint, tout d’abord : la blessure du capitaine Justin Abdelkader replace dans l’alignement Matty Beniers, 18 ans. Boyle remplace Abdelkader avec le « C », mais son prédécesseur est sur le banc avec les entraineurs et ses béquilles. Capuano décide aussi de jouer à 8 défenseurs, insérant Ryan Shean et Adam Clendening au détriment de Matt Hellickson.

Côté italien, peu de changements, avec Thomas Galimberti à la place de Markus Gander.

Sous pression, l’Italie reçoit un arrêt miracle de Fadani à la cinquième minute. Hors de position à gauche, le portier se déplace rapidement à l’opposée et place sa crosse mi-hauteur… Il repousse un tir de Zac Jones alors que la cage était grande ouverte.

Les Américains dominent nettement le premier tiers-temps et ouvrent le score après sept minutes. Ryan Shea, pour ses débuts dans le tournoi, intercepte une passe haute d’Alex Petan mi-hauteur et envoie Kevin Labanc en échappée. Le tir au-dessus de la botte est gagnant (0-1).

Malheureusement pour Fadani, le bombardement continue et il cède quatre minutes plus tard. Matty Beniers s’impose dans le coin et trouve une passe superbe vers Labanc, dont le tir du poignet précis en hauteur fait mouche (0-2).

Le tiers se termine sur un troisième but. Robertson pivote et sert Garland qui, patient, met un défenseur puis le gardien au sol avant de tirer (0-3).

Avec 19 tirs à 2, les États-Unis gèrent tranquillement, mais se font surprendre dès la reprise. Un contre italien mené par Luca Frigo sur l’aile gauche se termine sous la jambière de Oettinger (1-3).

Pour autant, le palet reste majoritairement en faveur des coéquipiers de Boyle. Garland profite d’une erreur de Trivellato en position de dernier défenseur pour s’offrir un duel avec Fadani, le feinter et creuser l’écart (1-4).

Ce deuxième tiers aura eu si peu de coups de sifflets qu’aucun temps mort télévisé n’aura été appelé !

Zac Jones
Zac Jones (USA)

En troisième période, Giliati réduit la marque à quatre-contre-quatre, débordant Garland sur l’aile droite avant de tromper le gardien ras glace entre les jambes d’un tir en pivot (2-4). Fadani reste solide, notamment sur une belle mitaine d’un tir de Jones.

Victoire sans forcer des Américains, qui se préparent désormais à un quart de finale contre la Slovaquie. L’Italie termine son tournoi sans aucune victoire, mais avec le maintien…

Désignés joueurs du match : Stefano Giliati pour l’Italie et Conor Garland pour les États-Unis.

Trois meilleurs joueurs du tournoi selon leur coach : Daniel Glira, Justin Fazio et Alex Petan.

Commentaires d’après-match :

Kevin Labanc (attaquant des États-Unis) : « L’objectif chaque tournoi sous ce maillot, c’est de jouer les phases finales et une médaille. Je suis arrivé sans connaître personne, mais maintenant ce sont mes frères et c’est beaucoup de plaisir. Nous sommes fiers de notre position et nous allons nous assurer de battre quiconque se présentera devant nous. »

Brian Boyle (capitaine des États-Unis) : « Ce tournoi est un sprint. Il y a beaucoup de variables, afin de savoir qui affronte qui. Beaucoup d’intensité, gérer la récupération et contrôler ce qui est en votre pouvoir. Beaucoup de hockey en peu de temps, mais c’est pareil pour tout le monde. »

Luca Frigo (attaquant de l’Italie) : « C’était difficile pour nous, surtout au camp d’entraînement. Nous avons eu des cas de covid dès les premiers jours. Mais je suis fier de notre combativité, surtout des plus jeunes joueurs. Ils participaient pour la première fois et ont du faire face à tout ça. Pour le tournoi de qualification olympique en août, nous aurons un meilleur camp et nous viendrons dans le but de nous qualifier. C’était très important pour nous d’affronter ce genre d’équipes et de grands joueurs. Nous avons plutôt fait un bon travail, respecté le système et grandir en tant qu’équipe. Nous attendons le prochain tournoi avec impatience. »

Italie – États-Unis (0-3, 1-1, 1-0)
Mardi 1er juin 2021, 16h15. Arena Riga, Lettonie. Pas de spectateurs.
Arbitrage de Yevgeni Romasko (RUS) et Max Sidorenko (BLR) assistés de Dmitri Golyak (BLR) et Gleb Lazarev (RUS)
Pénalités : Italie 4′ (0′, 0′, 4′), États-Unis 6′ (2′, 0′, 4′)
Tirs : Italie 11 (2, 5, 4), États-Unis 43 (19, 10, 14)

Récapitulatif du score
0-1 à 06’54 : Labanc assisté de Shea
0-2 à 10’33 : Labanc assisté de Beniers et Clendening
0-3 à 19’45 : Garland assisté de Robertson et Tennyson
1-3 à 21’01 : Frigo assisté de Trivellato
1-4 à 29’54 : Garland
2-4 à 46’33 : Giliati

Italie

Attaquants :
Daniel Frank (C, -1) – Alex Petan (A, +1) – Angelo Miceli
Stefano Giliati (-2) – Raphael Andergassen (-4) – Ivan Deluca (-3)
Luca Frigo (A, 2′, +1) – Anthony Bardaro (+1) – Marco Magnabosco
Thomas Galimberti – Simon Pitschieler – Peter Hochkofler

Défenseurs :
Alex Trivellato (+1) – Phil Pietroniro (-1)
Peter Spornberger – Daniel Glira (-1)
Lorenzo Casetti (+1) – Enrico Miglioranzi (-2)
Stefano Marchetti (2′, -1) – Gregorio Gios (-1)

Gardien :
Davide Fadani

En réserve : Justin Fazio (G), Damian Clara (G), Sebastiano Soracreppa (D), Marco Rosa (commotion), Markus Gander (A).

capuano
Jack Capuano et le banc américain

États-Unis

Attaquants :
Jason Robertson (+1) – Trevor Moore – Conor Garland (2′)
Ryan Donato – Jack Drury – Tage Thompson (2′)
Colin Blackwell (A, +2) – Matty Beniers (+2) – Kevin Labanc (+2)
Eric Robinson – Kevin Rooney – Brian Boyle (C, 2′)

Défenseurs
Christian Wolanin (-1) – Matt Roy (A, -1)
Zac Jones (+1) – Matt Tennyson (+1)
Connor Mackey – Chris Wideman (-1)
Ryan Shea (+3) – Adam Clendening (+2)

Gardien :
Jake Oettinger

Remplaçant : Cal Petersen (G). En réserve : Matt Hellickson (D), Anthony Stolarz (G, blessé), Justin Abdelkader (A, blessé), Sasha Chmelevski (A).

 

Les commentaires sont fermés.