Parcourir Tag

Lettonie

Le Bélarus premier grâce à un ivrogne et à un powerplay incompréhensible

La petite patinoire de Liepaja est pleine : les 1200 places assises sont occupées et plusieurs centaines de spectateurs sont debout sur tout le pourtour. Le vainqueur de ce dernier match entre Lettonie et Bélarus sera aussi celui du tournoi. Le derby entre les co-organisateurs du Mondial 2021 a toujours une saveur particulière depuis un fameux match de qualification olympique de 2005. Preuve qu'on peut se remettre de tout, l'entraîneur de l'époque, Mikhaïl Zakharov, est revenu aux commandes de l'équipe nationale du…

La France battue par un gardien débutant et une révélation

Lettonie et France ont toutes deux changé de gardien titulaire après leur premier match. Si Henri-Corentin Buysse porte désormais le maillot de l'équipe de France de manière régulière, Kristaps Nazarovs débute en sélection nationale. Ce gardien de 23 ans a repris le hockey l'an passé après une année d'inactivité et joue dans le club local de Liepaja. Bob Hartley procède donc à certaines expérimentations, mais il a gardé son premier bloc intact autour de Kaspars Daugaviņš : c'est pourtant bien le capitaine qui perd le…

Habillé au dernier moment et décisif

Pour ce premier tournoi international de la saison, Bob Hartley a convoqué quelques débutants comme Raimonds Vītoliņš (17 ans), Deivids Sarkanis et les défenseurs Arvils Bergmanis et Sandis Smons (recruté par le club grenat sur la recommandation de Kaspars Daugaviņš lorsque celui-ci y jouait). Daugaviņš, justement, est le héros du jour : le capitaine dispute ce soir son 100e match pour la Lettonie ! Après deux années de remontées ratées dans l'élite mondiale, la Slovénie a rappelé Matjaž Kopitar pour mettre fin…

La France jouera sa qualification olympique en…

En apparence, le dernier jour de compétition du championnat du monde est sans enjeu. En apparence seulement. Prenez ce Lettonie-Norvège. Le vainqueur terminera dixième de la compétition, et le perdant onzième (ou douzième si le Danemark gagne au même moment). La différence ? Vingt points au classement IIHF. Vingt points qui peuvent changer le destin des deux équipes. Si l'IIHF ne change pas d'avis sur la place promise à la Chine aux Jeux olympiques (René Fasel a fait une mise en garde en janvier), les équipes classées…

La Lettonie pousse la Suède au bout du suspense

Pour prétendre à une deuxième participation aux quarts de finale des Mondiaux en deux ans, la Lettonie n'a plus de questions à se poser : remporter dans le temps réglementaire ses deux dernières rencontres. Sauf que, si la Norvège constitue une proie largement abordable mardi, la sélection balte entraînée par Bob Hartley doit d'abord disposer de la Suède. Pas le choix pour se qualifier pour le top 8. Ce sera sans Guntis Galvinš, absent pour une blessure musculaire au "haut du corps" et dont le Mondial est officiellement…

Bébé le matin, doublé le soir

Alerte bébé dans le camp tchèque ! On commence à avoir l'habitude puisque le gardien Patrik Bartošák était parti dans la nuit qui a suivi ses débuts en championnat du monde pour assister à l'accouchement... Cette fois, c'est le capitaine Jakub Voráček qui a été accompagné à 4 heures du matin par le directeur d'équipe Jan Černý jusqu'à la maternité de Uherské Hradište, où il a assisté à la naissance de son fils Matěj. Absent de l'entraînement, il est revenu dans l'après-midi et est aligné le soir. Il faut dire que l'enjeu est…

L’Italie mérite le respect

0 but marqué, 17 buts encaissés et son meilleur joueur blessé : voilà le bilan lapidaire du week-end pour le retour des Italiens dans l'élite mondiale. Au moins ont-ils eu un jour de repos pour s'en remettre. Il fallait bien cela. Leur championnat du monde comme aujourd'hui en essayant d'accrocher la Lettonie pour rendre plus crédible la lutte pour le maintien. Le sentiment que laisse le début de match est plutôt encourageant pour les Italiens. On ne sent en effet pas la Lettonie se donner à fond. Le rythme auquel elle joue…

Le sacrifice n’est pas récompensé

Hormis les deux gardiens, avec la titularisations des numéros 1 attendus (Masalskis et Genoni), Suisse et Lettonie n'ont rien changé à leur composition par rapport à hier. Sven Andrighetto a certes participé à l'entraînement de la journée avec la Nati, mais reste ménagé pour l'instant pour se remettre des 13 heures de voyage. Les deux équipes ont livré un festival offensif à leur premier match : faut-il s'attendre à un spectacle échevelé ? Ceux qui l'espèrent seront déçus entre deux équipes trop bien en place, avec…

Les tirs lettons sont incroyables

Bob Hartley ennuie les journalistes inattentifs en inscrivant sur les documents de match officiels des lignes qui n'ont rien à voir à la réalité. C'est relativement futile et ça ne trompe pas grand monde puisque ses lignes sont connues depuis plusieurs jours dans toute la Lettonie. L'incertitude sur la cheville de Blugers est levée, il est bien présent. Gudlevskis débute dans les cages lettones puisque Merzlikins n'est revenu qu'hier en Europe et a mal dormi. Le gardien de Lugano se réserve pour affronter les Suisses…

Présentation complète des championnats du monde

En cette journée d'ouverture du début des championnats du monde, retrouvez la présentation complétée. Hier (jeudi), il était question du tenant du titre, de la façon dont la Russie favorite organisera son groupe de stars, mais aussi par exemple de l'étonnant "mea culpa" du staff norvégien avec les critiques des joueurs étalées sur la place publique. Aujourd'hui (vendredi), il est question des équipes du groupe A : l'équipe du Canada après le départ de Tavares, l'équipe de France après l'arrivée de Texier, mais aussi ce…

La Suisse réussit son dernier test et retranche Hollenstein

Patrick Fischer a déclaré vouloir vérifier si son équipe de Suisse a appris la leçon de la semaine dernière, quand elle avait perdu son second match face à la France après avoir largement remporté le premier 6-0. Il s'agit donc de réitérer la victoire face à la Lettonie. Un adversaire d'autant plus prenable qu'il a mis au repos son meneur offensif Indrasis et son gardien Gudlevskis. Comme on n'est pas sûr de pouvoir compter sur Merzlikins (mis sous contrat avec Columbus pour la fin de saison et donc non libérable tant que…

La Russie aura beaucoup de stars… Trop ?

Alors que le camp de l'équipe de Russie avait à peine commencé, certains journalistes russes pointaient déjà comme une erreur l'invitation d'Ilya Kovalchuk, estimant qu'il serait impossible de le renvoyer à la maison au vu de son statut, mais qu'il ne méritait pas forcément sa place dans l'équipe après une saison compliquée. Une partie de leurs prédictions s'est réalisée : chaque jour qui passe ajoute en effet de nouveaux noms à une équipe qui devient l'incontournable favorite du championnat du monde. Après l'élimination de…

La Lettonie veut encore choquer le monde

La Lettonie a raccourci sa préparation aux championnats du monde cette année, avec seulement six rencontres. Bob Hartley estime que c'est suffisant maintenant qu'il connaît les joueurs et que ceux-ci connaissent son système. Après les deux rencontres jouées en France avec une équipe moins expérimentée, les habituels titulaires ont été rassemblés à Riga pour les deux uniques matchs à domicile, face à la Russie, devant des spectateurs fervents et rendus plus émus par la cérémonie de retrait du maillot numéro 33 de Sergejs…

Il n’y a qu’une Russie

Il y a toujours une ambiguïté avec l'équipe de Russie, la seule de nos jours à entretenir deux équipes nationales, dont l'une sous le qualificatif "olympique". Si ces deux sélections évoluent en parallèle lors des trêves internationales, qui se produit en avril ? Le calendrier de l'Euro Challenge, sur le portail statistique de la fédération suédoise, mentionnait initialement une Russie "olympique" tout au long de la compétition, avant qu'elle soit rectifiée comme étant la sélection A. N'oublions pas que la préparation…

France – Lettonie (Euro Challenge à Méribel)

Comme prévu, après avoir commencé avec les jeunes, Philippe Bozon a convoqué tous les meilleurs joueurs disponibles pour la préparation aux championnats du monde qui a pleinement commencé cette semaine. Il a ainsi défini son équipe-type, dans laquelle ne figurent plus des vétérans de l'ère Henderson comme Damien Raux - on s'y attendait - mais aussi Loïc Lampérier. Pour autant, l'effectif tricolore ne ressemble pas à l'équipe rêvée. Les habituelles stars du hockey français sont blessées (Auvitu, Roussel, et actuellement…

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

mi, elit. at Donec sem, ipsum sit suscipit libero dolor. quis, id