Gap – Cergy-Pontoise (Ligue Magnus, 9e journée)

425

Gap occupe une belle troisième place de la Ligue Magnus avec le meilleur gardien actuel du championnat Julian Junca (93,5% d’arrêts jusqu’ici). La défense des Rapaces est particulièrement infranchissable à domicile avec 5 buts encaissés dans le jeu en 4 rencontres (et seulement une défaite aux tirs au but contre Amiens). Mais la cinquième équipe à franchir les portes de l’Alp’Arena – après un long périple achevé seulement à midi après une panne de car à six heures du matin – a d’autres arguments offensifs : Cergy-Pontoise n’a rien moins que la deuxième attaque du championnat. Ces capacités offensives, on ne va pas tarder à les découvrir.

Toujours en dessous de 30% aux mises au jeu, le centre canadien Steven Owre est certes battu au coup d’envoi par Bostjan Golicic. Mais quand son équipe reprend enfin la possession du palet après trente secondes, il reçoit une longue relance et effectue une délicate passe d’orfèvre pour son ailier attitré Pierre-Charles Hordelalay qui marque du revers (0-1). Cergy a beaucoup de finesse technique et se crée plusieurs actions dangereuses… mais Gap marque à son tour en contre-attaque : la passe en retrait d’Arturs Mickevics est reprise en haut d’enclave par le défenseur Arnaud Faure qui place un beau tir dans le haut du filet (1-1).

Les Jokers sont très mobiles et arrivent à entrer en zone offensive avec une belle facilité. Il est donc logique de les voir reprendre l’avantage, même si c’est une erreur défensive inattendue : le défenseur-vedette Chad Langlais récupère un rebond devant son but mais se fait chiper le palet par Louis Petit qui n’a plus alors qu’à ajuster Julian Junca à bout portant (1-2). Gap réplique encore sur un beau jeu en triangle, dans lequel Rémi Fabien fait un excellent relais ligne de fond pour resservir Bostjan Golicic absolument seul face à la cage (2-2). Devant les caméras de Sport en France, il est difficile de faire plus spectaculaire avec 4 buts en 11’17… et des largesses défensives de plus en plus criantes : Chad Langlais tire sur la transversale à 2 contre 1, et trente secondes plus tard, Fabien Bourgeois finit par bloquer un 2 contre 1 de Cergy de l’autre côté de la patinoire. Les Jokers défendent mieux dans les cinq dernières minutes à partir d’une pénalité de Melin pour cinglage.

2022 cergy ylonen 3

Même si les entraîneurs ont dû recadrer leurs équipes aux vestiaires, la volonté offensive ne se dément pas en deuxième période. Le défenseur cergypontain Vincent Melin monte prendre un lancer qui provoque un rebond axial, non exploité. Les lignes des Jokers se relaient avec tout autant de vitesse et d’allant. La première contre-attaque est quand même très dangereuse : Sébastien Rohat reçoit la passe de Thillet juste avant la ligne bleue offensive et a pris assez de vitesse pour se présenter seul face à Ylönen, qui pare de la mitaine. Gap enchaîne à son tour avec trois minutes de forte pression qui se concluent par un parfait décalage de Colotti dans le slot pour Golicic dont le tir est bloqué par Ylönen. Une crosse haute de Golicic envoie alors en piste le 3e powerplay de la ligue, qui reste muet contre la moins bonne équipe en infériorité numérique.

En revanche, lorsque Dorey part en prison pour retenir, Correia passe en retrait à Arturs Mickevics dans le cercle droit qui piège Ylönen au premier poteau (3-2). Ce but gapençais est mérité sur cette première partie de deuxième tiers, mais Cergy réagit fort avec une énorme pression en zone offensive. La grosse séquence de possession aboutit à une faute de Langlais qui accroche Owre. Les deux minutes de supériorité numérique se passent dans la zone de Gap avec plusieurs bonnes occasions… mais au moment où il sort de prison, Langlais est servi par une longue passe et bat Ylönen entre les jambes en face-à-face (4-2). Ce but-ci fait très mal aux Jokers tant il intervient dans leur temps fort.

Maintenant que les Rapaces sont passés devant, ils doivent démontrer leurs compétences défensives lors du troisième tiers-temps. Ils sont effectivement mieux organisés en zone neutre pour bloquer leur ligne bleue. Mais il ne fait pas bon subir le jeu face aux qualités techniques et créatives de Cergy. Après sept minutes, Pierre-Charles Hordelelay marque son huitième but de la saison en passant devant le but pour dévier de manière imparable la passe dans le timing parfait de Steven Owre (4-3). Les Jokers ne lèvent pas le pied et continuent au contraire de virevolter en zone offensive, y compris avec sa quatrième ligne. L’entraîneur gapençais Éric Blais utilise alors son temps mort pour remobiliser son équipe en souffrance (49’20).

2021 10 gap

Cette interruption n’arrête pas la domination francilienne. C’est paradoxalement sur une rare séquence de jeu à l’opposée que Bostjan Golicic se fait pénaliser en pressant en fond de zone. À 4 contre 5, le défenseur Arnaud Faure a une incroyable double déveine : il prend dans le bras un slap non cadré de Brien Diffley… et le palet ricoche au fond des filets (4-4) ! C’est le défenseur offensif Chad Langlais qui porte la réaction de Gap en s’infiltrant seul contre trois joueurs, entre Melin et Tait qui le retient. Mais Cergy, en infériorité numérique, se crée la meilleure occasion de ces deux minutes : Kevin Da Costa ramasse le palet pour éviter le plongeon désespéré du défenseur mais rate le cadre, seul face à Junca. Dans la fin de match à 5 contre 5, les Jokers abattent encore un atout, Aku Kestilä. Le Finlandais ne se contente pas de dribbles audacieux, il signe aussi une splendide passe transversale du revers pour le tir sur réception de Tuukka Rajamäki, bloqué par Junca. Gap peut souffler quand la sirène résonne…

Lors de la prolongation à 3 contre 3, le premier « trio » visiteur Podlipnik-Owre-Suire se crée une bonne occasion d’entrée. Les équipes se neutralisent ensuite mais des espaces commencent à s’ouvrir : infiltration de Brayden Sherbinin pour Cergy, puis passe en retrait de Fabien Colotti pour Benjamin Lagarde pour Gap, mais Ylönen est à la parade. Mais l’homme qui fait basculer cette prolongation, c’est Julien Correia : il récupère deux fois le palet sur la même présence, et son interception face au défenseur slovène Matic Podlipnik – qui fut son coéquipier à Lyon – offre un rebond axial que Bostjan Golicic convertit dans le haut du filet (5-4).

Gap se détache donc avec un carré d’équipes qui ont réussi leur début de saison (Grenoble, Angers et l’étonnant Bordeaux étant les trois autres). Cergy-Pontoise rejoint Amiens à la sixième place et a laissé une grosse impression ce soir malgré la défaite en dominant la majorité du jeu et en produisant du beau hockey, à l’instar du maître passeur Steven Owre.

Désignés joueurs du match : Bostjan Golicic pour Gap et Steven Owre pour Cergy-Pontoise.

2022 cergy ylonen

Gap – Cergy-Pontoise 5-4 après prolongation (2-2, 2-0, 0-2, 1-0)
Vendredi 15 octobre 2021 à 20h30, Alp’Arena. 1211 spectateurs.
Arbitres : Nicolas Barbez et Julien Peyre assistés de Vincent Zede et Anne-Sophie Boniface.
Pénalités : Gap 8′ (0′, 4′, 4′, 0′) ; Cergy 6′ (2′, 2′, 2′).
Tirs : Gap 25 (11, 10, 2, 2) ; Cergy 38 (11, 12, 14, 1).

Évolution du score :
0-1 à 00’35 : Hordelalay assisté d’Owre et Podlipnik
1-1 à 04’20 : Faure assisté de Mickevics et Cirgues
1-2 à 07’35 : Petit assisté de Tait et Diffley
2-2 à 11’17 : Golicic assisté de Colotti et Faure
3-2 à 33’16 : Mickevics assisté de Correia et Langlais (sup. num.)
4-2 à 38’52 : Langlais assisté de Joubert et Junca
4-3 à 47’03 : Hordelalay assisté de Suire et Owre
4-4 à 51’35 : Diffley assisté de Kearney et Owre (sup. num.)
5-4 à 63’43 : Golicic assisté de Correia

Gap

Attaquants :
Julien Correia – Bostjan Golicic (A) – Fabien Colotti
Benjamin Lagarde – Romain Gutierrez (C) – Arturs Mickevics
Dimitri Thillet – Romain Chapuis – Paul Joubert
Maxence Bortino – Sébastien Rohat – Pierre Robert

Défenseurs :
Arnaud Faure – Chad Langlais
Axel Prissaint – Fabien Bourgeois (A)
Louis Cirgues – Mathieu Mony

Gardien :
Julian Junca

Remplaçant : Jimmy Darier (G).

Cergy-Pontoise

Attaquants :
Pierre-Charles Hordelalay – Steven Owre – Thomas Suire
Tuukka Rajamäki – Aku Kestilä – Dennis Kearney (A)
Louis Petit – Charles Levesque (A) – Ryan Tait
Norbert Abramov – Timothée Franck – Kevin Da Costa (C)

Défenseurs :
Vincent Melin – Matic Podlipnik
Brian Diffley – Brayden Sherbinin
Aurélien Dorey – Jules Lefebvre

Gardien :
Sebastian Ylönen [sorti de 19’58 à 20’00]

Remplaçant : Trystan Tricoche (G).

Les commentaires sont fermés.