Première expérience de Grenoble en ligue européenne

1 095

Alors que les Brûleurs de Loups de Grenoble vont se relancer à l’assaut de la CHL la semaine prochaine, c’est l’occasion de revenir sur la première expérience des Isérois en ligue européenne, en EHL.

Enfin (après le sabordage de Brest), la France était pour la première fois représentée par son champion en titre. Mais il s’agissait d’un champion en grande difficulté financière, ayant malheureusement perdu Cristobal Huet et sa première ligne à l’intersaison pour n’aligner plus que douze hockeyeurs pros.

Déjà que les Français sont pris de haut par les Suisses habituellement, autant dire qu’ils étaient très sous-estimés avant le premier déplacement à Fribourg-Gottéron. Jusqu’à ce jour historique, aucun club français n’avait gagné un match en EHL…

Fallait-il rêver à un exploit face au Metallurg Magnitogorsk, battu chez lui en ouverture par un adversaire ayant apporté sa nourriture avec lui par peur de manger en Russie ?

Ce qui arriva alors à la patinoire Clémenceau fut une véritable démonstration de hockey. Il faut dire que les Russes s’étaient alors installés dans les Alpes pour préparer aussi leur match suivant à Fribourg.

Les Grenoblois arrivaient sur la pointe des patins face au Sparta Prague, leader de la poule. Mais emmenés par leur entraîneur et plusieurs joueurs tchèques motivés, les BDL réussissaient une prestation honorable à l’aller et plus encore au match retour.

Il restait encore à vivre la grande aventure. À cette époque, tout déplacement en Russie relevait du périple, voire de la légende. Les joueurs suisses avaient demandé à sortir de ce qu’ils avaient du mal à considérer comme un avion. On pourra dire de ce voyage que… les Grenoblois ont survécu.

La tourmente n’était pas finie pour les BDL quand leur entraîneur Jaroslav Jagr annonçait à son tour repartir au pays. Mais pas sans une dernière soirée d’adieux, sous forme d’un dernier match contre Fribourg qui valut des mots négatifs de René Fasel.

La capacité des Grenoblois à affronter l’adversité européenne dans des circonstances difficiles leur donnait envie de regoûter à cette chance avec beaucoup plus d’atouts et de moyens. Ce sera le cas en CHL, et peut-être cette saison dans une poule très difficile… À bientôt !

 

Les commentaires sont fermés.