Rouen – Gap (Ligue Magnus, 23e journée)

34

Des plumes et du goudron !

Malgré l’absence de deux titulaires (parmi les absents Labrecque, Bullock, Chapelier et Crinon), Gap, quatrième, a gagné ce match au sommet parce qu’il a affiché le plus d’agressivité constante dans la rencontre. Rouen, indiscipliné et moins dans l’intrépidité, dauphin de Lyon au classement, a été handicapé par les absences de son capitaine Patrick Coulombe, son capitaine et de Chakiachvili, deux piliers défensifs. La deuxième partie de la saison ne débutera pas, pour les locaux, comme la première, sur un succès contre l’ex-champion de France.

ILLUS201611294043

Pourtant, le RHE76 s’en est bien tiré au premier tiers où les Rapaces ont tiré autant que les Dragons en jouant 4 minutes de moins à cinq contre cinq ! Sean Ringrose a aussi eu un lancer du revers en dehors du cadre pour la première occasion (0’11).

Assez incroyable, pendant deux minutes complètes à cinq contre trois, les Normands n’ont pas trouvé de solution au killing play des visiteurs. Ces derniers, dans le même exercice, n’ont pas eu plus de succès pendant 1’38. On peut le regretter pour le spectacle et peut-être s’en inquiéter, non ?

ILLUS201611294206

Le rythme du premier tiers a été coupé à plusieurs reprises par des cages qui ne tenaient pas en place jusqu’à un éclair de tonicité de Marc-André Thinel à gauche, suivi d’une inspiration offensive du joueur vétéran repiquant au centre (photo ci-dessous) et fournissant le palet à Dame-Malka, monté à (très) bon escient à droite. L’arrière, souvent caricaturé, ouvrait la marque à la conclusion d’un superbe mouvement offensif devenu rare sur l’île Lacroix (1-0 à 19’38).

ILLUS201611294217

Chad Langlais, sur le chemin de la première pause, est pris à son propre piège de la provocation et débutera le vingt suivant dans la tôle (20’00)

Les Gapençais ont trouvé la récompense à leur bonne entame de match, curieusement au début du deuxième tiers. Premièrement, le joueur de centre, Kyle Essery a égalisé en déviant un lancer de l’arrière adressé par Craige (1-1 à 22’09). Et deuxièmement, Kevin King s’était fait oublier dans le slot, lorsqu’il a été servi par Bernier de derrière le but après une chasse de Ringrose sur Dorey. L’ailier gauche, isolé devant Sabourin, a parfaitement trouvé la lucarne droite côté mitaine (1-2 à 24’14).

ILLUS201611294304

Les locaux ont rapidement réagi. Malgré pas mal de déchets dans ses passes, Adam Miller a trouvé Sacha Treille en haut du slot. Le meilleur buteur rouennais, orgueilleux, n’a pas flanché en trouvant la lucarne côté mitaine (2-2 à 26’08). Dans une situation similaire au premier tiers, Clément Fouquerel avait joliment frustré du gant (photo ci-dessous) un but à l’attaquant international (13’06). Treize, c’est le nombre de buts de Sacha Treille qui rejoint l’Amiénois Riendeau et le Grenoblois Chouinard en tête des buteurs de la ligue Magnus.

ILLUS201611294030

En supériorité, Marc-André Thinel a redonné une avance aux Dragons (3-2 à 31’18).

ILLUS201611294439

Mais en moins de trois minutes, tout a ensuite basculé. Les Dragons encaissent trois buts presque coup sur coup. Pugnaces, les hommes de Luciano Basile égalisent une seconde fois. D’abord, Jesse Craige tire de loin pendant que Sabourin est masqué par le trafic de deux Gapençais devant lui (3-3 à 32’20). C’est le premier but de Jesse Craige en championnat. Ensuite, Dimitri Thillet en avantage numérique donne les devants aux Rapaces (photo ci-dessous). Avec ce neuvième but, Dimitri Thillet rejoint le Niçois Romand comme troisième meilleur buteur français de la ligue.

ILLUS201611294572

Enfin, après la blessure au visage de Guénette, le PK rouennais, aligné à cause d’un manque de discipline de Sabourin, est orphelin et cède de nouveau. Anthony Rech dans un trou de souris, à genou au poteau droit, glisse la rondelle derrière le gardien canadien (3-5 à 35’15). En un peu plus de 13 minutes, les joueurs de Fabrice Lhenry et d’Ari Salo ont encaissé 5 buts !

Le jeu de puissance des Normands, malgré le retour sur la glace de François-Pierre Guénette n’est plus efficace non plus. C’est avec un retard de deux buts que Rouen, qui n’a pas montré de signe fort de contrôle, retourne au vestiaire. On regrettera encore l’indiscipline de Dany Sabourin qui fera un détour peu aimable devant le banc Gapençais et qui annihile une pénalité engendré par la provocation de Patrick McEachen à l’endroit de Dame-Malka sans riposte sinon intérieure du Franco-Canadien (40’00).

ILLUS201611294297

Remonter deux buts en vingt minutes aux Gapençais est une gageure plus raisonnable que Rouen a déjà surmonté, en plus importante, inoubliable, contre… Gap déjà, suivez mon regard…

Sur le dernier tiers, les Dragons, avec Camil Durand assis sur le banc, plus précis et spontanés, relèvent alors un peu plus le terrible défi physique des Rapaces concentrés. Marius Serer s’emploi impeccablement pour empêcher Thinel de tirer (40’38). Vincent Nesa touche le poteau sur une de ses accélérations et provoque la faute de McEachen, pris de vitesse par le joueur de 20 ans (46’34).

Sur le power-play qui suit, Marc-André Thinel dévie le tir de l’arrière envoyé par Lampérier (4-5 à 47’03). Avec ce dixième but, le second de la soirée, MAT entre parmi les dix meilleurs buteurs du championnat. Derrière, Rouen ne plie pas à l’image de Joris Bedin, déterminé et intransigeant sur une occasion de Serer (48’54).

ILLUS201611294560

Le timing du quatrième but rouennais est bon, mais les faits de match ne sont pas en faveur des champions de France en titre. Une passe à la main qui permet une sortie de zone des Hauts-Alpins en difficulté en défense n’est pas sifflée (48’20). Les Dragons poussent. Dany Sabourin retourne au banc pendant que le palet circule car Gap n’accorde presque aucun arrêt de jeu. La cage de Fouquerel se dessocle toute seule. Un dégagement interdit n’est pas sifflé non plus dans la dernière minute de jeu. Cette fois, Rouen avait moins de rage et ne volera pas la victoire à Gap !

ILLUS201611294583

Si Maurin Bouvet et Jordann Perret ont noirci leur fiche ce soir pour leurs troisièmes matches de suite, Marc-André Thinel obtient, lui, une série en cours de pointage impressionnante, sur 10 rencontres à la suite, et Adam Miller dispose maintenant d’une enfilade respectable de 4 matches de suite où le joueur de centre a pointé.

ILLUS201611294529

Étoiles du match : Anthony Rech *** (Gap), Marc-André Thinel ** (Rouen) et Jesse Craige * (Gap).

Commentaires (dans Paris-Normandie) :

Fabrice Lhenry (entraîneur de Rouen) : « Ce match est une très grosse déception. On aurait pu réussir un très beau moins de novembre mais cette défaite gâche un peu tout. C’est vraiment dommage. À la fin du premier tiers, j’ai trouvé qu’on avait eu de la chance de sortir de la glace ne menant au score car on avait quand même laissé quelques grosses opportunités à Gap. En début de deuxième on a été beaucoup trop attentistes. On a bien réagit pour repasser devant au score, mais, ensuite, on a été trop pénalisé et on n’a pas su tuer ces pénalités. Ce soir, les Gapençais ont mérité leur succès. Ils sont peut-être moins talentueux que nous mais ils ont travaillé plus fort. On a eu une bonne attitude dans le troisième tiers mais ça n’a pas été suffisant pour revenir au score. »

ILLUS201611294346

Rouen – Gap : 4-5 (1-0, 2-5, 1-0)
Mardi 29 novembre 2016 à 20h00 au centre sportif Guy Boissière. 2746 spectateurs.
Arbitres : M. Laurent Garbay assisté de Mme Charlotte Girard et M. Charles-Édouard Salmon.
Pénalités : Rouen 14′ (8′, 6’, 0’) ; Gap 20′ (10′, 8′, 2′)
Tirs : Rouen 27 (9, 11, 7) ; Gap 23 (9, 12, 2)
Chances : Rouen 3 (2, 0, 1) ; Gap 7 (4, 2, 1).
Supériorités : Rouen 2/8, Gap 2/5

Évolution du score :
1-0 à 19’38 » : Dame-Malka assisté de Thinel
1-1 à 22’09 » : Essery assisté de Craige et Carr
1-2 à 24’14 » : King assisté de Bernier et Ringrose
2-2 à 26’08 » : S.Treille assisté de Miller et Perret
3-2 à 31’18 » : Thinel assisté de Lampérier et Y.Treille (sup.num.)
3-3 à 32’20 » : Craige assisté de Thillet et Rech
3-4 à 33’08 » : Thillet assisté de Bouvet et Rech (sup.num.)
3-5 à 35’15 » : Rech assisté de Bouvet et Bernier (sup.num.)
4-5 à 47’03 » : Thinel assisté de Lampérier et Bedin (sup.num.)
 

Rouen

Attaquants :
Loïc Lampérier – François-Pierre Guénette (C) – Marc-André Thinel (A)
Sacha Treille – Adam Miller – Jordann Perret
Joris Bedin – Vincent Nesa – Dan Koudys
Mat Hussey – Damien Raux – Yorick Treille (A)

Arrières :
Patrick Koudys – Olivier Dame-Malka
Aurélien Dorey – Mark Matheson
Chad Langlais – Camille Durand (de 00’00 à 40’00).

Gardien :
Dany Sabourin (18 arrêts).

Remplaçants : Quentin Papillon (G), Enzo Cantagallo et Fabien Colotti. Absents : Patrick Coulombe et Florian Chakiachvili (blessés).

Gap

Attaquants
Kevin King (A) – Sean Ringrose – Marc-André Bernier (C)
Anthony Rech – Maurin Bouvet – Dimitri Thillet
Joris Rama – Marius Serer – Cédric Di Dio Balsamo
Benoit Valier – Kyle Essery – Christian Isackson

Défenseurs
Jesse Craige – Maxwell Ross
Raphaël Faure – Thomas Carr
Patrick McEachen – Kevin Da Costa (A)

Gardien :
Clément Fouquerel (23 arrêts)

Remplaçant : Aurélien Bertrand (G). Absents : Loïc Chapelier, Ryan Bullock, Pierre Crinon, Dave Labrecque et Brett Ferguson (blessés), Patrick Marsh (non conservé), Thibaut Farina et Matthew Vidal (départs).

Les commentaires sont fermés.

adipiscing quis leo vel, Donec vulputate, Nullam eget