Rouen – Lyon (Ligue Magnus, 43e journée)

32

Podium !

Dans l’affiche de l’avant-dernière journée, Rouen a dominé Lyon (3-2), avec cinq buts spectaculaires. Intense, le RHE76 a marqué grâce à Perret, S.Treille et Langlais. Le LHC a répondu par Fleming et Takac mais repart bredouille de l’île Lacroix, une mauvaise affaire au classement pour les Lyonnais et l’avantage de la glace en play-offs.

Après sa défaite en finale de coupe de France, il y a 2 jours, Rouen, a réussi à l’emporter contre une équipe du top-5 et n’a pas encore dit son dernier mot pour aller chercher Gap et obtenir la première place du championnat. Il y a deux ou trois mois, il n’était pas évident qu’il en soit de même. La réorganisation des lignes offensives rouennaises, sur les ailes droites, n’a pas trop altéré le très bon collectif vu à Bercy. Par contre, l’apport de Raux et le retour de Matheson en jeu de puissance n’a pas été d’un grand enseignement !

ILLUS201702210650

Malgré un manque de fraîcheur, les Dragons, méritants, ont donc construit leur succès sur la volonté, le rythme et l’intensité qu’ils ont réussi à insuffler au match. Certes, les Lions ont mieux entamé la rencontre via des tirs dangereux de Miskevics (0’08) et Michel (2’28). Sauvés par Sabourin, les Normands ont réussi ensuite à mettre en défaut l’arrière-garde rhodanienne et à obtenir deux jeux de puissance, sans pouvoir ouvrir le score, faute de se créer de véritables opportunités et de maîtriser les contres adverses (Takac à 10’44). Ensuite, toujours dans le premier tiers, les hommes de Fabrice Lhenry ont logiquement ouvert la marque par Perret. Bas, dans le cercle droit, l’ailier, servi de derrière le but par Thinel, a trouvé adroitement le haut des filets (1-0 à 13’02).

Les dernières minutes du premier acte ont été plus difficiles pour les locaux qui, a l’image de Chakiachvili, ont manqué de lucidité en relance avant de rentrer au vestiaire. Fleming égalisera de près, en déviant un tir de Koblar dans le slot, au nez et à la barbe de Sabourin… trois secondes avant la sirène (1-1 à 19’57).

ILLUS201702210423

Le deuxième tiers sera aussi âpre et serré. Les Rouennais ne sont pas productifs sur trois jeux de puissance. À cause de deux maladresses, ils les écourtent et jouent à quatre contre quatre. Sur le troisième le palet ne circule pas assez vite. Heureusement, ils récupèrent le palet à la sortie de prison de Sacha Treille. Sur la continuité de l’action du tir de l’ailier, Miller, à la lutte, récupère la rondelle dans la bande, derrière la cage, et transmet le palet à l’international français qui, entre les oreilles, trouve le haut des filets de Pintaric (2-1 à 37’56).

Moins d’une minute plus tard, Chad Langlais est incroyable. Après avoir récupéré le puck devant le banc adverse, puis éviter un pressing derrière sa cage, l’Américain traverse toute la patinoire et chaloupe au milieu de trois Lyonnais en zone offensive, avant de provoquer en duel Pintaric, sur lequel il prend le dessus, en reprenant son retour de tir rebondissant sur les jambières du gardien (3-1 à 38’39). La fin de la période médiane sera toutefois difficile pour les coéquipiers de Patrick Coulombe qui la termine à quatre-contre-cinq. Takac, trouvé dans le slot par Fleming ne se prive pas de réduire la marque à mi-hauteur (3-2 à 39’36).

ILLUS201702210542

Le troisième tiers sera moins délié. Il y aura moins d’occasion franche. Les arbitres ne semblent plus concernés par le match. À plusieurs reprises, ils tiennent un conciliabule improbable pour élire les coupables ! En fin de match, les Dragons vont résister à une infériorité. Puis, ils subissent les cinq dernières minutes, où, au bord de la rupture, épuisés, ils combattent et nuisent aux offensives Lyonnaises qui vont évoluer sans gardien pour égaliser, en vain !

ILLUS201702210382

Au-delà du défi dans la mobilité, Rouen a également pu compter sur d’autres atouts, comme la combativité et, au moins dans les deux premiers tiers, la circulation du palet. Dany Sabourin (20 arrêts) a également soulagé le RHE76 lorsqu’il a dû faire face à un jeu surnuméraire adverse (30’45) ou en power-play devant Takac (37’00).

Lyon a eu le mérite de ne pas s’effondrer mentalement, malgré le but irritant de Langlais. Mais les Lyonnais n’ont pas su passer la vitesse supérieure dans le dernier tiers lorsque Rouen s’est moins montré. Ils abandonnent ainsi leur sort au classement aux crosses bordelaises.

Élus meilleurs joueurs du match : Chad Langlais (Rouen) et Samuel Takac (Lyon)

Étoiles du match : Chad Langlais *** (Rouen), Adam Miller ** (Rouen) et Scott Fleming * (Lyon).

ILLUS201702210318

Commentaires (dans Paris-Normandie) :

Fabrice Lhenry (entraîneur du RHE) : « C’est positif d’avoir pris les trois points et d’avoir assuré le top-3 ce soir. C’était l’objectif de la soirée. On a plutôt bien maîtrisé les deux premiers tiers, c’est juste dommage, à chaque fin de tiers, d’avoir relancé les Lyonnais en encaissant un but. Celui pris en fin de première période m’a mis particulièrement en colère car je venais de dire aux gars de ne pas prendre de risque et, bim, on prend ce but. Le deuxième nous laisse sous pression jusqu’au bout. Avec la fatigue, les cinq dernières minutes ont été difficiles. On était un peu sous tension. Il a fallu rester bien concentré pour ne pas craquer. On a tenu et on s’offre un match très intéressant à jouer à Gap où il faudra gagner dans le temps réglementaire pour être sûr d’être premier. »

 

Rouen – Lyon : 3-2 (1-1, 2-1, 0-0)
Mardi 22 février 2017 à 20h00 au centre sportif Guy Boissière. 2746 spectateurs (guichets fermés)
Arbitres : M. Alexandre Hauchart et Damien Bliek assisté de MM. Charles-Edouard Salmon et Yann Furet.
Pénalités : Rouen 12′ (0′, 6’, 6’) ; Lyon 46′ (4′, 6′, 6+10+10+10’)
Tirs : Rouen 25 (8, 12, 5) ; Lyon 22 (8, 6, 8)
Supériorités : Rouen 0/8, Lyon 1/6

Évolution du score :
1-0 à 13’02 » : Perret assisté de Thinel et Miller
1-1 à 19’57 » : Fleming assisté de Koblar et Mickevics
2-1 à 37’56 » : S.Treille assisté de Miller et P.Koudys
3-1 à 38’39 » : Langlais
3-2 à 39’36 » : Takac assisté de Fleming (sup.num.)

Rouen

Attaquants :
Loïc Lampérier – François-Pierre Guénette (A) – Sacha Treille
Jordann Perret – Adam Miller – Marc-André Thinel
Joris Bedin – Matt Hussey – Dan Koudys
Fabien Colotti – Damien Raux – Yorick Treille (A)

Arrières:
Olivier Dame-Malka – Chad Langlais
Florian Chakiachvili – Mark Matheson
Patrick Coulombe (C) – Patrick Koudys

Gardien:
Dany Sabourin (20 arrêts).

Remplaçants : Quentin Papillon (G), Aurélien Dorey et Vincent Nesa.

Lyon

Attaquants :
Gregor Koblar – Scott Fleming – Arturs Mickevics
Samuel Takac – Roland Kaspitz – Miks Lipsbergs / Vikhael To Landry
Aubin Lamirault – Valentin Michel – Sébastien Delemps
Quentin Berthon – Kevyn Richard – [To Landry]

Défenseurs :
Thomas Roussel (A) – Matic Podlipnik
Jakob Milovanovic (C) (puis Favre-Felix à 50’41) – Dominik Kramar
Jules Breton (A) – Quentin Mahier
Cédric Custosse – Maxime Favre-Felix

Gardien :
Matija Pintaric (22 arrêts) sorti de 58’27 à 58’51 et de 59’01 à 60’00.

Remplaçant : Sébastien Raibon (G). Absent : Julien Correia (blessé)

ILLUS201702210418

Les commentaires sont fermés.