Lyon – Gap (Ligue Magnus, 12e journée)

5

Lyon et Gap mettent du rythme d’entrée. La première occasion de la partie est pour les Lions et c’est le numéro 96 Ainars Podzins qui met le gardien à l’épreuve. Parker Reno est le premier pénalisé. La supériorité numérique sera de courte durée pour les Lyonnais qui voient Martins Lavrovs filer à son tour en prison, les deux équipes sont à 4 contre 4 et les Rapaces vont même se retrouver à 4 contre 3 après que Julien Correia se retrouve lui aussi pénalisé. Les Rapaces se montrent dangereux et Labrecque trouve le poteau de Rok Stojanovic. Les Lions tiennent et parviennent à tuer le powerplay gapençais. C’est au tour de Lyon d’être en supériorité sur la glace après une crosse haute de Téo Sarliève et ce powerplay va être payant. Un festival de Mickevics dans la défense permet à l’ancien Gapençais Di Dio Balsamo d’ouvrir la marque pour les Lyonnais (12’11 : 1-0). Les Rapaces poussent pour revenir et ont l’occasion d’égaliser à la fin du premier tiers-temps lorsque Tyler Ferry est envoyé en prison pour cinglage. Sans résultat.

C’est encore en infériorité que les Lions commencent la deuxième période, à cause d’un nouveau cinglage de Dinda. Rok Stojanovic dans la cage repousse parfaitement les attaques gapençaises. C’est finalement à 5 contre 5 que les Rapaces vont égaliser. Stojanovic, contraint de laisser le rebond sur un premier tir de Romain Gutierrez, s’incline sur la deuxième salve de Maurin Bouvet qui suit parfaitement (22’59 : 1-1). Les Lyonnais sont trop pénalisés dans cette partie et c’est cette fois Quentin Berthon qui laisse les Rapaces en powerplay face à des Lions heureusement solides derrière. Récompensés de leur bonne défense, les Lions reprennent l’avantage. Servi par Valentin Michel, Martins Lavrovs fait le tour de la cage et attend le moment parfait pour se jouer du portier gapençais (26’59 : 2-1). Arturs Mickevics devant la cage n’est pas loin d’inscrire le troisième but lyonnais mais Jordon Cooke s’interpose. C’est deux minutes plus tard que le but arrive. Parfaitement servi dans le trafic par Jaka Ankerst, Martins Lavrovs, encore lui, décoche et envoie le palet dans la cage de Cooke qui ne peut rien faire (36’43 : 3-1). Les Lions rentrent aux vestiaires en avance au tableau d’affichage.

Les Rapaces insistent au début du troisième tiers-temps et poussent les Lyonnais à la faute. Ryan Verbeek est pénalisé pour accrocher. Les Lions défendent parfaitement et Rok Stojanovic est impérial. Après deux pénalités contre Joubert et Gutierrez, les visiteurs se retrouvent à 3 contre 5. Les Lyonnais ne vont pas laisser passer cette chance. Tyler Ferry s’essaye à la bleue mais se heurte à Cooke qui laisse le rebond. Julien Correia suit parfaitement et les Lions qui s’envolent dans cette partie (47’10 : 4-1).

Après une pénalité sifflée contre Martins Lavrovs puis un surnombre, les Lyonnais sont à 3 sur le glaçon. C’est sans compter sur un Rok Stojanovic des grands soirs qui ne laisse rien passer. Mais quand Lubomir Dinda puis Julien Correia sont à leur tour pénalisés, les Lions finissent par céder en double infériorité sur un tir de Robert Jekimovs (53’01 : 4-2). Les Lyonnais ont pris un coup sur la tête et encaissent un nouveau but de Biezais quelques secondes plus tard. Les Rapaces reviennent à une longueur à six minutes de la fin (53’44 : 4-3). Très en vue dans cette partie, l’attaquant letton Martins Lavrovs manque de peu de redonner deux buts d’avance à Lyon. Les Rapaces poussent et les Lions résistent. À 2 minutes du terme, Luciano Basile décide de faire sortir son gardien. Ce sera fatal aux Rapaces qui voient une nouvelle fois leur ancien protégé scorer dans cette partie. Di Dio Balsamo dans la cage vide s’offre un doublé et scelle le sort des Gapençais qui s’inclinent pour la deuxième fois de la saison face à des Lions qui ont retrouvé du mordant après la déconvenue grenobloise.

Désigné joueur du match : Rok Stojanovic (Lyon).

Commentaires d’après-match (communiqué de presse du LHC)

Martins Lavrovs (attaquant de Lyon) : « Nous avons plutôt bien débuté, nous avons mené rapidement. Après qu’ils avaient égalisé, nous sommes repartis de l’avant et nous gérions la rencontre. Puis leurs buts nous ont fait du mal et c’est devenu beaucoup plus difficile mais nous avons tenu. Personnellement, ça me fait très plaisir de débloquer mon compteur ici à Charlemagne. Nous avons une grosse semaine qui nous attend et il faut vite se remettre au travail. »

Mitja Sivic (entraîneur de Lyon) : « Je ne sais pas si la rencontre face à Gap était notre meilleur match de la saison mais nous avons eu une belle réaction après la défaite face à Grenoble (9-2). Le premier tiers-temps était très bon et l’état d’esprit de mes joueurs m’a plu même si nous avons pris trop de pénalités. Toutefois, la globalité du match m’a satisfait et si on m’avait dit au début de la saison que nous serions troisièmes après 12 journées, j’aurais signé tout de suite. Nous avons un super groupe et nous allons continuer à progresser. Avec ces 3 matchs en 5 jours il faut prendre chaque rencontre l’une après l’autre. Ce sera dur, on le sait, mais physiquement je pense que nous sommes prêts. Demain [en coupe de France à Grenoble], nous allons défendre notre titre et c’est dans cette optique que l’on doit y aller. Avant tout, il faudra tuer les pénalités car c’est vraiment ce qui nous a fait mal la semaine dernière face à Grenoble. Nous devons être sérieux et concentrés tout au long des 60 minutes. »

 

Lyon – Gap 5-3 (1-0, 2-1, 2-2)
Dimanche 21 octobre 2018 à 20h30 à la patinoire Charlemagne. 2004 spectateurs.
Arbitrage de Geoffrey Barcelo et Marie-Tjana Picavet assistés de Joris Barcelo et Guillaume Barthe.
Pénalités : Lyon 30′ (8′, 2′, 20′) ; Gap 20′ (6′, 2′, 12′).
Tirs : Lyon 26 (7, 12, 7) ; Gap 36 (9, 12, 15).

Évolution du score :
1-0 à 12’11 : Di Dio Balsamo assisté de Correia et Mickevics (sup. num.)
1-1 à 22’59 : Bouvet assisté de Gutierrez et Kambeitz
2-1 à 26’57 : Lavrovs assisté de Michel et Ankerst
3-1 à 36’43 : Lavrovs assisté d’Ankerst et Andres
4-1 à 47’31 : Correia assisté de Ferry (double sup. num.)
4-2 à 53’01 : Jekimovs assisté de Labrecque (double sup. num.)
4-3 à 53’44 : Biezais assisté de Gutierrez et Labrecque (sup. num.)
5-3 à 58’29 : Di Dio Balsamo assisté de Roussel et Michel (cage vide)

Lyon

Attaquants :
Julien Correia – Ryan Verbeek – Arturs Mickevics
Martins Lavrovs – Tomas Andres – Jaka Ankerst
Valentin Michel – Kyle Essery (A) – Cédric Di Dio Balsamo
Pierre Robert – Quentin Berthon (A) – Ainars Podzins

Défenseurs :
Tyler Ferry – Vincent Llorca
Thomas Roussel (C) – Jules Breton
Lubomir Dinda – Alexandre Pascal

Gardien :
Rok Stojanovic

Remplaçants : Olivier Richard (G), Hugo Faure. Absents : Sébastien Delemps (genou), Cédric Custosse.

Gap

Attaquants :
Adam Kambeitz – Maurin Bouvet – Romain Gutierrez
Elvijs Biezais – Kristoff Kantos – Roberts Jekimovs
Aleksandr Mokshantsev – [poste tournant] – Norbert Abramov
Téo Sarliève – Paul Schmitt – Paul Joubert
Johann Bayrou

Défenseurs :
Daniel Gibb – Parker Reno
Samuel Labrecque – Matt Nelson
Vincent Melin – Raphaël Faure

Gardien :
Jordon Cooke [sorti de 58’07 à 58’49 et de 59’11 à 60’00]

Remplaçants : Jimmy Darier (G), Louis Cirgues. Absents : Pierre Crinon (genou), Jeff Brown (blessé), Robin Colomban.

Les commentaires sont fermés.

pulvinar sem, leo suscipit ut ipsum accumsan libero. ut mattis velit, amet,