Coupe de France : Grenoble rejoint Rouen à la trappe

977

Les deux plus grands clubs du hockey français, ceux qui dominent actuellement le championnat, sont donc passés à la trappe dès le premier tour de la Coupe de France. Pas forcément une bonne nouvelle pour le remplissage de la nouvelle formule en « carré final » à Bercy en février, mais c’est la loi du sport.

Dans leur malchance de tomber sur le tenant du titre Lyon, et normalement à l’extérieur selon le tirage, les Grenoblois étaient vernis de voir le match inversé par l’indisponibilité de la patinoire Charlemagne, puisqu’ils pouvaient jouer à domicile devant 3450 spectateurs. Cela n’a pas suffi. Si Teddy Da Costa a répondu en 26 secondes à l’ouverture du score de Martins Lavrovs, le but de Julien Correia après seulement 16 secondes en deuxième période s’est révélé décisif. Les Brûleurs de Loups n’ont jamais pu trouver la clef du gardien slovène Rok Stojanovic.

Les clubs de Ligue Magnus seront bien majoritaires en huitièmes de finale, mais on aurait pu avoir une égalité parfaite avec les représentants de D1. Chambéry, pourtant à zéro point en championnat, a en effet mené 5-3 puis 6-4 contre Chamonix, avant de finalement s’incliner d’un souffle, 6-9 avec deux buts en cage vide.

Morzine a résisté mais a toujours été mené par Gap (4-7). Asnières, club de D3, a tenu pendant un tiers-temps face aux « Magnusiens » d’Amiens (1-2), avant de craquer sur la distance avec une difficile entrée du second gardien pour la dernière période (1-18). Club de division 2, Toulouse-Blagnac a mené 1-0 à la match contre Montpellier, promu cette année en D1 et qui a retourné la partie à son avantage (1-4).

Les résultats de Coupe de France.

Les commentaires sont fermés.