Autriche – Slovaquie (Euro Hockey Challenge, groupe B, match 3)

52

Après trois défaites en autant de matches de préparation et une misérable efficacité aux tirs contre la Suède et l’Allemagne, la Slovaquie affronte l’Autriche, un adversaire moins coriace sur le papier et qui devrait lui permettre, enfin, de se rassurer offensivement. « Nous ne pouvons pas nous montrer satisfaits dans la mesure où ne marquons pas, déplorait Craig Ramsay, le coach canadien de la Double-Croix avant la première confrontation à Salzbourg. Il y a une chose que nous avons remarquée, c’est que nos attaquants de deuxième et troisième lignes s’efforcent tellement d’être près du but qu’ils en ratent tous les rebonds. Nous allons donc travailler les tirs, les déviations et faire rideau devant le gardien pour le perturber au maximum sur les frappes. »

Pour ce faire, la Slovaquie bénéficie des arrivées de Marián Studenič, qui effectuera sa première sous le maillot national, et Marek Ďaloga, indéboulonnable défenseur aux vertus offensives, ainsi que des retours de Rastislav Špirko et Milan Kytnár après pépins de santé. À l’inverse, le staff a remercié Martin Chovan, Matej Paulovič et Radoslav Tybor, en attendant de dégraisser davantage la semaine suivante en prévision de l’intégration des « Américains » Tomáš Tatár, Andrej Sekera, Christián Jaroš et Richard Paník, dont le cas compliqué au niveau des assurances n’a toujours pas été totalement résolu mais qui a confirmé sa présence aux Mondiaux auprès du manager Miroslav Šatan.

Les Autrichiens restent sur une belle prestation contre les Tchèques, seulement battus en fusillade à l’issue de leur seconde sortie en Euro Hockey Challenge. Mais leur entame contre les autres voisins est catastrophique. Pressés d’entrée de jeu, les locaux évoluent rapidement en infériorité numérique et Marián Studenič, au rebond d’une frappe de Martin Bakoš, ouvre déjà son compteur international après seulement deux minutes disputées sous casaque slovaque (0-1, 2’08). Le revers du capitaine Ladislav Nagy au poteau droit ricoche sur le montant opposé avant d’entrer dans la cage mais il faudra aux arbitres consulter la vidéo avant de valider le break slovaque, le doute sur la présence de Patrik Svitana dans la zone de but étant levé avec le ralenti (0-2, 13’41). Juste avant la pause, Martin Ulmer intercepte une transmission laxiste de Mislav Rosandič et sert Manuel Ganahl, son capitaine, qui réduit le score dans la lucarne droite slovaque (1-2, 18’05).

Malgré ce but « cadeau » dont elle aurait pu évidemment se passer, la Slovaquie poursuit sa belle copie en deuxième période et domine tous les débats. Elle fait plaisir à voir non seulement dans sa glisse mais aussi dans son jeu, enfin simplifié, et même si l’Autriche offre il est vrai une maigre opposition, il n’en reste pas moins que la Double-Croix s’efforce de gommer ses erreurs des rencontres précédentes. La note augmente logiquement pour les rouges : Dávid Buc dévie d’abord le tir de Michal Sersen (1-3, 22’45) puis Adam Liška envoie, à l’entrée du cercle gauche, une puissante reprise dans le filet de Lukas Herzog (1-4, 25’43). Comme pour Studenič, c’est la première réalisation du « Slovaniste » en équipe nationale. Au moment de rejoindre les vestiaires pour la deuxième fois, la Slovaquie a déjà cadré 34 fois contre neuf pour l’Autriche.

Sans surprise, le rythme perd en intensité dans l’ultime tiers-temps de la partie mais l’animation offensive est toujours du fait des attaquants slovaques. Buc remonte la bande gauche et sert dans un timing parfait Martin Štajnoch qui conclut d’un revers dans le slot un contre mené à trois (1-5, 46’55). C’est un but à la saveur doublement particulière pour le défenseur slovaque qui évoluait encore jusqu’à la mi-février ici même, au Red Bull de Salzbourg, avant de prendre le chemin de la DEL. Štajnoch ouvre par la même occasion, comme deux de ses compatriotes ce soir, son compteur international.

Cette première victoire en préparation aux championnats du Monde fait beaucoup de bien à la Double-Croix, qui a su respecter son plan de jeu pendant soixante minutes et inscrire beaucoup de buts, soit ses deux principales carences d’habitude. Attention toutefois à la démobilisation ; le difficile succès acquis le lendemain aux tirs au but contre ces mêmes Autrichiens (2-1 t.a.b. à Innsbruck) montre bien à la Slovaquie qu’il ne faut surtout pas s’endormir sur ses lauriers.

 
Autriche – Slovaquie 1-5 (1-2,0-2,0-1)
Vendredi 19 avril 2019 à 18h00 à l’Eisarena de Salzbourg. 1590 spectateurs.
Arbitrage de Manuel Nikolic et Ladislav Smetana assistés de Christoph Baernsthaler et Kevin Kontschieder
Pénalités : Autriche 8′ (6′, 2′, 0′) ; Slovaquie 35′ (4′, 2′, 4’+5’+20′)
Tirs : Autriche 13 (5, 4, 4) ; Slovaquie 42 (19, 15, 8)

Évolution du score :
0-1 à 02’08 : Studenič assisté de Rosandič et Bakoš (sup. num.)
0-2 à 13’41 : Nagy
1-2 à 18’05 : Ganahl assisté de Ulmer
1-3 à 22’45 : Buc assisté de Sersen et Svitana
1-4 à 25’43 : Liška assisté de Bakoš et Sukeľ
1-5 à 46’55 : Štajnoch assisté de Grman et Buc

Autriche

Attaquants :
Martin Ulmer (+1) – Benjamin Baumgartner (+1) – Manuel Ganahl (+1)
Fabio Hofer (2′, -2) – Lukas Haudum (2′, -2) – Dominic Zwerger (-1)
Stefan Gaffal (-2) – Konstantin Komarek (-3) – Alexander Cijan (-2)
Dennis Sticha – Felix Maxa – Sam Antonitsch (2′)

Défenseurs :
David Maier (+1) – Philipp Lindner (+1)
Markus Schlacher (-1) – Kele Steffler (-2)
Michael Kernberger (-3) – Manuel Jakubitzka (2′, -2)
Thomas Vallant – Gert Kragl

Gardien :
Lukas Herzog

Remplaçant : Stefan Müller (G). En réserve : David Kickert (G), Layne Viveiros (D), Raphael Wolf (D), Stefan Häussle (A), Kevin Macierzynski (A), Patrick Obrist (A), Daniel Wachter (A).

Slovaquie

Attaquants :
Radovan Puliš – Rastislav Špirko (+1) – Ladislav Nagy (+1)
Marián Studenič – Milan Kytnár (-1) – Michal Chovan (-1)
Patrik Svitana (+2) – Dávid Buc (+2) – Dávid Bondra (+2)
Martin Bakoš (+1) – Matúš Sukeľ (2′, +1) – Adam Liška (+1)

Défenseurs :
Martin Štajnoch (+2) – Michal Čajkovský (5’+20′, +1)
Martin Fehérváry (2′) – Marek Ďaloga (2′)
Michal Sersen (2′) – Patrik Koch (+1)
Mislav Rosandič (+1) – Mário Grman (2′, +1)

Gardien :
Denis Godla

Remplaçant : Andrej Košarišťan (G). En réserve : Július Hudáček (G), Lukáš Cingel (A).

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

mi, dictum risus. nec justo velit, risus luctus dapibus amet,