Coupe de France : pas de surprise mais des premières

411

Première formation de D2 qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe de France, Roanne est sorti avec les honneurs contre Nice, devant 648 spectateurs. En un peu plus de onze minutes, les Aigles ont mené 3-0, dont les premiers points en équipe première (l’ouverture du score et une assist sur le second but) pour Alexis Sutor, qui avait surtout évolué avec la réserve cette année avec la réduction des bancs de Ligue Magnus mais bénéficiait de temps de jeu pour l’occasion. On pouvait alors craindre un match à sens unique, mais les Renards sont revenus à un but d’écart, et ce n’est qu’à cinq minutes de la fin que Loïc Chabert a clos le score à 3-5. Nice se qualifie donc pour la première fois pour les demi-finales (sa victoire en 1979 était dans une Coupe réservée aux clubs de Nationale C).

Le dernier club de division 1 en lice a également livré un match solide, sans bénéficier d’une forte affluence dans un contexte de grève très peu propice aux déplacements en région parisienne (228 courageux). Neuilly-sur-Marne a marqué deux fois sur ses deux premiers avantages numériques, par Samir Saliji et Maxence Auvitu, pour tenir un score de 2-2. Mais dès lors que les Bisons laissèrent une pénalité impunie aux Scorpions, ceux-ci répliquèrent à leur tour et Josh Bowes profita d’un passage en prison de Joe Dubé pour inscrire le but gagnant après 29 minutes. Lauric Convert finalisa la marque dans la foulée (2-4). C’est le premier but pour les Scorpions pour Convert, jeune Grenoblois qui s’était recasé chez les Scorpions fin septembre après avoir eu le malheur de signer à Lyon. Mulhouse avait participé à deux demi-finales de Coupe de France en 2004 et 2005.

Amiens et Gap se sont livré bataille toute la soirée au Coliseum, sans qu’aucune équipe ne parvienne à se détacher. Un exceptionnel 3/3 en supériorité numérique a permis aux 1655 spectateurs de croire à une victoire de leurs protégés, bien emmenés par un doublé de Jérémie Romand, mais là encore la première pénalité tuée a donné confiance aux visiteurs. Fabien Colotti a égalisé pour Gap à sept minutes de la fin. C’est dans la prolongation à 3 contre 3 que le défenseur offensif Louis Bélisle a finalement qualifié le tenant du titre.

Mardi soir, les Dragons de Rouen s’étaient qualifiés les premiers en gagnant 7-3 à Anglet avec des doublés de Mathieu Roy et Anthony Guttig.

Rouen, Amiens, Mulhouse et Nice : tel est donc le dernier carré. La Coupe de France 2020.

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

neque. Phasellus vulputate, quis sit mi, Donec Donec velit, Praesent libero