Frölunda, un grand d’Europe

333

Ce mardi 4 février, c’est le grand jour pour la Champions Hockey League. Le grand final de cette édition 2019-2020 entre les Tchèques de Hradec Králové et les Suédois de Frölunda, deux équipes qui se sont déjà affrontées en phase préliminaire, avec une victoire de chaque côté.

La voilà, la sixième finale CHL de l’histoire où l’on retrouve pour la cinquième fois (!) Frölunda. Le FHC a remporté trois de ces cinq finales, mais une seule en déplacement (à Oulu). Frölunda a en effet échoué à Luleå en 2015, et connaît cette saison de grandes difficultés à s’imposer en championnat de Suède à l’extérieur. Les hommes de Roger Rönnberg ne comptent d’ailleurs que trois victoires à leurs treize derniers matchs à l’extérieur en SHL.

Le Mountfield Hradec Králové, même s’il ne pointe qu’à la huitième place en Extraliga, possède peut-être un ascendant psychologique en jouant à domicile. Avec une foule à guichets fermés, les billets se vendant en vingt minutes. Aussi parce qu’ils se sont déjà débarrassés d’un club suédois en demi-finale, Djurgården.

Et ils entendent bien devenir le premier club tchèque couronné en CHL, trois ans après l’échec du Sparta Prague… contre Frölunda. C’est une nouvelle chance pour le hockey tchèque, et par extension une chance pour le hockey français avec Jordann Perret. Le jeune ailier tricolore, double passeur en demi-finale, a d’ailleurs la pleine confiance de son club tchèque puisque son contrat a été prolongé d’un an.

Le point noir de Hradec Králové, c’est de ne pas pouvoir disposer d’un effectif optimal puisque les quatre jokers récupérés dernièrement, non qualifiés pour la CHL, ne peuvent être alignés : les défenseurs Oscar Eklund et Petr Šidlík, les attaquants Jakub Orsava avec Lukáš Žejdl. Mais les Tchèques récupèrent le pilier Petr Zámorský, international régulier et absent lors des demi-finales. Côté Frölunda, Theodor Lennström, l’un des meilleurs défenseurs SHL cette saison, était incertain, il est finalement bien en uniforme.

Ce n’est guère une surprise, Frölunda domine le début de match en s’installant doucement mais surement en zone offensive. Le gardien tchèque Marek Mazanec est donc le premier en danger, notamment face à une dangereuse tentative de Fagemo. Mais les Tchèques ont un coup de pouce en obtenant la première supériorité numérique. Petr Koukal, servi plein champ par Filip Pavlík, élimine le défenseur adverse Grönlund et loge le puck dans la lucarne (1-0, 06’53).

Frölunda joue avec le feu en ce début de match, et de nouveau pénalisé une bonne minute après l’ouverture du score. Une nouvelle supériorité dont ne profiteront pas cette fois-ci les Tchèques.

Une affaire réglée en 2’52

L’orage passé pour les Suédois, c’est au tour de Chalupa d’être sanctionné. Les Tchèques se jettent sur les pucks et résistent, malgré les tentatives de Lasch, Gormley et Sundström. Mais ils ne sortiront pas indemnes de la pénalité de Šalda. Ryan Lasch est posté côté gauche. Son centre-tir est freiné mais prolongé par Joel Lundqvist vers Simon Hjalmarsson, qui marque poteau opposé (1-1, 16’29).

Les Indians sont dans un temps fort, et ils vont en profiter pour le maximiser. Anders Grönlund frappe, Max Friberg marque sur le rebond alors que Mazanec est masqué (1-2, 18’21). Une minute plus tard, le dégagement est poussif côté tchèque, Viktor Ekbom hérite du puck à la ligne bleue et frappe fort, Johan Sundström dévie la trajectoire (1-3, 19’21). En l’espace de 2 minutes et 52 secondes, Frölunda a non seulement inversé la situation mais pris un avantage de deux buts qui risque de peser lourd sur le résultat final.

Les Tchèques tentent de réagir en début de seconde période, grâce à une faute sifflée contre Ekbom. Mais malgré beaucoup d’énergie déployée, les hommes de Vladimír Růžička se cassent les dents face à une machine bien huilée. Rares sont les errements de Frölunda. Il n’y a guère que Jordann Perret, alors que son équipe évolue cette fois-ci en infériorité numérique, qui réussit à menacer d’une double occasion Mattsson, qui s’empare néanmoins du rebond. Frölunda gère son affaire, et Samuel Fagemo menace par deux fois les Tchèques en fin de deuxième tiers, par une reprise à la 38e minute, sur un rebond brûlant à la 39e.

3-1, la gestion se poursuit en troisième période. Les Tchèques peinent à bousculer les Suédois de Göteborg, qui se montrent dangereux par Friberg, Lasch, Carlsson et Mustonen. Les minutes défilent mais Hradec Králové s’efforce à chercher des ouvertures, bien trop rares. Des reprises de volée de Lukáš Cingel à la 51e minute et d’Aleš Jergl à la 53e seront les dernières vraies occasions tchèques du match. Frölunda est impressionnant de maîtrise, à l’image de son forecheck continu. Un slashing de Chalupa à à quatre minutes de la fin illustre un aveu d’impuissance des Tchèques.

Frölunda n’aura pas tremblé en fin de match, ni même durant toute la rencontre, s’imposant sur ce score de 3-1. L’expérience, la puissance et l’opportunisme a clairement fait la différence, offrant aux Suédois un quatrième trophée en six éditions de Champions Hockey League. Une remarquable réussite pour, incontestablement, un grand d’Europe.

Commentaires d’après-match

Roger Rönnberg (entraîneur de Frölunda) : « C’était une très grande performance contre une équipe très dure à jouer chez elle. Nous avons géré ce match de manière presque parfaite en nous tenant à notre plan. Nous sommes habitués aux situations difficiles dans cette CHL. Nous savons que nous ne devons pas nous laisser influencer par un score défavorable en début de match. Cela montre le caractère de cette équipe. Nous avons l’expérience des matches décisifs. Nous ne défendons pas un titre, mais nous chassons le suivant. C’est comme ça que nous voyons les choses. Sinon il serait facile de devenir passifs. »

Mountfield Hradec Králové – Frölunda HC 1-3 (1-3, 0-0, 0-0)
Mardi 4 février 2020 à 18h45 à la CPP Arena de Hradec Králové. 6890 spectateurs.
Arbitrage de Kristian Vikman et Mikko Kaukokari assistés de Andreas Hofer et Joep Leermakers.
Pénalités : Hradec Králové 10′ (4′, 4′, 2′), Frölunda 8′ (4′, 4′, 0′).
Tirs : Hradec Králové  18, Frölunda 29.

Évolution du score :
1-0 à 06’53 : Koukal assisté de Cibulskis et Pavlík (sup. num.)
1-1 à 16’29 : Hjalmarsson assisté de Lundqvist et Lasch (sup. num.)
1-2 à 18’21 : Friberg assisté de Grönlund
1-3 à 19’21 : Sundström assisté d’Ekbom et Fagemo

Mountfield Hradec Králové

Attaquants :
Matěj Chalupa (-1, 4′) – Lukáš Cingel – Radek Smoleňák (C, 2′)
Radovan Pavlík (A) – Jakub Lev (-1) – Kevin Klíma (-1)
Jordann Perret (-1) – Petr Koukal (-1) – Aleš Jergl (-1)
Patrik Miškář – Adam Kubík – Michal Dragoun

Défenseurs :
Michael Gaspar (-1) – Richard Nedomlel (A, 2′)
Oskars Cibulskis (-1) – Zdeněk Čáp (-1)
Radim Šalda (-1, 2′) – Filip Pavlík (A)
Jakub Váchal – Petr Zámorský

Gardien :
Marek Mazanec [sorti à 59’02 »].

Remplaçant : Štěpán Lukeš (G).

Frölunda HC

Attaquants :
Ryan Lasch – Simon Hjalmarsson – Jacob Peterson
Patrik Carlsson (+1) – Johan Sundström (+1) – Samuel Fagemo (+1)
Joel Mustonen – Joel Lundqvist (C, +1) – Max Friberg (+1)
Mats Rosseli-Olsen – Nicklas Lasu – Rhett Rakhshani
Karl Henriksson (+1)

Défenseurs :
Theodor Lennström – Karl Stollery
Jacob Moverare (+1) – Viktor Ekbom (+1, 4′)
Anders Grönlund (+1) – Brandon Gormley (+1, 2′)
David Printz (2′)

Gardien :
Johan Mattsson

Remplaçant : Niklas Rubin (G).

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

libero. vulputate, venenatis, amet, diam neque.