Columbus et Texier éliminés

341

Malgré une solide résistance, les Blue Jackets de Columbus d’Alexandre Texier quittent la bulle de Toronto, battus quatre victoires à une par le Lightning de Tampa Bay.

La série restera déjà dans la légende, ne serait-ce qu’en raison d’un match 1 d’anthologie. Columbus démarrait fort en marquant sur son premier jeu de puissance, Pierre-Luc Dubois déviant un tir d’Alexandre Texier après 2’39. Tampa répliquait quatre minutes plus tard par Nikita Kucherov. En fin de deuxième tiers, Oliver Bjorkstrand surprenait Andrei Vasilevskiy d’un tir excentré. Tampa ne traînait pas et égalisait sur la première présence du troisième tiers, par Yanni Gourde. Et le compteur de tirs grimpait… Une prolongation, puis deux, puis trois, puis quatre, les jambes lourdes pour plus de 6h de jeu, et des occasions réelles. Ce n’est qu’au milieu de la cinquième prolongation, après 150 minutes de jeu (!) que Brayden Point mettait fin au 4e match le plus long de l’histoire de la NHL, marqué par 85 arrêts de Joonas Korpisalo, 61 de Vasilevskiy, et plus de 65 minutes sur la glace pour Seth Jones. Une nuit de tous les records, qui forçait même la NHL à reporter au lendemain le match Boston-Carolina prévu en soirée !

Les deux équipes s’y remettaient deux jours après. L’ouverture du score de Kucherov après cinq minutes sera le seul but du Lightning : les 36 tirs suivant échouent sur Korpisalo. Vasilevskiy, pas dans son meilleur jour, ne parvenait pas à sauver son camp. Il concédait un but de Ryan Murray, puis un de Bjorkstrand en supériorité (avec une assistance de Texier). Puis, Wennberg, en milieu de troisième, marquait le but d’assurance.

Le match 3 tournait à l’avantage de Tampa Bay. Alex Killorn ouvrait le score en premier tiers, avant que Riley Nash n’égalise d’un joli tir du cercle en début de deuxième tiers. Mais Tampa Bay dominait la rencontre et limitait les Jackets à 4 tirs au deuxième puis 3 au dernier tiers. Brayden Point tout d’abord, puis un missile de Victor Hedman, servi par le rookie Carter Verhaeghe pour son premier match, donnaient un 3-1 d’avance. Tampa se fera peut en encaissant un but d’Eric Robinson à la reprise, mais la défense ne laissera plus les joueurs de Tortorella menacer leur gardien.

Tampa subit l’essentiel du jeu au match 4, mais s’en sort tout de même. Avec un peu de chance : un but de Columbus est refusé en début de premier tiers pour un hors-jeu de Texier. Tout se joue dans le deuxième tiers, où la 3e ligne du Lightning, Goodrow-Gourde-Coleman, poursuit le travail de domination à l’œuvre depuis le début de la série. Avec plus de 60% de possession, aucun but encaissé et un temps considérable passé en attaque, le trio a clairement fait basculer la série. Dans ce match, ils se signalent avec un but de Barclay Goodrow servi par Coleman après 16 secondes en deuxième tiers, puis un de Gourde quatre minutes plus tard. L’avance sera suffisante, le seul but d’Atkinson moins de deux minutes plus tard restant le seul de Columbus.

Tampa Bay renverse Columbus

Le scénario du match 5 sera complètement fou. Pour cette rencontre, Jon Cooper décide de relancer Mitchell Stephens aux dépens de Carter Verhaeghe. Columbus a retrouvé pour sa part Cam Atkinson au match 4, lui qui avait manqué une partie de la série.

Le match débute de manière équilibrée. Tampa obtient la première grosse occasion avec une entrée en zone de Maroon, qui décale Paquette à la volée. Korpisalo repousse du gant. Une minute plus tard, Anthony Cirelli gagne une mise au jeu offensive et le palet revient à Erik Cernak. Le tir du grand défenseur est dévié par Tyler Johnson (1-0). Une minute plus tard, la troisième ligne de Tampa fait encore la différence, avec une interception dans la neutre. Coleman, sorti de la bande, tire entre les jambes de Werenski et trouve la cible (2-0).

Cette avance masque mal un match poussif de Tampa, qui concède des pénalités et recule sur son but. C’est logiquement que Nick Foligno réduit le score en prenant le rebond d’un tir de Wennberg sorti du fond (2-1).

Columbus, en danger, va alors enclencher la surmultipliée. Un deuxième tiers ultra-dominant, avec 24 tirs à 8, alors que Tampa va concéder pas moins de 4 pénalités en vingt minutes. Vasilevskiy sauve autant qu’il peut, mais s’incline en supériorité devant l’inattendu Kevin Stenlund, pour son premier match de playoffs. Le Suédois voit son premier tir du cercle droit bloqué, mais le rebond lui revient et il marque d’un tir croisé en profitant des écrans (2-2). Le gardien russe du Lightning résiste tout le tiers… jusqu’à seize secondes de la sirène, où Alexander Wennberg donne l’avance aux joueurs de Tortorella. Le centre est placé en haut de l’enclave et récole les fruits d’une action confuse devant le but (2-3).

Columbus pense alors avoir fait le plus dur. Le match se ferme, avec de rares occasions et un Lightning endormi. Mieux, un revirement provoqué par le duo Texier-Dubois permet à Bjorkstrand de creuser l’écart au rebond (2-4).

Mais les huit dernières minutes sonnent le réveil de Tampa Bay. Une entrée en zone de Point sur l’aile gauche revient à l’opposée à Kevin Shattenkirk, lancé. Le défenseur expédie un missile au fond des filets (3-4). Le Lightning sort de sa torpeur et les Jackets semblent manquer de carburant. À deux minutes du terme, Vasilevskiy sort de sa cage. L’attaquant supplémentaire paie : Kucherov tire de l’aile, Point prend le rebond qui roule sur la lame de patin de Cirelli puis dans le but, au ralenti (4-4).

Cette fois, la prolongation ne dure pas aussi longtemps. Alors que Vasilevskiy arrive à 37 arrêts, c’est Tampa qui domine le temps supplémentaire. Un palet est envoyé au fond et Savard le fait passer derrière sa cage vers Gavrikov. Le disque saute au-dessus de la palette de Gavrikov, qui est trop court pour empêcher son compatriote Nikita Kucherov de le voler. La star de Tampa sert alors Brayden Point, tout seul devant la cage, et le meilleur joueur de la série marque du revers son deuxième but en prolongations de la série (5-4).

Tampa Bay exorcise le démon de 2019, lorsque Columbus avait remporté la série 4-0, rejetant aux oubliettes la saison de 62 victoires. Cette cuvée 2020 n’a pas grand chose à voir en terme de style de jeu. Le Lightning n’a pas écrasé la série en possession – à part les deux premiers matchs. Loin d’emballer la rencontre avec de la vitesse et du jeu technique, les joueurs de Cooper ont sorti le bleu de travail. Ils ont beaucoup lutté dans les bandes et gagné le défi physique avec constance. Les acquisitions à la date limite des échanges de Goodrow et Coleman ont énormément apporté, tant le duo, complété de Gourde, s’est révélé la ligne la plus dominante de la série.

Globalement, c’est la profondeur de banc qui a fait la différence. Columbus a surtout tourné avec son premier trio (Texier-Dubois-Bjorkstrand) et n’a pas reçu beaucoup de contribution des autres lignes. En défense, le duo Jones-Werenski a avalé les minutes sans broncher, mais les autres paires, hormis un Savard crucial au bloc, ont connu plus de difficultés. Dans les cages, Korpisalo aura été brillant, même s’il a un peu failli sur les matchs 4 et 5.

C’est donc la fin de saison pour Alexandre Texier. Le Français aura été impressionnant dans cette série, régulièrement aligné défensivement contre le trio de Kucherov, qu’il a réussi à limiter. Mieux, il a obtenu la confiance de son entraîneur, jouant par exemple 45 minutes lors du premier match marathon, et étant parfois l’attaquant le plus utilisé. Il termine ces playoffs estivaux avec 10 matchs, aucun but, quatre assistances et 21:52 de temps de jeu en moyenne, soit le 4e temps des attaquants.

Commentaires d’après-match

Nick Foligno (capitaine de Columbus) : « Je suis sûr qu’ils ont repensé à la série de l’an dernier, et ont cherché à s’améliorer, tout comme nous. Et on a pu le voir, ils se sont beaucoup investis dans leur jeu défensif et ils ont les armes pour marquer. Bravo à eux, ils ont trouvé la manière de gagner. »

Jon Cooper (entraîneur de Tampa Bay) : « Et bien, nous avons eu 422 jours pour y penser… mais qui compte cela ? C’est amusant comment les dieux du hockey fonctionnent. Après avoir traversé ce que l’on a vécu l’an dernier, nous aurions pu douter de tout, tout au long de la saison. Puis il y a eu la pause, et tout ce qui est arrivé. Et au final, la ligue propose de nouvelles règles, reclasse les équipes et on finit par jouer le même adversaire. C’était plutôt bien de les rejouer et d’avoir ce bon résultat. »

John Tortorella (entraîneur de Columbus) : « Je n’emploierai pas les mots gnangnan de victoire morale et tout ça. » [L’entraîneur a alors quitté la conférence de presse sans plus de réponses…]

Tampa Bay Lightning – Columbus Blue Jackets 5-4 après prolongation (2-1, 0-2, 2-1, 1-0)
Tampa Bay remporte la série 4-1.
Mercredi 19 août 2020, 12h. Scotiabank Arena de Toronto. Pas de spectateurs.
Arbitrage d’Eric Furlatt et Trevor Hanson assistés de Michel Cormier et David Brisebois.
Pénalités : Tampa Bay 14′ (4′, 8′, 2′, 0′), Columbus 2′(0′, 2′, 0′, 0′).
Tirs : Tampa Bay 25 (7, 8, 7, 3), Columbus 41 (10, 24, 6, 1).

Récapitulatif du score
1-0 à 05’38 : Johnson assisté de Cernak et Cirelli
2-0 à 06’39 : Coleman assisté de Bogosian
2-1 à 11’51 : N. Foligno assisté de Wennberg et Atkinson
2-2 à 29’35 : Stenlund assisté de Jones et Atkinson (sup. num.)
2-3 à 39’44 : Wennberg assisté de Gavrikov et N. Foligno
2-4 à 49’33 : Bjorkstrand assisté de Dubois et Gavrikov
3-4 à 52’01 : Shattenkirk assisté de Point et Kucherov
4-4 à 58’22 : Cirelli assisté de Point et Kucherov
5-4 à 65’12 : Point assisté de Kucherov

Tampa Bay Lightning (2′ pour retard de jeu)

Attaquants :
Ondrej Palat – Brayden Point – Nikita Kucherov
Alex Killorn (A, 2′) – Anthony Cirelli – Tyler Johnson
Barclay Goodrow – Yanni Gourde – Blake Coleman (4′)
Patrick Maroon (2′) – Mitchell Stephens – Cedric Paquette

Défenseurs :
Victor Hedman (A) – Zach Bogosian (2′)
Ryan McDonagh (A) – Erik Cernak
Mikhail Sergachev (2′) – Kevin Shattenkirk

Gardien :
Andrei Vasilevskiy

Remplaçant : Curtis McElhinney (G). Réservistes notables : Luke Schenn (D), Mathieu Joseph (A), Carter Verhaeghe (A), Jan Rutta (A), Braydon Coburn (D), Steven Stamkos (A, blessé).

Columbus Blue Jackets

Attaquants :
Alexandre Texier – Pierre-Luc Dubois – Oliver Bjorkstrand
Nick Foligno (C) – Boone Jenner (A) – Cam Atkinson
Gustav Nyquist – Alexander Wennberg – Riley Nash
Eric Robinson – Kevin Stenlund – Liam Foudy

Défenseurs :
Zach Werenski – Seth Jones (A)
Vladislav Gavrikov (2′) – David Savard
Ryan Murray – Dean Kukan

Gardien :
Joonas Korpisalo

Remplaçant : Matiss Kivlenieks (G). Réservistes notables : Andrew Peeke (D), Scott Harrington (D), Stefan Matteau (A), Nathan Gerbe (A), Emil Bemström (A), Gabriel Carlsson (D), Markus Nutivaara (D), Devin Shore (A), Elvis Merzlikins (G, blessé).

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

Lorem commodo felis amet, leo risus. ante. velit, pulvinar mi, Aenean tristique