Les revenants éclipsés par les jeunes talents

115

Malmö accueille les Beijer Hockey Games, la troisième étape de l’Euro Hockey Tour, toujours avec un encadrement sanitaire renforcé. Bien plus d’ailleurs que lors des deux premières étapes, en Finlande et en Russie.

À leur arrivée, les joueurs et les staffs réunis à Malmö ont tous été testés, avant de rejoindre leur hôtel accolé à la Malmö Arena. Et ils ne quitteront cette bulle pour respirer l’air extérieur que dimanche, après la fin du tournoi.

« Heureusement que nous étions tous négatifs » a soufflé le sélectionneur tchèque Filip Pešán, prêt à opter pour un plan B. Sans Matěj Stránský, l’un des meilleurs marqueurs d’Extraliga, qui s’est excusé, Pešán a étonné en faisant revenir l’attaquant Michal Birner, 34 ans et qui n’avait plus joué pour la sélection nationale depuis avril 2018. Un autre revenant fait sensation, il est dans le camp opposé suédois : Viktor Fasth. Comme Birner, Fasth a disputé les JO de PyeongChang avant de disparaître des radars. Ses 93,6% d’arrêts avec Växjö cette saison l’ont remis dans les petits papiers de Johan Garpenlöv. Le coach de la Tre Kronor aurait aimé voir un autre revenant, Erik Gustafsson, également disparu de la sélection ces trois dernières années, mais il a renoncé au tournoi de Malmö pour raisons personnelles.

En première période, deux jeunes joueurs ont inscrit leur premier but en sélection. Jiri Smejkal, opportuniste devant le but, ouvre le score pour les Tchèques après cinq minutes de jeu, en supériorité numérique. La Suède, à son tour en avantage numérique, égalisera par Nils Lundkvist, d’une splendide reprise de volée. Que la Tre Kronor égalise, cela semblait logique après son forcing et quelques bonnes occasions, de Max Friberg et Emil Larsson.

Le prospect des New York Rangers Nils Lundkvist en redemande et frappe le poteau à la 26e minute. Quelques minutes plus tard, c’est la barre transversale qui rejette l’essai de l’expérimenté Michal Birner.

Malgré de bonnes actions, les Tchèques vont céder une second fois à la 36e minute. Jonatan Berggren fait mine de faire le tour de la cage mais s’arrête et pivote pour servir Pontus Holmberg, Bartošák est piégé à contre-pied. Premier but à son premier match pour Holmberg ! Un avantage de courte durée, puisqu’en début de troisième période, Radan Lenc égalise à 2-2. Les deux équipes se neutraliseront à l’issue des 60 minutes.

En prolongation, bien aidé par Pontus Holmberg qui récupère le palet en zone défensive, Albert Johansson part seul en contre, il bat du revers Bartošák. C’est de nouveau un premier but en équipe nationale ce jeudi soir, gagnant qui plus est, signé par le jeune défenseur défenseur de Färjestad et prospect de Détroit, qui disputait lui aussi sa première rencontre internationale.  Décidément, les petits nouveaux ont fait parler d’eux !

Après le match, le sélectionneur Johan Garpenlöv n’a pas hésité à féliciter sa jeune escouade, en apparence moins expérimentée que son adversaire mais gonflée par de jeunes talents. Pour la première fois cette saison, la Tchéquie perd des points contre la Suède.

Commentaires d’après-match

Johan Garpenlöv (entraîneur de la Suède) : « C’est ce que je voulais voir : des joueurs doués qui ont la possibilité de franchir le cap du niveau international et d’apprendre. Ils ont montré durant ce match qu’ils en ont les moyens, de gérer et d’y contribuer, c’était très agréable à voir. »

Libor Šulák (défenseur de la République tchèque) : « Je suis content d’être finalement là. Je devais participer au premier tournoi de la saison, mais j’ai eu la covid. J’ai juste perdu mon appétit, mon odorat, et j’ai un peu toussé. Sinon, je n’avais ressenti ni fièvre ni fatigue. Et je suis souvent enrhumé parce que mon nez est cassé, je ne respire que par une narine et demi, il faudrait une opération mais ça ne me limite pas tant que ça. Une fois guéri, j’ai joué deux matches, et notre club (Kärpät) a été mis en quarantaine par la covid. Puis le championnat finlandais a été interrompu à cause de l’interdiction d’accueillir du public. On a passé un mois sans jouer, à attendre. Quand les dirigeants ont voulu reprendre, ce n’était plus autorisé. Maintenant, je suis heureux de revenir en équipe nationale. Le sélectionneur a changé mais la consigne est la même, on veut jouer activement et avoir le palet. »

Tchéquie – Suède 2-3 après prolongation (1-1, 0-1, 1-0, 0-1)
Jeudi 11 février 2021 à 19h00 à la Malmö Arena. Huis-clos.
Arbitrage de Tobias Björk et Linus Öhlund assistés de Daniel Persson et Ludvig Lundgren (SUE).
Pénalités : Tchéquie 8′ (4′, 4′, 0′, 0′), Suède 10′ (2′, 4′, 4′, 0′).
Tirs : Tchéquie 24 (4,8, 11, 1), Suède 25 (10, 5, 7, 3).

Évolution du score :
1-0 à 05’00 : Smejkal assisté de Moravčík et Tomášek (sup. num.)
1-1 à 16’04 : Lundkvist assisté de Persson et Pettersson (sup.num.)
1-2 à 35’45 : Holmberg assisté de Berggren et Lundberg
2-2 à 45’53 : Lenc assisté de Stránský et  Špaček (sup. num.)
2-3 à 62’08 : Johansson assisté de Holmberg

Tchéquie

Attaquants :
Radan Lenc (-1) – Michael Špaček – Michal Birner (C)
Jakub Flek – Ondřej Roman (A) – Matěj Stránský
Radek Koblížek (-1) – David Tomášek (-1, 2′) – Jiří Smejkal (-1, 2′)
Jan Ordoš – Dominik Lakatoš – Oscar Flynn
Petr Kodýtek (-1)

Défenseurs :
Michal Moravčík (A) – David Musil
David Němeček (4′) – Libor Šulák
Ondřej Vitásek (-2) – Lukáš Klok (-1)
Filip Král

Gardien :
Patrik Bartošák

Remplaçant : Dominik Hrachovina (G). En réserve : Daniel Gazda, Matěj Blümel, Filip Suchý

Suède

Attaquants :
Jesper Frödén (+1) – Andreas Wingerli (A, 2′) – Jonatan Berggren
Emil Pettersson (A) – Linus Fröberg (2′) – Max Friberg (C, +1)
Emil Larsson (2′) – Pontus Holmberg (+2) – Daniel Viksten
Filip Hållander (+1) – Anton Bengtsson – Daniel Zaar

Défenseurs :
Arvid Lundberg (+1) – Joel Persson (+1)
Jesper Sellgren – Nils Lundkvist (2′)
Albert Johansson (+1) – Niklas Hansson (2′)

Gardien :
Viktor Fasth

Remplaçant : Christoffer Rifalk (G).

Les commentaires sont fermés.

commodo id luctus ut diam et,