Grenoble – Bordeaux (Ligue Magnus, 17e journée, match en retard)

Grenoble tient la distance

42

Après une pause de deux semaines, les Brûleurs de Loups entament la dernière ligne droite de leur saison régulière et donc de leur saison tout court puisque les phases finales ont été annulées par la FFHG cette saison en raison de la situation sanitaire et de l’absence de perspective de retour du public dans les patinoires. Pour cette dernière série à domicile, les Isérois reçoivent successivement Bordeaux ce soir puis Anglet demain soir et finalement Rouen vendredi prochain pour clôturer cette saison bien particulière. Battu par Gap et Angers au début du mois, Grenoble a connu un coup d’arrêt face à deux équipes du haut de tableau. Les hommes d’Edo Terglav devront batailler pour rester sur le podium (certes symbolique) de la Ligue Magnus. Face aux Boxers ce soir, les Brûleurs de Loups passeront un test intéressant avec une infirmerie toujours remplie. Adel Koudri fait son retour ce soir sur le banc grenoblois mais c’est au tour de Tartari de faire défaut alors que Bisaillon et Valier sont toujours absents. L’absence de ces trois cadres oblige Terglav à aligner une défense expérimentale avec le jeune Nikita Shalei, appelé pour la première fois cette saison, alors que Rohat et Baylacq continuent de dépanner en défense. Les Boxers, sixièmes, restent pour leur part sur une courte défaite à Rouen (2-4) et une belle victoire face à Gap (3-2 après prolongation). Lors du match aller mi-octobre, Grenoble s’était imposé assez nettement (5-2) à Meriadeck mais c’était déjà il y a une éternité…

2021 03 25 grenoble bordeaux2Dès le coup d’envoi, l’ex-Grenoblois Mathias Arnaud prend le premier tir, bien bloqué par Horak. Les deux équipes sont prudentes au cours des premières minutes. Legault reçoit le palet en bonne position face à la cage mais il ne parvient pas à l’exploiter correctement et Fouquerel le dévie sans difficulté. Lamboley a une belle opportunité sur un lancer de Guillaume repoussé par Horak mais il rate le palet devant la cage ouverte. Hardy arrive à déclencher un gros lancer bloqué par Fouquerel.

Les Boxers sont bien présents en ce début de match même si les occasions sont peu nombreuses entre deux équipes qui s’observent. Olivier Labelle profite d’une belle passe de Poudrier pour tester Horak mais ce dernier répond bien présent. Alors que Bordeaux a eu les meilleures opportunités jusqu’à présent, Grenoble ouvre le score sur un rebond pris Fabre à bout pourtant à la suite d’un bon slalom d’Aleardi dans la zone offensive (1-0, 07’38). Les affaires bordelaises se compliquent dans la foulée puisque Jules Gallet est envoyé en prison pour une charge avec la crosse sur Flavian Dair. Les Brûleurs de Loups s’installent vite mais Sacha Treille manque une cage grande ouverte.

2021 03 25 grenoble bordeaux3À 5 contre 5, Grenoble continue d’avoir l’emprise sur le jeu en zone offensive. Sur un palet mal dégagé, Louis Belisle peut servir sur un plateau Labelle qui ajuste Horak à bout portant (1-1, 11’28). Tout est à refaire donc pour les Brûleurs de Loups. Cette fois le momentum est bordelais puisque c’est au tour des Boxers de se retrouver en supériorité après une charge de Sauvé sur Hurtubise. Le palet circule bien en zone offensive pendant plus d’une minute mais le boxplay grenoblois bloque les shoots et Horak parvient à dégager le palet lorsqu’il arrive jusqu’à lui.

Le jeu s’équilibre de nouveau à cinq contre cinq. Sur un palet mis à la cage par Flavian Dair, Fouquerel laisse un rebond pour… Aurélien Dair qui parvient à glisser le palet dans la cage vide (2-1, 16’25). Un but marqué par la quatrième ligne qui relance Grenoble. Bordeaux essaie de réagir tout de suite par Arnaud qui met le palet à la cage mais Horak parvient à s’en saisir. Les Isérois maintiennent finalement le jeu en zone offensive jusqu’au bout du tiers pour rentrer au vestiaire avec un but d’avance.

2021 03 25 grenoble bordeaux9Les Boxers commencent la deuxième période avec une magnifique opportunité pour Gabriel Desjardins sur un centre de François Paquin : l’ailier bordelais se retrouve seul face à Horak qui parvient à bloquer le palet entre ses jambières. Damien Fleury lui répond avec une belle entrée de zone qui lui permet d’arriver jusqu’à Fouquerel. Il ne marque pas mais obtient une pénalité de Labelle pour cinglage. Grenoble a du mal à installer le power-play et doit son salut à Yann Sauvé auteur d’un magnifique « coast to coast » en se glissant au passage entre Moisand et Rambelo pour ajuster de près Fouquerel (3-1, 21’57). Un but magnifique qui permet aux Brûleurs de Loups de faire le break.

Les Boxers doivent réagir, Johnston tente sa chance de loin mais Horak sort une belle mitaine. On retrouve une équipe bordelaise dominatrice et une équipe grenobloise qui procède par contre-attaque à l’image de Kearney qui sollicite Fouquerel du bouclier. Edo Terglav demande un temps mort pour stabiliser son équipe qui avait tendance à trop reculer et laisser l’initiative aux visiteurs. On retrouve ensuite une équipe grenobloise plus offensive avec notamment Sauvé qui cherche la déviation d’Aleardi juste devant la cage. Kearney trouve la mitaine de Fouquerel sur un lancer en bonne position. Mais sur une belle remontée de palet, Johnston décale Mark Hurtubise qui envoie un missile dans la lucarne d’Horak que ce dernier n’arrive pas à bloquer malgré une vue dégagée (3-2, 29’34).

2021 03 25 grenoble bordeaux4Ce but permet aux Boxers de revenir à un but à la mi-match et de continuer à croire en leurs chances. Et lorsque Champagne faire trébucher Lamboley, les Boxers obtiennent une belle opportunité d’égaliser. Encore une fois le boxplay grenoblois est en souffrance face à des Bordelais parfaitement installés en zone offensive. Horak réalise un bel arrêt de la jambière face à Mulle, présent au rebond. C’était la meilleure opportunité pour Bordeaux lors de cet avantage numérique finalement neutralisé par Grenoble. Horak parvient à écarter le palet sur un 2 contre 1 emmené par Arnaud puis Fouquerel s’impose face à Fleury tout seul devant le slot.

Les Boxers finissent fort ce deuxième tiers avec une bonne circulation du palet en zone offensive. Skinnars reçoit une passe en retrait de Johnston devant le slot mais il ne parvient pas à glisser la rondelle entre les jambières de Horak.  Dans la dernière minute, Aurélien Dair patine fort pour aller chercher le palet sur une contre-attaque : il le récupère puis tente de feinter Fouquerel mais le portier bordelais bloque le palet avant de prendre Dair de plein fouet et de rester au sol plusieurs minutes, victime d’un KO. Sonné, il parvient à se relever mais il sera remplacé par Gaëtan Richard pour la suite du match.

2021 03 25 grenoble bordeaux5En retard d’un but au début de la troisième période, les Boxers tentent d’égaliser mais ne parviennent pas à forcer le verrou de la défense grenobloise, assez compacte en ce début de tiers. Labelle et Treille partent en prison après s’être accrochés devant la cage de Horak. Le jeu à quatre contre quatre ne profite à aucune des deux équipes. Grenoble obtient même une supériorité numérique pour une crosse haute de Skinnars sur Onno. Le palet circule bien en zone offensive mais les Grenoblois ont du mal à trouver de bonne position de tir. Un lancer de la bleue de Treille est détourné par Richard sans grande difficulté. La rencontre tombe dans un faux rythme. Fleury et Munoz se battent devant le slot pour reprendre le contrôle du palet mais Moisand commet une faute. C’est l’occasion de remettre Bordeaux à distance au tableau d’affichage. Les Grenoblois essaient de mettre la pression sur Richard mais encore une fois le palet circule trop lentement pour trouver un décalage et Bordeaux tue tranquillement la pénalité.

Les pénalités changent de camp quand Legault est sanctionné pour un cinglage sur Paquin. Horak bloque un lancer de Poudrier sans laisser de rebond. Puis c’est Hurtubise, démarqué, qui tente sa chance mais Horak réalise encore un arrêt propre. Grenoble tient pendant deux minutes avec de nombreuses passes bloquées. À peine entré sur la glace, Fleury se fait sanctionner pour un accrocher. Bordeaux a une grosse opportunité bordelaise sur un changement grenoblois manqué : Poudrier rentre dans la zone et déclenche un lancer contré par Lucien Onno qui s’était jeté sur la trajectoire du palet. Grenoble revient finalement à cinq contre cinq et retrouve la zone offensive. Après avoir longtemps maintenu le palet dans la zone, Rohat décale Hardy dont le lancer de la ligne bleue plein axe surprend Gaëtan Richard, masqué par le trafic devant lui (4-2, 58’08). Un but qui met fin au suspense. Olivier Dimet demande quand même un temps et sort Gäetan Richard dans la dernière minute. Trop tard, le score ne bougera plus malgré une énorme opportunité de Johnston dans les ultimes secondes qui voit son tir du revers à bout portant repoussé par Horak.

2021 03 25 grenoble bordeaux10C’est un match très équilibré qui a opposé les Brûleurs de Loups aux Boxers ce soir à Pôle Sud. Les Grenoblois ont cependant réussi à faire la course en tête et à maintenir leur avance d’un but pendant toute la seconde partie du match. La différence s’est faite en début de deuxième période sur le but en supériorité numérique de Sauvé qui a permis aux Isérois de prendre temporairement deux buts d’avance, un avantage qui allait s’avérer suffisant au final. Mais ce fut un but en trompe-l’œil sur un exploit individuel car le jeu en supériorité numérique des deux équipes fut assez médiocre ce soir. Les défenses ont globalement pris le pas sur les attaques dans cette rencontre et Lukáš Horák a eu sa part dans la victoire avec quelques arrêts clés qui ont fait du bien aux Grenoblois. On retiendra la performance de Sauvé qui prend un rôle encore plus prépondérant dans la défense grenobloise avec les absences de Bisaillon, Tartari et McEachen. Avec Hardy, ils doivent assurer aussi bien défensivement qu’offensivement ce qu’ils ont fait ce soir en marquant chacun un but. Mais les jeunes ne sont pas en reste, les buts de Dylan Fabre et d’Aurélien Dair (sur un passe de son frère Flavian) au premier tiers-temps montre que la jeune génération grenobloise saisit les opportunités offertes par les circonstances. À confirmer demain soir contre Anglet.

Du côté bordelais, on peut nourrir quelques regrets de ne pas avoir ramené au moins un point ce soir. Mais pour cela il aurait fallu se montrer plus efficace en supériorité numérique alors que les Boxers ont rendu un pâle 0/4 ce soir avec notamment deux opportunités gâchées dans les 10 dernières minutes du match. Un manque de réalisme devant la cage qui a coûté la victoire à Bordeaux ce soir. La blessure de Fouquerel est sans doute la plus mauvaise nouvelle de la soirée pour les Bordelais qui continuent leur périple dans les Alpes ce week-end avec des rencontres face à Briançon samedi et Gap dimanche avant de clôturer leur saison.

2021 03 25 grenoble bordeaux8

 (Photos de Philippe Crouzet)

Grenoble – Bordeaux 4-2 (2-1, 1-1, 1-0)
Jeudi 25 mars 2021 à 20h à Pôle Sud. Match à huis clos.
Arbitrage de Yann Furet et Geoffrey Barcelo assistés de Quentin Ugolini et Joffrey Yssembourg
Pénalités : Grenoble 10’ (2’, 2’, 6’), Bordeaux 10’ (2’, 2’, 6’)
Tirs : Grenoble 34 (13, 9, 12), Bordeaux 41 (15, 16, 9)
Engagements : Grenoble 40 (12, 16, 12), Bordeaux 36 (16, 12, 8)

Évolution du score :
1-0 à 07’38 : Fabre assisté de Aleardi et Champagne
1-1 à 11’28 : Labelle assisté de Belisle et Poudrier
2-1 à 16’25 : A. Dair assisté de Sauvé et F. Dair
3-1 à 21’57 : Sauvé (sup. num.)
3-2 à 29’34 : Hurtubise assisté de Johnston et Bourque
4-2 à 58’08 : Hardy assisté de Rohat et Fleury

Grenoble

Attaquants :
Dylan Fabre – Joël Champagne (C) (2’) – Alex Aleardi
Sacha Treille (2’) – Damien Fleury (A)  (2’) – Julien Munoz
Denny Kearney – Adel Koudri – Maxime Legault (2’)
Timothée Quattrone – Aurélien Dair – Flavian Dair

Défenseurs :
Julien Baylacq – Sébastien Rohat
Kyle Hardy (A) – Lucien Onno
Yann Sauvé (2’) – Nikita Shalei

Gardien :
Lukáš Horák

Remplaçants : Sébastien Raibon (G), Maxime Corvez. Absents : Christophe Tartari, Sébastien Bisaillon, Peter Valier (entorse du genou), Patrick McEachen (blessé)

Bordeaux

Attaquants :
Johann Skinnars (2’) – Andrew Johnston – Mark Hurtubise
Alexandre Mulle – Loïk Poudrier – Olivier Labelle (4’)
Gabriel Desjardins – François Paquin – Mathias Arnaud
Robin Lamboley – Julien Guillaume – Jules Gallet (2’)

Défenseurs :
Louis Belisle – Marc-André Levesque (A)
Simon Bourque (C) – Jules Lefebvre
Aina Rambelo (A) – Maxime Moisand (2’)

Gardien :
Clément Fouquerel puis Gaëtan Richard de 39’19 à 58’34

Remplaçant : Vince Tartari.

Les commentaires sont fermés.