Grenoble – Anglet (Ligue Magnus, 21e journée)

Grenoble fait craquer Anglet

42

Vainqueurs de Bordeaux (4-2) hier soir, les Brûleurs de Loups ont retrouvé goût à la victoire après leur désillusion précédente face à Angers (3-6). Un succès qui leur permet de consolider leur troisième place au classement et qu’il faudra confirmer ce soir face à une équipe moins bien classée, Anglet, actuellement dixième de la Ligue Magnus. À l’aller en février, les Brûleurs de Loups s’étaient imposés largement (8-4) mais avaient été tenus en échec après deux tiers-temps (3-2 pour Anglet), signe que ce match est à prendre au sérieux alors que Bisaillon, Tartari et Valier manquent toujours à l’appel dans les rangs grenoblois.

Pour Anglet, il s’agit là de l’avant-dernier match de la saison avant de raccrocher les patins demain soir à Nice. Après deux courtes défaites à Cergy (4-5) et contre Gap (1-3), l’Hormadi a obtenu un succès éclatant contre Briançon (6-0). De quoi retrouver de la confiance avant le sprint final de la saison. À noter que Sébastien Raibon est titulaire devant la cage grenobloise ce soir pour affronter une vieille connaissance de l’autre côté de la glace, un certain Antoine Bonvalot de retour à Pôle Sud !

2021 03 25 aleardiComme on pouvait s’y attendre, les Brûleurs de Loups se montrent offensifs dès le coup d’envoi. Joël Champagne teste une première fois Bonvalot qui capte bien la rondelle. Mais quelques instants plus tard, Kearney ressort le palet de la bande pour Legault dont le tir du poignet surprend Bonvalot qui voit le palet venir loger en lucarne (1-0, 01’25).

Les joueurs de l’Hormadi réagissent plutôt bien à cette ouverture du score et se ruent en zone offensive. L’égalisation est toute proche sur un décalage de Riendeau pour Batna qui a la cage grande ouverte face à lui mais voit Horak revenir in extremis pour détourner le palet. Très intenses, les Angloys continuent leur pressing offensif mais un excès d’engagement de Decock le pousse à commettre une charge irrégulière sur Rohat en zone offensive. Le power-play grenoblois met du temps à s’installer mais Damien Fleury récupère le palet en zone défensive, passe en revue les joueurs angloys et marque sur un tir détourné qui surprend par Bonvalot du côté de la mitaine (2-0, 04’36).

2021 03 25 grenobleAvec deux buts marqués en cinq minutes, les Brûleurs de Loups ne pouvaient espérer un meilleur départ. Ils continuent d’attaquer avec Legault notamment qui se retrouve bien placé face à la cage mais cette fois Bonvalot capte le lancer. Dans la foulée, Louis Vitou se fait pénaliser à son tour pour avoir fait trébucher Flavian Dair. L’occasion d’alourdir la note pour Grenoble avec cette deuxième supériorité numérique. Le palet circule bien, Kearney, mis en bonne position par Aleardi, aurait pu concrétiser mais Bonvalot parvient à repousser. Treille sollicite le portier angloy sur un one-timer. Anglet parvient cette fois à tuer la pénalité mais est acculé dans sa zone par une équipe grenobloise très offensive et qui ne laisse pas respirer son adversaire.

Les pénalités s’enchaînent pour les joueurs de David Dostal : Batna fait trébucher Fabre derrière la cage angloye puis Beaudoin charge Legault devant le slot. C’est une double supériorité numérique pour les Brûleurs de Loups ! En dépit d’un siège de la zone offensive, les tirs grenoblois manquent de précision et Anglet parvient à tuer les pénalités. Malgré cette opportunité manquée, les Brûleurs de Loups continuent d’attaquer. Bonvalot bloque un lancer du poignet de Rohat en bonne position. Largement dominateurs sur l’ensemble du tiers, les Isérois rentrent au vestiaire avec cette avance de deux buts au tableau d’affichage, avance qui aurait même pu être encore plus importante avec un peu plus de réalisme.

2021 03 25 banc grenobleLe début de la deuxième période est équilibré : Decock lance à la cage mais Horak détourne le palet. Bien en jambes, les Angloys repoussent les Brûleurs de Loups qui ont plus de mal à se montrer dangereux en zone offensive. Il faut attendre trois minutes pour voir un lancer cadré d’Onno, sans danger pour Bonvalot. Une charge tardive de Legault contre la bande permet à Anglet d’obtenir une première supériorité numérique. L’Hormadi peine à installer le jeu de puissance. Riendeau parvient tout de même à mettre le palet sur la cage mais Horak finit par le geler. Anglet se fait peur avec une perte de palet en zone offensive, ce qui conduit à une échappée de Fabre qui s’en va défier Bonvalot mais il perd son duel.

Les Angloys ont par la suite une bonne période de possession en zone offensive sans trouver de situation vraiment dangereuse. Mais ils sont tout près d’ouvrir leur compteur but sur un changement de ligne mal négocié par Grenoble : le palet revient sur Ranger qui se présente devant le slot mais butte sur Horak. À peine revenus à égalité numérique, les Brûleurs de Loups se font de nouveau sanctionner par Treille pour une crosse haute. Et encore une fois, Grenoble a une grosse opportunité en infériorité numérique avec un 2 contre 0 de Fleury pour Legault qui n’arrive pas à conclure face à Bonvalot.

2021 03 25 lucien onnoDe retour à cinq contre cinq, les Brûleurs de Loups reprennent l’ascendant et Quattrone n’est pas loin de conclure une belle action collective de la quatrième ligne. Le pressing grenoblois sur le porteur du palet se fait de plus en plus intense et les Angloys perdent de plus en plus rapidement le palet dans leur zone défensive. Et à force de garder la possession, les Grenoblois finissent par trouver la faille : alors qu’une pénalité a été appelée contre Maso pour avoir fait trébucher Legault, Kearney patiente derrière la cage pour servir Fleury démarqué qui bat Bonvalot à bout portant (3-0, 33’16). Grenoble respire d’autant plus que Gauthier est sanctionné pour un coup de genou sur Onno derrière la cage grenobloise. Un gros lancer d’Aleardi est bloqué par Bonvalot. Le jeu de puissance grenoblois est installé en zone offensive, Champagne tente de forcer le verrou mais bute sur Bonvalot. Le capitaine grenoblois se fait intercepter par Neyens qui part en deux contre un avec Tarantino : Neyens prend le tir qui est repoussé par Horak sur Tarantino pour un but en infériorité numérique (3-1, 35’55) ! Un gros loupé du power-play grenoblois qui tente de se racheter lors des 39 secondes qui restent à l’avantage numérique.

Anglet parvient à tuer la pénalité mais craque de nouveau sur l’engagement suivant pour un but 100% jeune : Shalei lance à la cage, le palet est repoussé par Bonvalot sur Flavian Dair et c’est Fabre qui conclut en exploitant ce rebond d’un tir du revers (4-1, 36’42). Cette fois les Brûleurs de Loups sont libérés et Anglet a pris un coup derrière la tête. Le duo Kearney-Champagne s’en donne à cœur joie. Bonvalot s’impose cette fois mais dans la minute qui suit, le verrou angloy craque de nouveau sur un 2 contre 1 emmené par Fleury pour Treille à la conclusion (5-1, 37’49). La défense angloye craque complètement en cette fin de deuxième tiers et laisser passer les déferlantes grenobloises : juste avant le coup de sirène, Legault ajoute un sixième but sur un service parfait de Kearney qui avait gagné le palet derrière la cage (6-1, 39’47). En l’espace de trois minutes, Anglet a sombré en encaissant trois buts.

2021 03 25 fleuryDès lors, il ne reste plus beaucoup de suspense dans la troisième période disputée sur un rythme bien mou. Léo Bertein remplace Antoine Bonvalot devant la cage angloye après sa fin de tiers difficile. Depuis le milieu du deuxième tiers, Edo Terglav teste de nouveaux alignements avec deux « grosses » lignes offensives et deux lignes plus jeunes qui ont abondance de temps de glace compte tenu de l’amplitude du score. Plus présents défensivement, les Angloys ont stoppé l’hémorragie défensivement. Ranger s’offre même une belle opportunité sur une incursion devant le slot. Mais Sacha Treille a à son tour une énorme opportunité de marquer le septième but grenoblois sur une ouverture de Damien Fleury. Son tir n’est pas cadré.

Les débats sont plus défensifs dans cette troisième période. Baylacq a une belle opportunité dans l’axe mais c’est Treille qui finit par trouver de nouveau le chemin des filets sur une très belle échappée côté gauche au cours de laquelle il mystifie la défense angloye pour conclure d’un tir croisé (7-1, 52’44). La coupe est pleine pour Anglet qui a abandonné depuis longtemps toute ambition. Une obstruction de Guillaume Beaudoin sur Fabre offre une dernière opportunité en supériorité numérique à Grenoble. Sans conséquence malgré une dernière grosse occasion tentée par Fleury entre les jambes de Bertein qui effectue un deuxième sauvetage face à Legault présent au rebond. Les deux équipes terminent la rencontre en roue libre, le score étant déjà acquis.

2021 03 25 horakLargement dominateurs tout au long de la rencontre, les Brûleurs de Loups ont vraiment pris leurs distances au score en fin de deuxième tiers-temps en inscrivant 3 buts en 3 minutes après avoir longtemps buté sur Antoine Bonvalot. L’attaque grenobloise a tourné à plein régime avec des lignes régulièrement remaniées tout au long de la rencontre. Cette fois les leaders offensifs ont répondu présent : Fleury, Treille et Legault ont inscrit chacun un doublé alors que Kearney a délivré 3 assistances. Les jeunes n’ont pas été en reste avec un but de Fabre et un bon temps de glace pour la quatrième ligne. Avec seulement deux pénalités concédées, Grenoble s’est montré discipliné et s’est rendu le match plus facile. Une belle revue d’effectif avant le dernier match de la saison, un choc attendu face à Rouen la semaine prochaine.

Pour Anglet, la soirée a été plus difficile. Les coéquipiers de Thomas Decock ont pourtant bien résisté pendant 35 minutes, ne concédant un retard que de deux buts dû à un début de match raté (deux buts encaissés en cinq minutes). Très sollicité, Antoine Bonvalot a répondu présent jusqu’à cette fin de deuxième tiers cauchemardesque. La défense angloye, malmenée pendant tout le match, n’a pas réussi à contenir l’attaque grenobloise avant de se ressaisir au troisième tiers. Trois minutes d’absence qui coûtent cher à Anglet. L’Hormadi essaiera de terminer sa saison sur une meilleure note demain soir à Nice.

(Photos de Philippe Crouzet)

Grenoble – Anglet 7-1 (2-0, 4-1, 1-0)
Vendredi 26 mars 2021 à 20h à Pôle Sud. Match à huis clos.
Arbitrage de Yann Furet et Jérémy Rauline assistés de Quentin Ugolini et Joffrey Yssembourg
Pénalités : Grenoble 4’ (0’, 4’, 0’), Anglet 12’ (8’, 2’, 2’)
Tirs : Grenoble 40 (14, 18, 8), Anglet 21 (3, 9, 9)
Engagements : Grenoble 35 (14, 11, 10), Anglet 22 (6, 9, 7)

Évolution du score :
1-0 à 01’25 : Legault assisté de Kearney et Shalei
2-0 à 04’36 : Fleury assisté de Raibon (sup. num.)
3-0 à 33’16 : Fleury assisté de Kearney et Rohat
3-1 à 35’55 : Tarantino assisté de Neyens (inf.num.)
4-1 à 36’42 : Fabre assisté de F. Dair et Shalei
5-1 à 37’49 : Treille assisté de Fleury et Baylacq
6-1 à 39’47 : Legault assisté de Kearney et Corvez
7-1 à 52’44 : Treille assisté de Rohat et Sauvé

Grenoble

Attaquants :
Sacha Treille (2’) – Damien Fleury (A)  – Julien Munoz [puis Aleardi]
Dylan Fabre – Joël Champagne (C) [puis Koudri] – Alex Aleardi [puis Munoz]
Denny Kearney – Adel Koudri [puis Champagne] – Maxime Legault (2’)
Timothée Quattrone – Aurélien Dair – Flavian Dair

Défenseurs :
Yann Sauvé – Sébastien Rohat
Kyle Hardy (A) – Lucien Onno
Julien Baylacq – Nikita Shalei
Maxime Corvez

Gardien :
Sébastien Raibon

Remplaçant : Lukáš Horák (G). Absents : Christophe Tartari, Sébastien Bisaillon, Peter Valier (entorse du genou), Patrick McEachen (blessé)

Anglet

Attaquants :
Louis Vitou (2’) – Oskars Batna (2’) – Yanick Riendeau
Thomas Decock (C) (2’) – Sébastien Gauthier (A) (2’) – Nicolas Arrossamena
Lionel Tarantino – Pierre-Maxime Poudrier – Victor Ranger
Florent Neyens – Enzo Carry – Benjamin Berard
Hugo Baron

Défenseurs :
Guillaume Beaudoin (4’) – Jiri Hunkes (A)
Jules Boscq – Kévin Maso
Andrea Palat – Mathieu Pons

Gardien :
Antoine Bonvalot [puis Léo Bertein de 40’00 à 60’00]

Absents : Riku Silvennoinen, Lukas Kaspar (blessés).

Les commentaires sont fermés.