L’équipe-type de Ligue Magnus d’octobre 2021

743

Rappel : cette équipe-type d’octobre a été établie sans la journée du 1er octobre, rattachée à l’équipe-type de septembre.

Non, le nom du gardien de notre équipe-type d’octobre ne vous surprendra pas. Il n’a rien d’inédit, ou de neuf. Un roulement de tambour serait de trop avant d’annoncer Matija Pintarič. C’est déjà la dixième fois depuis son arrivée à Rouen il y a un peu plus de quatre ans (sans compter une sélection sur une deuxième équipe-type en playoffs, et sachant qu’il avait déjà été élu sous le maillot lyonnais). Que voulez-vous, le Slovène repousse la tentation de l’attrait de la nouveauté par des chiffres implacables : 95,6% d’arrêts et deux blanchissages en cinq rencontres. Blanchi, l’efficace jeu de puissance chamoniard. Blanchis aussi, chez eux, les Angevins, adversaires de haut vol qu’il n’a pas laissé espérer. C’est en bonne partie Pintarič qui gère les moments faibles des Dragons, et c’est grâce à lui qu’ils enchaînent maintenant les victoires.

La paire d’arrières regroupe deux profils différents. Kyle Hardy, c’est le défenseur offensif par excellence. Il a un gros lancer, il se porte souvent vers l’avant en soutien de son attaque. Il met des points à gogo avec un fort gros temps de jeu en supériorité numérique. Le nouveau système de jeu de Grenoble lui convient bien car il y a beaucoup de vitesse et de mouvement. Moins spectaculaire, Jerret Smith (photo en tête d’article) est un joueur simple et solide derrière, qui sait donner un coup de main à la ligne bleue. Dans une équipe d’Angers très collective, c’est l’arrière qui a le plus de points (1+4). Mais le plus impressionnant est ailleurs : les Ducs n’ont tout bonnement encaissé aucun but quand il était sur la glace ! Smith mériterait plus de notoriété malgré son patronyme banal.

L’attaque de Grenoble cartonne tout ce qui bouge. Toutes les lignes tournent bien mais Damien Fleury est au-dessus du lot. Il est extrêmement régulier dans ses performances et il est ainsi le meilleur pointeur de la Ligue. Avec son centre attitré Deschamps – plus passeur – et Poukkula – qui va être plus travailleur et faire le job défensivement – ils forment une ligne très complémentaire avec beaucoup de vitesse et de jeu en passe. Avec son lancer, Fleury a le rôle du finisseur sur cette ligne mais pas seulement.

0361 marinacciophil chamonix 202110150361Les seuls pointeurs de la ligue à avoir autant noirci leur fiche qu’une demi-douzaine de Grenoblois sont deux joueurs de Cergy-Pontoise, le centre Steven Owre, choisi le mois dernier, et l’ailier gauche Pierre-Charles Hordelalay, qui a les honneurs cette fois-ci, en se montrant toujours décisif avec 6 buts de plus à son actif.

Le joueur le plus décisif pour son équipe, c’est toutefois Phil Marinaccio (en photo). C’est simple, tous les points glanés par Chamonix dans le mois portent sa marque indélébile, avec rien moins que trois buts gagnants et un but égalisateur ! Et quand il s’agit de pourfendre des Scorpions, le Canadien le fait même dans le money-time, par deux fois : en prolongation à l’aller sur une échappée parfaitement ourdie avec la complicité de Bejmo, à 26 secondes de la fin au match retour en Alsace en reprenant en one-timer la passe de Salonen. Les Mulhousiens ont leurs cauchemars peuplés de ce Marinaccio…

L’équipe-type d’octobre 2021 : Matija Pintarič (Rouen) / Kyle Hardy (Grenoble) – Jerret Smith (Angers) / Pierre-Charles Hordelalay (Cergy-Pontoise) – Phil Marinaccio (Chamonix) – Damien Fleury (Grenoble).

Les commentaires sont fermés.