Rouen – Tappara (CHL, quart de finale retour)

781

Cela fait plus de deux semaines que toutes les places ont été vendues pour ce quart de finale retour de CHL, bien avant la performance du match aller (3-3 à Tampere) qui peut faire rêver plus que jamais Rouen à une qualification totalement inespérée parmi le gratin du hockey continental. L’ambiance peut être un facteur supplémentaire pour aider les Dragons à se transcender, comme cela a été le cas dans leurs plus beaux exploits européens souvent obtenus sur l’île Lacroix. Cette patinoire de légende vibre comme jamais pour chanter la Marseillaise puisque les hymnes nationaux sont joués en ouverture des matches de Ligue des Champions.

Si les internationaux juniors sont à Tallinn avec l’équipe de France U20 pour les Mondiaux D1B, l’effectif senior du RHE est au complet avec le retour d’Anthony Guttig (qui ne finira néanmoins pas le match). Tappara a aussi dû mettre à disposition l’attaquant Topi Rönni, appelé en équipe de Finlande des moins de 18 ans pour le festival européen de la jeunesse. Le club finlandais enregistre le retour au jeu de Joona Luoto mais a perdu le défenseur Brady Austin, apparemment blessé pour une longue durée.

2021 12 14 rouen tappara

Treizième attaquant resté sur le banc la semaine dernière, Saku Salminen a été pleinement intégré à l’alignement… et sa première apparition se solde par une pénalité en zone offensive ! À l’instar de Petteri Puhakka qui consomme ainsi une vingtaine de secondes dans la zone rouennaise, les joueurs finlandais se montrent acharnés pour enterrer le palet le long des bandes pendant cette infériorité. À l’évidence, ils ont compris le message du match aller et ont décidé de sortir le bleu de chauffe pour obtenir cette qualification par le dur labeur.

Après un cinglage d’Andrew Johnston sur Kyle Platzer en zone neutre, c’est au tour de Rouen de jouer à 4 contre 5. Le gant de Matija Pintarič est vif sur un premier lancer du cercle gauche de Platzer. Dans les dernières secondes de la pénalité, la passe transversale d’Anton Levtchi – le meilleur marqueur de la Liiga – offre une position de tir exceptionnelle à Patrik Virta… qui lance juste à côté de la lucarne !

2021 12 14 rouen tappara3

Les Finlandais ont laissé passer une occasion majeure et la prestation de Rouen à 5 contre 5 est ensuite solide : les hommes de Fabrice Lhenry sont très bien en place défensivement et ils arrivent bien à sortir le palet de leur zone quand ils le récupèrent. Ils sont évidemment dominés mais ils sont bien regroupés dans leur enclave et bloquent ainsi pas mal de tirs. Ils ne semblent donc pas soumis à une pression insurmontable. Une contre-attaque aboutit même à un dégagement interdit de Tappara. L’engagement en zone offensive est bien négocié et David Gilbert s’offre un tour de cage. Même quand Otto Rauhala manque sa conclusion à 2 contre 1, Rouen réplique par une situation similaire : Loïc Lampérier décale parfaitement Joris Bedin dont le lancer est repoussé par Heljanko.

À moins de deux minutes de la pause, une première poussée de fièvre devant les buts de Pintarič – qui a pris un coup de crosse appuyé de Charles Bertrand envoie l’international français mais aussi Dylan Yeo en prison. À 4 contre 4, le capitaine Rauhala – plus en vue que la semaine dernière – centre trop son tir sur le torse du gardien slovène et le rebond dangereux est ramené par Lampérier vers son portier. David Gilbert laisse traîner sa crosse qui fait trébucher Puhakka et Rouen finit le tiers-temps à 3 contre 4… mais Joël Caron gagne la mise au jeu extrêmement précieuse. Kristian Kuusela obtient quand même un dernier tir dans le cercle gauche… mais même le champion du monde 2019 n’est pas efficace dans le dernier geste.

2021 12 14 rouen tappara6

« Feel the magic in the air« , proclame Magic System dans la sono rouennaise avant le coup d’envoi du deuxième tiers-temps. Les supporters normands sentent très bien que quelque chose de magique est en train de se produire. Mais il suffit d’une action très cartésienne du powerplay finlandais à la reprise pour ramener tout le monde à la réalité. L’attaquant canadien Kyle Platzer reprend sa position préférentielle dans le cercle gauche et est cette fois très précis pour placer son tir croisé juste au-dessus de la botte gauche de Pintarič (0-1). Platzer avait déjà ouvert le score à l’aller du même endroit (mais avec plus de réussite).

Pire encore, sur une action un peu trop facile, Petteri Puhakka passe derrière la cage et donne en retrait à Samuel Salonen qui tire à bout portant entre les jambes de Pintarič (0-2, photo ci-dessous). La défense rouennaise a semblé pour la première fois absente, et elle l’a payé cher.

2021 12 14 rouen tappara5

On a maintenant l’impression que les Finlandais vont vraiment plus vite, qu’ils peuvent franchir à tout moment les lignes noires et jaunes. Les supporters normands ont le mérite de continuer leurs chants, mais on se demande si leur mélodie empruntée à Diam’s n’a pas pour mission d’envoyer un message subliminal à Tappara : « Je suis pas d’humeur à ce qu’on me prenne la tête (laisse-moi kiffer) / J’ai mes soucis donc s’il-te-plaît arrête ». Sans pitié, les Finlandais n’arrêtent pas…

Rouen est forcé de sortir de sa coquille mais il est difficile de se mettre à produire du jeu. Une longue passe de Dylan Yeo dans l’axe envoie Andrew Johnston en échappée entre les défenseurs, mais il est gêné devant le but sans qu’une faute ne soit sifflée (sauf par le public). Sur l’action suivante, Andrew Johnston arrache le casque de Joona Luoto qui riposte avec les poings, mais le Rouennais est le seul à partir en prison. Le travail abattu pendant cette infériorité numérique est excellent et peut relancer les Dragons. Mais la fatigue d’une longue séquence en zone défensive conduit Caron à retenir Tanus dans le coin. Le RHE s’en sort encore de belle manière mais a lâché beaucoup d’efforts pour tuer ses trop nombreuses pénalités.

2021 12 14 rouen tappara2

Après tout, les Dragons avaient mis peu de temps pour remonter deux buts de retard à l’aller. Ils sortent donc du vestiaire avec entrain pour la troisième période. Ils s’installent une première fois dans le camp finlandais et y provoquent une pénalité de Santtu Kinnunen. Il ne leur est pas facile de faire circuler le palet en zone offensive, mais un rebond en cage grande ouverte s’offre toutefois à Mark Flood… qui rate totalement son lancer.

Les Finlandais se méfient à l’évidence des contre-attaques rouennaises qui les ont piégés la semaine dernière. Ils ont décidé de protéger leur avance dans cette troisième période en se regroupant dans leur zone sans prendre de risques. Il s’appliquent aussi à gagner du temps par des circulations périphériques, sans trop chercher à attaque la cage. Le chronomètre tourne en leur faveur même si les tribunes s’enflamment à chaque récupération de palet de Rouen. Enzo Cantagallo remonte ainsi dans l’axe et sert sur l’aile gauche Loïc Lampérier, dont le bon tir du poignet est détourné de l’épaule par Heljanko.

2021 12 14 rouen tappara4

On entre dans les dix dernières minutes et Joël Caron fait trébucher Puhakka qui s’est infiltré jusque devant le but. Les Rouennais se dégagent bien, avec application et persévérance, mais cela fait encore deux minutes de perdues. Fabrice Lhenry veut donner à son équipe le temps de réagir en demandant son temps mort pour sortir son gardien à 3 minutes et 40 secondes de la fin, mais cela n’aboutit qu’à un but rapide de Mikael Seppälä (0-3). Après une nouvelle tentative de jouer à 6 contre 5, Gilbert se fait prendre le palet par Kuusela qui offre le dernier but à un Français, Charles Bertrand (0-4).

Même la saison des miracles a une fin. Les supporters de Rouen ravalent très vite leur déception pour témoigner par leurs applaudissements soutenus de leur admiration pour ce qui restera une formidable aventure européenne dans cette CHL.

2021 12 14 rouen tappara8

Commentaires d’après-match

Fabrice Lhenry (entraîneur de Rouen) : « On savait qu’on n’était pas favoris, que ça allait être compliqué contre Tappara. Ils ont démontré qu’ils étaient supérieurs à nous ce soir, mais je suis fier de mes joueurs qui se sont vraiment battus. Physiquement, c’est très dur de ne jouer qu’avec trois lignes. C’est sûr qu’on est déçu mais le parcours en CHL a été magnifique, depuis août, avec des voyages de parfois 15-16 heures en bus qui permettent de souder une équipe. Pour un club français, arriver en quart de finale et se battre pour une demi-finale, c’est formidable et il faudra retenir ça. On a pris beaucoup d’expérience et de plaisir à jouer cette CHL. Maintenant ça s’arrête mais quand on voit le plaisir qu’on a donné aux gens, c’était un beau moment de hockey. »

Jussi Tapola (entraîneur de Tappara) : « Regardez cette foule… C’est beau de venir ici et de voir la culture du hockey en France. »

2021 12 14 rouen tappara9

Rouen – Tappara Tampere 0-4 (0-0, 0-2, 0-2)
Mardi 14 décembre 2021 à 19h30 à la patinoire Nathalie-Péchalat. 3016 spectateurs.
Arbitres : Lasse Kopitz et Gordon Schukies (ALL) assistés de Nicolas Constantineau et Clément Goncalves (FRA).
Pénalités : Rouen 10′ (6′, 4′, 2′) ; Tappara 6′ (4′, 0′, 2′).
Tirs cadrés : Rouen 19 (5, 4, 10) ; Tappara 52 (15, 26, 11).

Évolution du score :
0-1 à 20’55 : Platzer assisté de Rantakari et Tanus (sup. num.)
0-2 à 23’29 : Salonen assisté de Puhakka et Kinnunen
0-3 à 56’37 : Seppälä assisté de Puhakka (cage vide)
0-4 à 58’29 : Bertrand assisté de Kuusela (cage vide)

Rouen

Attaquants :
9-90-37 Loïc Lampérier (A, -2) – Kelsey Tessier (-2) – Joris Bedin
61-96-91 Andrew Johnston (-1, 4′) – Joël Caron (2′) – Rolands Vigners (-1)
6-71-67 Vincent Nesa (-2) – Anthony Guttig (A) – David Gilbert (-3, 2′)
5 Joran Reynaud

Défenseurs :
8-36 Dylan Yeo (2′) – Mark Flood (C, -2)
44-10 Sacha Guimond (-2) – Marc-André Dorion (-1, 2′)
62-41 Florian Chakiachvili (-1) – Enzo Cantagallo
21 Yoan Salve

Gardien :
69 Matija Pintarič [sorti de 56’20 à 56’37, de 56’52 à 57’15 et de 57’43 à 58’29]

Remplaçant : Valentin Duquenne (G). Absents : Jordan Hervé, Théo Gueurif, Quentin Tomasino, Tommy Perret et Kaylian Leborgne (équipe de France U20).

Tappara Tampere

Attaquants :
76-86-19 Anton Levtchi – Tyler Morley – Waltteri Merelä
68-88-27 Joona Luoto – Kyle Platzer – Kristian Tanus
9-11-71 Charles Bertrand (+1, 2′) – Patrik Virta (A, +1) – Kristian Kuusela (A, +2)
91-42-92 Petteri Puhakka (+2) – Otto Rauhala (C, +2) – Samuel Salonen (+1)

Défenseurs :
63-52 Joni Tuulola (+2) – Otso Rantakari
61-72 Casimir Jürgens (+1) – Santtu Kinnunen (+1, 2′)
5-50 Mikael Seppälä (+2) – Saku Salminen (2′)

Gardien :
30 Christian Heljanko

Remplaçant : 1 Kari Piiroinen (G). Absents : Veli-Matti Vittasmäki et Brady Austin (D), Topi Rönni (A, équipe de Finlande U18).

2021 12 14 rouen tappara11

2021 12 14 rouen tappara13

2021 12 14 rouen tappara12

2021 12 14 rouen tappara14

Les commentaires sont fermés.