Danemark – Norvège (Euro Hockey Challenge 2017, match 6)

47

Le Danemark a exactement renversé le score de son précédent match contre la Norvège en s’imposant à son tour 3-0.

KRISTENSEN Emil 160518 038Le déblocage offensif des Danois est paradoxalement arrivé le jour où Janne Karlsson avait mis ses deux vedettes de l’attaque – Peter Regin et Nikolaj Ehlers – au repos. Le fait d’avoir vite ouvert le score a clairement conditionné le match.

Après cinq minutes de jeu, Emil Kristensen est entré en zone et a laissé sur l’aile droite à Nichlas Hardt, dont l’envoi à la cage a été dévié superbement par Julian Jakobsen, que Villiam Strøm et Anders Bastiansen ont laissé passer dans leur dos et arriver sans opposition jusqu’à la cage. Le Danemark s’est ensuite appliqué à défendre son avance et à montrer ses progrès en infériorité numérique.

Le match s’est subitement emballé dans la dernière période quand les pénalités se sont accumulées. Dans une phase de jeu importante à 3 contre 4, les vétérans norvégiens ont encore démontré combien ils sont précieux. Jonas Holøs a gagné son duel dans la bande et Anders Bastiansen a renversé le jeu vers un Patrick Thoresen fringant, qui a lancé une contre-attaque et a débordé Julian Jakobsen en protégeant solidement son palet avant de buter seulement sur le gardien : Lars Haugen a fait l’arrêt avant que, heurté par l’attaquant norvégien, il finisse dans les filets avec le palet. Le but a logiquement été refusé. Une minute plus tard, à 4 contre 4, le défenseur danois Jesper B. Jensen s’est connecté à l’attaque en troisième homme, a reçu le palet de Jakobsen et envoyé un beau lancer à mi-hauteur : poteau !

En l’absence de Regin et Ehlers, Julian Jakobsen a pris ses responsabilités et a été dans tous les bons coups. Il a ainsi relancé vers Morten Green sur l’aile gauche, dont le centre a été repris au second poteau par un Morten Madsen qui a devancé son défenseur (Villiam Strøm). La Norvège a sorti son gardien Haugen en fin de match, mais Mathis Olimb a perdu le palet en zone neutre et Morten Poulsen le propulse alors vers les filets déserts (3-0).

Rassuré, y compris par le blanchissage d’un Sebastian Dahm toujours solide (25 arrêts), le Danemark a également eu la confirmation de l’arrivée de Mads Christensen, champion national pour la dixième fois (!) en quinze ans de carrière (5 titres au Danemark et 5 en Allemagne). L’attaquant Jesper Jensen joue actuellement la finale suédoise avc Brynäs.

La Norvège compte pour sa part deux joueurs en finale finlandaise avec Tappara, Martin Røymark et Aleksander Bonsaksen en défense. Deux joueurs devront céder leur place. À l’arrière, Villiam Strøm paraît le « maillon faible » au vu de ce match. En attaque, la concurrence est devenue plus ouverte avec le nouveau sélectionneur Petter Thoresen. Les joueurs expérimentés ne sont plus si sûrs de leur place et on pourrait voir de nouveaux venus, tel Aleksander Reichenberg qui a fait un match intéressant sur la première ligne (n’étant pas personnellement responsable des deux buts encaissés en sa présence) et peut espérer jouer son premier championnat du monde à Paris.

 

Danemark – Norvège 3-0 (1-0, 0-0, 2-0)
Samedi 22 avril 2017 à 15h00 à la Saxo Bank Arena de Rungsted. 1609 spectateurs.
Pénalités : Danemark 14′ (6′, 2′, 6′) ; Norvège 12′ (2′, 4′, 6′).
Tirs : Danemark 18 (6, 6, 6) ; Norvège 25 (9, 9, 7).

Évolution du score :
1-0 à 05’29 » : Jakobsen assisté de Hardt et Kristensen
2-0 à 49’56 » : Madsen assisté de Green et Jakobsen
3-0 à 58’50 » : Poulsen (cage vide)

Danemark

Attaquants :
Nichlas Hardt (+1, 2′) – Julian Jakobsen (+2) – Frederik Strom (+1)
Morten Madsen (+2, 2′) – Morten Green (C, +2, 2′) – Nicolai Meyer
Morten Poulsen (+1) – Steffen Klarskov Nielsen – Patrick Russell (2′)
Kristian Jensen – Kristoffer Lauridsen – Mathias Bau Hansen

Défenseurs :
Nicholas B. Jensen (+2, 2′) – Jesper B. Jensen
Emil Kristensen (+1, 2′) – Markus Lauridsen (+1)
Matias Lassen (+1, 2′) – Oliver Lauridsen (+1)
Nicolai Weichel – Phillip Bruggisser

Gardien :
Sebastian Dahm

Remplaçant : Simon Nielsen (G). En réserve : George Sørensen (G), Mads Larsen (D), Nikolaj Ehlers, Peter Regin (A).

Norvège

Attaquants :
Aleksander Reichenberg (-2) – Anders Bastiansen (-2) – Patrick Thoresen (-2)
Mathis Olimb (-1) – Ken Andre Olimb (-1) – Sondre Olden (-1)
Thomas Valkvæ Olsen (-1) – Niklas Roest (2′) – Jørgen Karterud
Michael Haga (2′) – Kristian Forsberg (2′) – Mathias Trettenes

Défenseurs :
Villiam Strøm (-2) – Jonas Holøs (-2)
Daniel Sørvik – Johannes Johannesen (-1)
Henrik Ødegaard (4′) – Mattias Nørstebø
Erlend Lesund (-1)

Gardien :
Lars Haugen (2′) [sorti de 57’30 » à 58’50 »]

Remplaçant : Steffen Søberg (G). En réserve : Henrik Haukeland (G), Dennis Sveum (D), Mats Rosseli Olsen (A), Eirik Salsten (A), Tommy Kristiansen (aine).

Les commentaires sont fermés.