Le public allemand attendra une victoire face à la France

425

Allemands et Slovaques ont changé de gardien pour le second match à Dresde après s’être quittés aux tirs au but à Weißwasser. Timo Pielmeier prend place dans la cage locale, alors que la Slovaquie teste ce soir Patrik Rybár, très performant en Extraliga tchèque mais encore peu vu sous le maillot national. Ce n’est que sa troisième sélection. Il pourrait vite y en avoir d’autres car le manager Miroslav Šatan est dans la dèche : la semaine de réflexion de Jan Laco ne cesse de s’allonger de jours supplémentaires et le staff ne croit plus guère à son arrivée.

PIELMEIER Timo 160508 492Les Allemands ont promis de s’améliorer au second match et tiennent parole dans un premier temps. Le lancer de Fabio Wagner est repoussé par les jambières de Rybár, mais Marcel Müller s’est fait de la place dans le slot pour ouvrir le score sur le rebond. Le jeu est assez actif et va d’un but à l’autre. Bakoš trouve Cingeľ seul devant la cage, mais Pielmeier s’interpose. C’est finalement Eduard Šimun qui égalise d’une déviation, son premier but en équipe nationale.

La Slovaquie prend le dessus dans les duels à partir de la deuxième période. Une belle action offensive conduite par Svitana permet à Michal Čajkovský d’envoyer un tir parfait au-dessus de la mitaine de Pielmeier. Cingeľ et Grman se procurent aussi une bonne contre-attaque, mais ce dernier se retrouve trop près du gardien qui fait écran.

Dès le début du troisième tiers-temps, le capitaine slovaque Ladislav Nagy creuse un écart définitif. Le jeu de puissance allemand n’arrive à retourner la situation, même pendant 16 secondes à 5 contre 3. Jaroslav Hafenrichter a une dernière occasion de battre Rybar, mais le jeune défenseur Martin Fehérváry sauve sur sa ligne. Marco Sturm sort son gardien et Paulovič inscrit le dernier but en cage vide.

Pour pouvoir offrir une victoire à son public, l’Allemagne devra donc compter sur les rencontres face à l’équipe de France, à Wolfsburg et à Berlin. C’est une équipe allemande bien renforcée qui attend les Bleus. Les défenseurs Moritz Müller, Sinan Akdag, Oliver Mebus et les attaquants Yasin Ehliz, Matthias Plachta et Markus Eisenschmid rejoignent l’équipe. Si le défenseur de NHL Dennis Seidenberg débarquera seulement la semaine suivante, la star Leon Draisaitl sera bien là, même si on ne sait pas encore s’il jouera déjà. Ces arrivées impliquent des départs : Schmölz, Holzmann, Sezemsky, Bender et le « gardien de l’année » Dustin Strahlmeier. On se doutait d’après les propos de Sturm qu’il ne serait pas conservé jusqu’à la fin, mais ce qui montre le chemin qui lui reste à faire, c’est qu’il est poussé dehors par la sélection de Niklas Treutle (Nuremberg) et pas par le finaliste olympique Danny aus den Birken (encore en finale de DEL).

La Slovaquie écarte quant à elle deux défenseurs, Martin Gernát et le « Dragon de Rouen » Richard Stehlík (qui ne sera donc pas resté longtemps), pour faire place à deux piliers de l’équipe nationale : Dominik Graňák – qui est à 4 sélections du record absolu de Šatan – et Andrej Sekera, qui répond toujours présent malgré une saison de NHL polluée par une blessure au genou.

Commentaires d’après-match

Marco Sturm (entraîneur de l’Allemagne) : « Ce n’est pas ce que nous avions prévu. Nous avions montré de bonnes performances en Russie la semaine dernière. Nous voulions poursuivre ici, mais nous n’avons pas réussi. Le plus important est de retrouver notre jeu. Contre la Slovaquie, nous avons perdu notre structure. »

Timo Pielmeier (gardien de l’Allemagne) : « Après un bon départ pour nous, les Slovaques ont joué exactement le jeu que nous voulions imprimer sur eux. Ils ont donc mérité la victoire. »

Craig Ramsay (entraîneur de la Slovaquie) : « Nous avons commencé à faire beaucoup de choses que nous devons faire, mais il faut se rendre compte que ce n’est pas la meilleure sélection de l’Allemagne. »

Allemagne – Slovaquie 1-4 (1-1, 0-1, 0-2)
Dimanche 15 avril 2018 à 17h00 à la DRFG Arena de Dresde. 4412 spectateurs.
Arbitrage de Marcus Brill et Sascha Westrich (ALL) assistés de Gabriel Gaube et David Tschirner (ALL).
Pénalités : Allemagne 4′ (2′, 2′, 0′) ; Slovaquie 8′ (0′, 2′, 6′).
Tirs : Allemagne 27 (8, 9, 10) ; Slovaquie 33 (12, 10, 11).

Évolution du score :
1-0 à 01’40 : Müller assisté de Pietta et Wagner
1-1 à 13’22 : Šimun assisté de Ďaloga et Nagy
1-2 à 29’30 : Čajkovsky assisté de Svitana et Bondra
1-3 à 40’48 : Nagy assisté de Miklik et Gernat
1-4 à 59’35 : Paulovič (cage vide)

Allemagne

Attaquants :
Marc Michaelis (-1) – Mirko Höfflin (-2, 2′) – Frederik Tiffels (-2, 2′)
Maximilian Kammerer – Daniel Pietta (-1) – Marcel Müller (-1)
Nicolas Krämmer (C) – Stefan Loibl (-1) – Sebastian Uvira (-1)
Thomas Holzmann (-1) – Simon Danner (-2) – Jaroslav Hafenrichter

Défenseurs :
Pascal Zerressen (-2) – Björn Krupp (-1)
Fabio Wagner – Marco Nowak
Simon Sezemsky – Bernhard Ebner (-1)
Benedikt Brückner – Tim Bender

Gardien :
Timo Pielmeier [sorti de 59’02 à 59’35]

Remplaçant : Mathias Niederberger (G). En réserve : Dustin Strahlmeier (G), Daniel Schmölz.

Slovaquie

Attaquants :
Lukáš Cingeľ (+1) – Michal Krištof (+1) – Matej Paulovič (+1, 6′)
Andrej Kudrna (+1) – Eduard Šimun (+1) – Ladislav Nagy (C, +2)
Martin Bakoš (A, -1) – Marek Hovorka – Michel Miklík (2′)
Patrik Svitana (+1) – Dávid Buc (+1) – Dávid Bondra (+1)

Défenseurs :
Peter Trška – Michal Čajkovský (A, +2)
Marek Ďaloga (+1) – Martin Fehérváry (+3)
Martin Gernát – Mário Grman (-1)
Richard Stehlík (+1)

Gardien :
Patrik Rybár

Remplaçant : Dávid Hrenák (G). En réserve : Denis Godla (G), Juraj Valach (blessé), Tomáš Mikúš (blessé).

Les commentaires sont fermés.

accumsan massa luctus pulvinar felis non