Slovaquie – France (Euro Hockey Challenge 2018, match 8/8)

Fleury au bout de l'attente

238

Très peu inspirés en attaque la veille contre la Slovaquie (14 tirs), les Bleus n’ont pas du tout convaincu à une semaine de leur entrée dans le Mondial face aux champions olympiques russes. La seconde affiche les opposant aux joueurs des Tatras, dernière sortie officielle des deux équipes avant le tournoi danois, est donc l’ultime occasion d‘améliorer autant que faire se peut les secteurs défaillants et de finir sur une bonne note une préparation laborieuse.

L’entame reste timide du côté français et les Slovaques sont une nouvelle fois les plus en mouvement, les plus percutants dans les duels et les plus menaçants devant la cage. L’ouverture du score par les locaux intervient de nouveau avant les dix minutes de jeu : Marek Ďaloga s’aventure entre les deux cercles et frappe, Florian Hardy se couche et repousse la reprise de Martin Bakoš mais le rebond est transformé d’un revers de palette par… Ďaloga qui a eu le temps de faire le tour de la cage et se démarquer à gauche (1-0, 8’08).

Il faut admettre toutefois que les Bleus sont plus consciencieux en défense. Pour autant, ils rencontrent toujours de grandes difficultés à passer la zone neutre. Tomáš Jurčo profite d’un joli travail offensif de Michal Čajkovský pour se retrouver en position idéale entre le deux cercles mais l’attaquant slovaque gâche en loupant le cadre. Peu incisifs jusque-là, les Tricolores parviennent à égaliser avant la pause : Loïc Lampérier lutte avec efficacité en fond de zone, chipe le palet d’une crosse slovaque pour servir en retrait Anthony Rech, lequel, seul entre les deux ronds, fait preuve d’une remarquable précision (1-1, 15’48).

Craig Ramsay est contraint de revoir ses plans après le retrait, à la pause, de Jurčo, et s’appuie alors sur seulement trois lignes en attaque. Si Andrej Sekera redonne l’avantage à la Double-Croix d’une frappe lointaine dès la reprise (2-1, 20’32), il est clair que cette réorganisation influe sur le comportement des Slovaques. Tant mieux pour la France qui profite de cette baisse de régime pour prendre les rênes de la partie et enfin menacer le portier Patrik Rybár avec plus d’insistance. Profitant d’un power-play, la France revient logiquement au score sur un tir puissant de Teddy Da Costa dans l’axe (2-2, 37’44).

Les Bleus agressent immédiatement la défense slovaque à la reprise du dernier acte mais Marek Hovorka s’échappe après avoir récupéré le rebond d’une frappe de Florian Chakiachvili et ce dernier stoppe de façon irrégulière la chevauchée du joueur de Košice ; le tir de pénalité qui suit ne donne rien, Hovorka dégainant directement dans le plastron du gardien d’Angers (40’16). La France bénéficie ensuite d’un jeu de puissance, puis la Slovaquie de deux successifs, mais aucune des deux formations ne se montre dangereuse.

L’homme décisif de cette rencontre est Damien Fleury. Le plexiglas éclate après sa charge contre Juraj Mikúš, virile mais correcte, dans le coin droit slovaque (57’22). Si dix-neuf minutes sont nécessaires pour réparer les dégâts puis refaire la glace, il faut beaucoup moins de temps aux Bleus – seize secondes – pour cueillir à froid les Slovaques : Stéphane Da Costa intercepte en zone slovaque et sert… Fleury qui donne la victoire à la France (2-3, 57’38).

Comme la veille, les entraîneurs slovaque et français se sont accordés sur une séance de tirs au but en complément du match. Si l’enjeu était nul, le spectacle fut au rendez-vous, notamment sur l’incroyable tentative réussie de Martin Bakoš à se délecter sans retenue en version originale :

https://www.youtube.com/watch?v=ymzblLAkpTM

Désignés joueurs du match : Andrej Sekera (Slovaquie) et Loïc Lampérier (France).

Réactions d’après-match (source : RTVS)

Craig Ramsay (entraîneur de la Slovaquie) : « Nous avons bien débuté mais nous avons perdu rapidement notre énergie et nous avons commis des erreurs dans notre zone. Nous devons jouer beaucoup plus en zone adverse. Quelques joueurs sont blessés, on verra comment ils vont récupérer. Ce sera une décision difficile à prendre (ndlr : la sélection pour les Mondiaux), nous devons la prendre à tête reposée. Je suis satisfait de notre préparation, nous avons progressé comme équipe, nous nous sommes toujours améliorés, mais nous avons laissé filer ce match. »

Juraj Mikúš (attaquant de la Slovaquie) : « On a commis plus de fautes qu’hier, surtout on a joué avec un effectif réduit. Certains ne voulaient pas risquer de se blesser, mais on s’est quand même efforcés de bien jouer. Les Français étaient les meilleurs aujourd’hui. Tout va bien de mon côté après la charge d’un joueur adverse (ndlr : Damien Fleury), je me suis juste un peu coupé la main. »

Andrej Sekera (défenseur et capitaine de la Slovaquie) : « Les deux derniers matchs ont été nos meilleurs. Quand bien même nous avons perdu, il faut considérer le fait que les Français ont joué bien mieux aujourd’hui qu’hier. »

 

Slovaquie – France 2-3 (1-1,1-1,0-1)
Samedi 28 avril 2018 à 17h00 à la Easton Aréna de Piešťany. 2859 spectateurs.
Arbitrage de Jozef Kubuš et Miroslav Štefík assistés de Lukáš Kacej et Jozef Tvrdoň (tous SVK)
Pénalités : Slovaquie 6′ (0′, 2′, 4′) ; France 6′ (2′, 0′, 4′)
Tirs : Slovaquie 15 (6, 4, 5) ; France 27 (6, 11, 10)

Evolution du score :
1-0 à 08’08 : Ďaloga assisté de Bakoš
1-1 à 15’48 : Rech assisté de Lampérier
2-1 à 20’32 : Sekera assisté de Hrnka et Čajkovský
2-2 à 37’44 : T. Da Costa assisté de Chakiachvili (sup. num.)
2-3 à 57’38 : Fleury assisté de S. Da Costa et Claireaux

Slovaquie (2′ pour surnombre)

Attaquants :
Marek Hovorka (+1) – Michal Krištof (+1) – Tomáš Jurčo
Pavol Skalický (+1) – Juraj Mikuš (+1) – Martin Bakoš (A, +1)
Lukáš Cingel (-1) – Tomáš Marcinko (A) – Andrej Kudrna
Dávid Bondra (2′, -2) – Dávid Buc (-2) – Tomáš Hrnka (2′)

Défenseurs :
Andrej Sekera (C) – Michal Čajkovský
Marek Ďaloga (+1) – Juraj Valach (+1)
Martin Fehérváry – Christián Jaroš
Mário Grman (-1) – Adam Jánošík (-1)

Gardien :
Patrik Rybár [sorti à 58’52]

Remplaçant : Denis Godla (G). Non-utilisés : Marek Čiliak (G), Dominik Graňák, (D), Marcel Haščák, Ladislav Nagy, Patrik Svitana (A)

France

Attaquants :
Damien Fleury (A) – Stéphane Da Costa (C, -1) – Valentin Claireaux (-1)
Sacha Treille (2′) – Anthony Guttig – Teddy Da Costa
Loïc Lampérier (+1) – Maurin Bouvet (+1) – Anthony Rech
Guillaume Leclerc – Nicolas Ritz – Jordann Perret
Floran Douay

Défenseurs :
Yohann Auvitu (-1) – Antonin Manavian (A, 2′)
Florian Chakiachvili – Jonathan Janil
Hugo Gallet – Damien Raux
Thomas Thiry (2′)

Gardien :
Florian Hardy

Remplaçant : Ronan Quemeneur. Non-utilisé : Nicolas Besch, Kevin Hecquefeuille (D), Alexandre Texier (A)

Les commentaires sont fermés.