Angers – Amiens (Summer Cup, match 3)

314

24h après une victoire contre les Patriotes de Trois Rivières sur le score de 3-2, les Gothiques sont opposés aux Ducs D’Angers. Les Angevins ont eux remporté leur premier match 6 buts à 1 face aux hôtes de la compétition, Cergy-Pontoise. Un match « entre Magnus » qui permettra aux deux équipes de mieux se situer dans leur préparation. Mario Richer fait un peu tourner l’effectif amiénois avec Clément Garrido qui rentre dans l’alignement tandis que Thomas Suire est laissé au repos.

Comme lors du match de la vieille, les Amiénois sont pénalisés très rapidement. Gyffen Nyren – photo – commet une obstruction après 40 secondes. Cette situation d’infériorité est globalement bien maîtrisée si l’on excepte une perte de palet derrière la cage d’Axel Prissaint. Heureusement, cette erreur ne profite pas aux Ducs car Henri-Corentin Buysse stoppe la tentative. Les Angevins sont très dominateurs dans ce tiers et envoient beaucoup de lancers à la cage (16 tirs sur cette période). Mais à l’image de son jeu d’infériorité qui ne rompt pas une fois de plus, la défense amiénoise fait le dos rond. Peu de lignes de tirs dangereuses sont laissées aux joueurs de Brennan Sonne. Les Picards, quant à eux, ne parviennent pas à s’installer en zone offensive et semblent peiner physiquement.

Le deuxième tiers débute de la même façon. Amiens est acculé dans sa zone défensive, et finit par craquer. Après avoir fait tourner en zone offensive, Gary Leveque récupère le palet que les Gothiques n’arrivent pas à dégager, et lance du poignet. Masqué et surpris par ce tir instantané, HCB est battu est les Ducs ouvrent logiquement le score (1-0, 23’36’’). Toujours à la peine, et ne parvenant à rentrer dans ce match, les Gothiques parviennent toutefois à se créer une belle occasion : Rudy Matima trouve une passe laser de sa zone défensive et lance Trabucco et West en 2 contre 1. Trabucco patiente et lance mais Florian Hardy stoppe le palet de la botte.

Mais ce sont bien les Angevins qui ont la possession du palet et qui se montrent les plus entreprenants. Cody Campbell conserve longuement le palet et force le portier amiénois à sortir de sa cage. S’ensuit un cafouillage devant le but, mais Mathieu Gagnon était à l’affût, et propulse le palet au fond des filets d’un lancer croisé (2-0, 26’06’’).

Ce second but a pour effet de sortir les hommes de Richer de leur torpeur. Les Gothiques mettent une grosse pression sur les cages de Fleury, et les Angevins en sont réduits à enchaîner les dégagements interdits, et à être pénalisés pour retard de jeu après avoir tenté de gagner du temps sur la mise au jeu. Le jeu de supériorité amiénois se met alors en place, et semble bien fonctionner. Comme la veille, Giroux et Romand sont à l’origine et à la finition de la réduction du score. Le premier récupère le palet à la ligne bleue et l’empêche de sortir, puis sert Ondrej Smach excentré. Celui ci remet instantanément dans l’enclave à Jérémie Romand qui met juste sa crosse en opposition pour dévier le palet. (2-1, 29’00’’). Les Gothiques ne saisissent pas l’opportunité d’égalisation avec un autre jeu de supériorité, et le score en reste là pour ce tiers.

La pause semble être intervenue au pire moment pour les Amiénois qui semblaient enfin trouver leur rythme. Coupés dans leur élan, on les sent moins bien physiquement, ce qui est normal vu qu’ils n’en sont qu’à la deuxième semaine de préparation. Forcément, cela laisse des espaces aux Ducs, même si les Amiénois auraient pu égaliser par Dimitri Thillet, trop court pour pousser le palet dans les cages désertes. Les Angevins frappent une fois de plus, par l’inévitable premier bloc Bouchard-Campbell-Guerin. L’ancien Amiénois récupère la rondelle dans le coin, et arrive à la transmettre à Campbell dans l’axe qui augmente l’avance des Ducs d’un revers (3-1, 48’20’’). Les hommes de Brennan Sonne défendent corps et âmes, à l’image de deux tirs bloqués d’affilée alors que les Gothiques étaient en supériorité. La fatigue picarde affecte aussi leur adresse : Philippe Halley, superbement servi après un « tic-tac-toe » avec Da Costa et West, rate la cage vide lors de ce même power-play. Néanmoins, Holden Anderson rétablit la situation, et envoie un boulet de canon en lucarne après cette grosse séquence amiénoise (3-2, 51’56’’). Les Gothiques poussent en fin de match pour égaliser, et joueront même à 6 contre 5 après la sortie de Henri-Corentin Buysse, mais les Angevins tiennent bon.

Un match très compliqué pour les Amiénois qui ne semblent pas encore tout à fait prêts physiquement et tactiquement. Rien d’alarmant pour le moment, car il reste encore trois semaines et plusieurs matchs pour être prêts pour le début de la ligue Magnus, et notamment pour le clash de la deuxième journée avec Rouen. Les Angevins semblent quant à eux bien en place et pourraient très bien commencer la saison, à l’image de leur très bonne fin de saison dernière.

 

Angers – Amiens 3-2 (0-0, 2-1, 1-1)
Samedi 26 août 2018 à l’Aren’Ice de Cergy-Pontoise
Arbitrage de M. Damien Bliek assisté de MM. Jérémy Metais et Jérémy Douchy
Pénalités : Angers 16′ (6′, 6′, 4′) – Amiens 6′ (6′, 0′, 0′).
Tirs : Angers 29 (16, 8, 5) – Amiens 25 (3, 12, 10).

Évolution du score :
1-0 à 23’36’’ : Leveque
2-0 à 26’06’’ : Gagnon assisté de Guerin et Campbell
2-1 à 29’00’’ : Romand assisté de Smach et Giroux (sup. num.)
3-1 à 48’20’’ : Campbell assisté de Bouchard et Guerin
3-2 à 51’56’’ : Anderson assisté de Nyren et Giroux (sup. num.)

Angers

Attaquants:
Danick Bouchard (+2, 2′) – Mathieu Guerin (+2) – Cody Campbell (+2)
Matt Carter – Clement Masson – Maxime Lacroix
Robin Gaborit (+2) – Brian Henderson (+1) – Julien Albert (+1)
Gauthier Gilbert (2′) – Marius Serrer – Loic Farnier (2′)

Défenseurs :
Patrick Coulombe (+1, 2′) – Justin Hamonic (+2)
Kevin Igier (2′) – Arnault Faure (2′)
Mathieu Gagnon (+1) – Marc-Andre Levesque
Gary Leveque (+1, 2′)

Gardien :
Florian Hardy (23 arrêts)

Amiens

Attaquants :
Tommy Giroux – Philippe Halley (-2) – Jérémie Romand (-1)
Spencer Edwards (-1, 2′) – Pierre-Maxime Poudrier (-1) – Dimitri Thillet (-2)
Rudy Matima – Joey West (C) – Mario Valery-Trabucco
Kévin Da Costa (A) – Félix Plouffe – Clément Garrido (2′)

Défenseurs :
Ondrej Smach – Romain Bault (-1)
Holden Anderson (-2) – Axel Prissaint (-1)
Léo Guillemain (+1) – Gyffen Nyren (2′)

Gardien :
Henri-Corentin Buysse (26 arrêts)

Absents : Jonathan Narbonne (blessé), Thomas Suire (repos)

Les commentaires sont fermés.