Lyon – Amiens (Ligue Magnus, 8e journée)

6

Les Lions sont les premiers à se montrer dangereux et Arturs Mickevics sonne la première alerte après seulement 15 secondes de jeu. Les Gothiques répondent aussitôt et se jettent à l’assaut de la cage de Rok Stojanovic. Le portier slovène repousse une première tentative mais doit s’incliner quelques secondes plus tard face à Rudy Matima (2’49 : 0-1). Surpris par cette entame des visiteurs, les Lions tentent à leur tour leur chance. À la quatrième minute, Julien Correia, touché à la tête après une grosse charge dans le coin, doit quitter la glace mais aucun Amiénois n’est pénalisé. Les Lions repartent de l’avant pour tenter d’égaliser et Di Dio Balsamo, bien servi par Kyle Essery, met Henri-Corentin Buysse à contribution. Quand Roussel part en prison pour cinglage, les Amiénois concrétisent cette première supériorité numérique. Rudy Matima, parfaitement trouvé par Trabucco, inscrit son deuxième but de la soirée (8’37 : 0-2). Le capitaine amiénois Jonathan Narbonne est pénalisé deux fois en fin de période. Ferry s’emmêle les pinceaux en jeu de puissance et n’est pas loin d’offrir un face-à-face à l’attaquant adverse mais se rattrape de justesse. Mickevics qui tente un lancer mais les Gothiques défendent parfaitement. Lyon ne parvient pas à tromper la défense amiénoise et retourne aux vestiaires avec deux buts de retard.

Julien Correia est de retour sur la glace pour le deuxième tiers-temps. Lyon manque de précision à l’approche de la cage de Buysse. Un manque d’adresse dont ne font pas preuve les Amiénois. Sur leur première action du tiers, Jeremie Romand leur offre un large matelas d’avance (25’33 : 0-3). Les minutes passent et les occasions franches se font rares côté lyonnais. Les Amiénois quant à eux s’approchent de la cage des Lions mais Rok Stojanovic veille au grain. Llorca d’un tir à la bleue offre un léger sursaut à Charlemagne. Berthon à son tour tente sa chance, sans succès. Une belle combinaison entre Essery, Lavrovs et Ankerst n’est pas loin de tromper les Gothiques mais ça tient du côté des visiteurs. Les Lions finissent bien la période et Lavrovs encore lui du revers trouve Buysse sur sa route.

Après seulement 50 secondes de jeu dans le troisième tiers-temps, les Lyonnais se retrouvent en powerplay (accrocher de Romand). Llorca à la bleue cherche d’abord la déviation de Kyle Essery devant la cage puis Lavrovs en pénétration inquiète Buysse qui s’interpose parfaitement. Les deux équipes jouent par intermittence et le rythme manque dans cette dernière période. À la 50e minute, Llorca file en prison. Il n’en fallait pas plus pour les Gothiques et Rudy Matima, intenable dans cette partie, qui inscrit son troisième but de la rencontre (51’27 : 0-4). Le coach Mitja Sivic décide alors de faire entrer Olivier Richard à la place de Rok Stojanovic dans la cage lyonnaise. Les Lions continuent de pousser mais ne trouvent pas la solution. Ils s’inclinent finalement sur le score lourd de 4 à 0.

Désignés joueurs du match : Quentin Berthon pour Lyon et Rudy Matima pour Amiens.

Commentaires d’après-match (dans les communiqués de presse du LHC)

Quentin Berthon (attaquant de Lyon) : « Nous savions qu’ils allaient nous mettre la pression d’entrée, nous étions prêts mais nous nous sommes fait marcher dessus dans le premier tiers-temps. Nous n’avons pas eu la réaction escomptée, elle est arrivée tard. Nous avons fait des erreurs bêtes et il faut vite réagir. Nous jouons samedi et il va vraiment falloir bosser dur ce jeudi et ce vendredi. Nous allons faire beaucoup de vidéo je pense avec les coachs pour voir nous erreurs, les corriger et travailler dessus. Ce qu’il s’est passé ce soir, ce n’est pas possible à la maison ! »

Thomas Roussel (capitaine de Lyon) : « Le coach était assez énervé après notre match face à Amiens. Nous avons à peine joué 30 minutes et nous devons travailler pour être concentrés dès le début et tenir notre niveau sur l’ensemble des 60 minutes. Cela nous est malheureusement arrivé assez souvent cette saison, face à Angers, face à Strasbourg, et il faut vraiment changer ça. Nous alternons les bonnes et mauvaises prestations et c’est dommage de perdre alors que nous restions sur deux succès de suite. Peut-être que nous avons tendance à nous relâcher après une victoire et à nous remotiver après une défaite, il faut nous améliorer sur ce point pour être plus constants. Cela débute dès le match face à Nice. C’est toujours un match difficile dans le calendrier, la patinoire est assez spéciale et elle demande un peu d’adaptation. Les Aigles sont toujours durs à jouer chez eux. »

 

Lyon – Amiens 0-4 (0-2, 0-1, 0-1)
Mardi 9 octobre 2018 à 20h30 à la patinoire Charlemagne. 1223 spectateurs.
Arbitrage de Savice Fabre et Adrien Ernecq assistés de Nicolas Constantineau et Frédéric Peurière.
Pénalités : Lyon 8′ (2′, 2′, 4′) ; Amiens 6′ (4′, 0′, 2′).
Tirs : Lyon 33 (9, 11, 13) ; Amiens 27 (11, 7, 9).

Évolution du score :
0-1 à 02’46 : Matima assisté de Trabucco et Smach
0-2 à 08’37 : Matima assisté de Trabucco et Anderson (sup. num.)
0-3 à 25’33 : Romand assisté de Bault
0-4 à 50’27 : Matima assisté d’Anderson et Thillet (sup. num.)

Lyon

Attaquants :
Julien Correia – Ryan Verbeek – Ainars Podzins
Martins Lavrovs – Jaka Ankerst – Arturs Mickevics
Hugo Faure – Kyle Essery (A) – Cédric Di Dio Balsamo
Pierre Robert – Quentin Berthon (A) – Valentin Michel

Défenseurs :
Tyler Ferry – Vincent Llorca
Thomas Roussel (C) – Jules Breton
Lubomir Dinda – Cédric Custosse
Alexandre Pascal

Gardien :
Rok Stojanovic puis à 50’27 Olivier Richard

Remplaçant : Killian Lairet. Absents : Sébastien Delemps (genou), Tomas Andres.

Amiens

Attaquants :
Spencer Edwards – Mario Valery-Trabucco – Rudy Matima
Thomas Suire – Philippe Halley – Jérémie Romand
Clément Garrido – Joey West (A) – Dimitri Thillet
Baptiste Bruche – Félix Plouffe – Rayan Belharfi

Défenseurs :
Ondrej Smach – Jonathan Narbonne (C)
Holden Anderson – Léo Guillemain
Romain Bault – Kévin Da Costa

Gardien :
Henri-Corentin Buysse

Remplaçants : Lucas Savoye (G), Axel Prissaint. Absents : Tommy Giroux, Giffen Nyren.

Les commentaires sont fermés.

dapibus ipsum venenatis, et, felis Donec Praesent