L’équipe-type de Ligue Magnus d’octobre 2018

1 378

Grenoble continue d’avoir la meilleure attaque de la Ligue Magnus, mais sa ligne dominante a changé par rapport au mois précédent. Pendant que Latendresse et compagnie marquaient le palet, l’ailier gauche Denny Kearney (photo ci-dessus), qui avait connu un démarrage assez lent par rapport aux autres recrues offensives, a vraiment explosé en octobre en tournant à deux points par match pour devenir le meilleur compteur de la ligue. Son trio avec le néo-international Rohat au centre (en attendant le retour de Goličič ?) fonctionne bien, et l’ailier droit Guillaume Leclerc s’est tout autant mis en évidence, élu joueur du mois par les supporters des Brûleurs de Loups.

Pour autant, cette offensive grenobloise s’est cassé les dents sur la meilleure défense du pays, celle de Rouen, et sur son gardien Matija Pintarič. Le Slovène est tout simplement époustouflant, avec trois nouveaux blanchissages au cours du mois, y compris contre l’adversaire majeur (Grenoble) et l’adversaire de toujours (Amiens). Déjà meilleur gardien du championnat la saison dernière, Pintarič ne s’en contente pas et augmente son niveau d’exigence : mieux placé, en meilleure condition physique, il s’est élevé à des standards internationaux et on l’a vu en CHL.

Bien sûr, ses statistiques doivent aussi à l’excellente défense devant lui, avec deux duos très solides, l’un plus offensif (Chakiachvili-Roy), l’autre plus défensif (Brodeur-Mäkinen). Mathieu Roy s’affirme comme le vrai leader de cette défense, très serein et mature, efficace dans toutes les phases du jeu. Son compatriote canadien Mathieu Brodeur monte en puissance sur cette grande glace qu’il découvre : physique, peu pénalisé, il dispose d’une bonne relance et est très pénible à jouer pour l’adversaire. Ce qui nous fait une paire virtuelle 100% Mathieu dans notre ligne du mois !

En véritable centre, Nicolas Ritz s’affirme sans équivalent car il est le plus complet. Il apporte toujours énormément au jeu rouennais en officiant dans toutes les situations de jeu, tant en supériorité numérique qu’en infériorité numérique.

Honorables mentions pour l’ailier gauche lyonnais Julien Correia, qui reste sur une série de sept rencontres consécutives avec au moins un point, et pour Joël Caron, la recrue rouennaise de D1 qui a alterné au centre et à l’aile gauche ce mois-ci, et qui prend de plus en plus confiance offensivement.

Si les joueurs français ont réagi après leur absence de septembre, cette équipe-type « bicolore » trahit la domination de deux équipes sur la Ligue Magnus. Y aura-t-il plus de variété en novembre et plus de clubs représentés ? Réponse dans un mois…

L’équipe-type d’octobre 2018

Denny Kearney (Grenoble) – Nicolas Ritz (Rouen) – Guillaume Leclerc (Grenoble)

Mathieu Brodeur (Rouen) – Mathieu Roy (Rouen)

Matija Pintarič (Rouen)

Les commentaires sont fermés, mais trackbacks Et les pingbacks sont ouverts.

%d blogueurs aiment cette page :