La Suède dévoile ses joueurs NHL pour le Mondial

264

La Suède s’est fendue d’une vingtième victoire d’affilée contre le Danemark : elle n’a jamais perdu le moindre point contre ses adversaires d’au-delà du pont. Ce vingtième succès a été très propre, avec deux premiers buts en équipe nationale pour Anton Wedin (Timrå) et Emil Sylvegård (Malmö). On notera que Wedin a bien failli signer un doublé, puisque son tir a touché le poteau de la cage vide alors que Heinz Ehlers avait sorti son gardien.

Jhonas Enroth (Örebro) a signé un blanchissage de 19 arrêts, et semble se diriger vers une place dans l’effectif du Mondial. Cela n’a rien d’évident puisque Jacob Markström – sa doublure lors du titre de champion du monde 2013 – a déjà donné son accord et que Henrik Lundqvist sera également de retour sous le maillot suédois à 37 ans. On tient peut-être là le trio de mondialistes, trois gardiens qui ont déjà tous trois goûté à l’or mondial.

Lundqvist est le seul joueur que la presse suédoise n’avait pas (et que Markström n’avait peut-être pas imaginé avoir comme concurrent prestigieux et intouchable), alors qu’elle spécule depuis plusieurs jours sur les renforts NHL de l’équipe. Le sélectionneur s’en amusait avec les journalistes, car seuls deux noms étaient officiels via les joueurs eux-mêmes, ceux d’Adam Larsson et de la jeune superstar Elias Pettersson.

Mais la fédération a fini par lever le voile quelques heures plus tard. Cinq défenseurs (Adam Larsson, Erik Gustafsson, Robert Hägg, Oliver Ekman-Larsson, Oskar Lindblom) et six attaquants (Elias Pettersson, Adrian Kempe, Marcus Krüger, Loui Eriksson, Mario Kempe et Jesper Bratt) ont donc reçu et accepté l’invitation. Les Etats-Unis ont placé la barre plus haut en attaque en dévoilant leurs noms hier (Kane, DeBrincat, Larkin, Eichel), mais les meilleurs attaquants suédois jouent encore le premier tour des play-offs NHL, alors que les joueurs éliminés au deuxième tour auront encore le temps de rejoindre le Mondial. Malgré l’impatience des médias, les champions du monde suédois ont encore des ressources pour défendre leur titre.

Désignés joueurs du match : Morten Madsen pour le Danemark et Anton Wedin pour la Suède.

Commentaires d’après-match

Rikard Grönborg (entraîneur de la Suède) : « La première période était vraiment, vraiment bonne. Un jeu rapide et une bonne vitesse, la seule chose qui me rendait mécontent que nous n’ayons pas marqué plus de buts. Jhonas Enroth a bien joué tout au long de ces voyages et est ici pour prendre une place au Mondial. Durant ces rencontres, Daniel Zaar a été vraiment bon, ainsi que des joueurs fiables comme Dennis Rasmussen et Anton Lander. Je trouve ça très amusant que vous spéculiez et trouviez les joueurs qui veulent jouer le championnat du monde. Cela montre l’intérêt fantastique dans les médias et dans le public suédois. Je ne peux pas commenter un nom avant que nous le sortions publiquement, mais bien sûr c’est super qu’Elias (Pettersson) puisse être là. Être le favori pour remporter le trophée de meilleur rookie NHL montre son talent fantastique et la saison qu’il a connue. Il y aura une majorité de joueurs NHL, mais il y a aussi de bons joueurs dans notre championnat. Je crois qu’il y a 95 joueurs suédois en NHL cette saison, cela fait un large choix de joueurs disponibles. C’est important pour nous de trouver l’équilibre entre les fameux rôles dans l’équipe. Ceux à qui j’ai parlé et qui ne peuvent pas venir ont vraiment exprimé leur tristesse. Nous devons tout verrouiller, attendre les visites médicales de sortie et leurs décisions avec la famille, avant de rendre les listes publiques. »

 

Danemark – Suède 0-2 (0-1, 0-1, 0-0)
Jeudi 18 avril 2019 à 15h00 à la Centrum Arena de Rødovre. 1987 spectateurs.
Arbitrage d’Anssi Salonen (FIN) assisté de Andreas Krøyer (DAN) et Andrew Dalton (GBR).
Pénalités : Danemark 4′ (2′, 0′, 2′) ; Suède 2′ (0′, 2′, 0′).
Tirs : Danemark 19 (8, 5, 6) ; Suède 17 (3, 5, 9).

Évolution du score :
0-1 à 10’00 : Wedin
0-2 à 31’18 : Sylvegård assisté de Mastomäki et Brodecki

Danemark

Attaquants :
Nicolai Meyer – Peter Regin (C) – Mathias Bau Hansen
Frederik Storm – Morten Madsen – Jonas Røndbjerg
Mathias From – Julian Jakobsen (2′) – Nick Olesen
Joachim Blichfeld (-2) – Morten H. Poulsen (-1) – Niklas Andersen (-2)
Søren Nielsen

Défenseurs :
Markus Lauridsen (-2, 2′) – Jesper Jensen Aabo (A, -2)
Philip Bruggisser – Oliver Lauridsen (A, -1)
Matias Lassen – Nicholas B. Jensen
Oliver Larsen – Malte Setkov

Gardien :
Simon Nielsen

Remplaçant : Sebastian Dahm (G). En réserve : George Sørensen (G), Nicklas Jensen (blessé).

Suède

Attaquants :
Anton Wedin (+1) – Anton Lander (C, +1) – Linus Sandin
Mathias Bromé – Dennis Rasmussen (A) – Jesper Boqvist (2′)
Daniel Zaar – Linus Fröberg – Lucas Elvenes
Emil Sylvegård (+1) – Christopher Mastomäki (+1) – Adam Brodecki (+1)

Défenseurs :
Philip Holm (A, +1) – Lukas Bengtsson (+1)
Simon Bertilsson (+1) – Viktor Svedberg (+1)
Jonathan Andersson (+1) – Emil Djuse

Gardien :
Jhonas Enroth

Remplaçant : Samuel Ersson (G). En réserve : Ted Brithén, Leon Bristedt, Malte Strömwall.

Les commentaires sont fermés.

lectus Aenean eleifend ut venenatis, ipsum