L’équipe-type de Ligue Magnus de septembre 2019

2 017

Depuis la création de la Ligue Magnus en poule unique (2004/05), il y avait toujours eu systématiquement une nouvelle recrue de la ligue dans la première équipe-type de saison. Pas cette fois. Aucune nouvelle tête ne s’est affichée d’entrée. Les valeurs sûres du championnat ont marqué leur territoire, à commencer par les champions en titre grenoblois, indiscutables.

Kyle Hardy est toujours la référence comme défenseur offensif, en ayant marqué un point dans chaque rencontre. Il a fini le mois avec la meilleure fiche de la ligue (+10) et son duo avec Bisaillon fonctionne toujours aussi bien. L’ailier gauche Denny Kearney s’est quant à lui imposé comme le meilleur marqueur du championnat (10 points en septembre dont un triplé à Bordeaux). Associé à Champagne, il a repris sur les bases du début de saison et la ligne a gagné en productivité depuis qu’Aleardi joue avec eux et distribue les palets.

Les gardiens dominants de la ligue sont toujours Lukáš Horák et Matija Pintarič, à plus de 93% d’arrêts, et c’est le Slovène qui a les meilleures statistiques dans ce duel à distance de haut niveau. Il reprend ainsi sa litanie de sélections dans l’équipe-type, dont il était le recordman la saison dernière (4, comme Kyle Hardy la saison précédente)

Mais si tous les joueurs choisis jouaient déjà en France, tous n’avaient pas encore eu l’honneur d’une place dans une équipe-type du mois. C’est le cas de Philippe Halley, qui inaugure de la meilleure manière sa troisième saison dans une équipe d’Amiens invaincue dans le temps réglementaire. Le centre canadien a scoré régulièrement et a signé un match à 3 points dans la « remontada » picarde à Grenoble. L’ailier droit Yanick Riendeau n’avait quant à lui plus été sélectionné depuis sa glorieuse saison 2011/12 à Dijon (4 places dans l’équipe-type et une deuxième place de saison régulière pour les Ducs). Huit ans après, voilà que le Canadien contribue grandement au bon début saison de l’équipe-surprise Anglet. Son impact qui ne se dément pas, c’est l’un des joueurs qui lance le plus à la cage et il pèse énormément sur les défenseurs.

À défaut d’être nouveau dans le championnat, un seul joueur prend place dans cette ligne-type pour le compte d’un nouveau club : Pierre Crinon, qui est aussi le seul joueur français du lot. Rouen a été la meilleure défense en septembre et Crinon en a été l’élément le plus efficace avec +7. Profitant rapidement de son nouvel environnement, il a aussi battu dès le premier mois son record de buts en une saison (2), sans même bénéficier des supériorités numériques comme à Gap. Lui qui n’avait jamais beaucoup pointé risque de voir ses stats vite boostées par la force générale des Dragons.

L’équipe-type de septembre 2019 : Matija Pintarič (Rouen) ; Kyle Hardy (Grenoble) – Pierre Crinon (Rouen) ; Denny Kearney (Grenoble) – Philippe Halley (Amiens) – Yanick Riendeau (Anglet).

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! AccepterEn savoir plus

ut porta. lectus Aliquam Donec dictum mi, Sed