Coupe de France : la renaissance de Reims

624

On fête cette saison le vingtième anniversaire du premier titre de champion de France de Reims, grande équipe historique du hockey français qui végète malheureusement depuis quelques années en division 3. Les Rémois avaient commencé à pointer le bout de leur nez l’an passé en empêchant le sans-faute d’Épinal sur la saison de D3, puisqu’ils sont les seuls adversaires à avoir contraint les Vosgiens à un match nul, en huitième de finale aller.

Candidat assumé à la montée en D2, le RMH entraîné par Ivan Bock a été consolidé à l’intersaison par les arrivées du petit gardien finlandais Mikko Taari (recommandé par l’ancienne connaissance Miikka Rousu), de Jakub Matejka (installé à Châlons et intéressé par rejoindre l’autre club départemental) et du vétéran de D1 Brendan Martial, ainsi que les retours de Cyril David (après un an d’arrêt) et de Maximilien Lambolez (passé par le centre de formation du club). En plus, Jakub Bernad, qui avait donné des coups de main « en passant » la saison passée alors qu’il jouait au roller-hockey à Épernay, a été embauché à plein temps. Le résultat est une équipe homogène – elle l’était déjà l’an passé – mais aussi densifiée, en atteignant le quota maximum d’étrangers autorisé en D3 (5). Dominateurs dans son groupe B en championnat (deux larges victoires 13-0 à Compiègne et surtout 7-2 sur Dijon), les Rémois ont marqué leur territoire au premier tour de Coupe de France en éliminant un adversaire de division supérieure (Valenciennes) avec cinq buteurs différents et devant 595 spectateurs.

Un autre club de D3 s’est aussi qualifié, et il évolue d’ailleurs dans le même groupe – assez costaud – que Reims : il s’agit d’Asnières, large vainqueur de Dammarie-les-Lys (10-1) avec un triplé du vétéran canadien Iann Sabourin et un doublé d’Alexandre Leroux.

Hormis Reims, il n’y a pas eu de surprise de la part des clubs de division inférieure dans ce premier tour de coupe. Dijon s’est incliné 0-9 devant Meudon qui a déjà prouvé sa force au début de la saison de D2, et les trois autres clubs de division 3 affrontaient carrément des adversaires de D1, avec des scores logiques de 2-10 (Poitiers-Nantes), 0-11 (ACBB-Évry/Viry) et 3-15 (le derby Nîmes-Montpellier). Pas plus de réussite pour Toulouse-Blagnac (D2), blanchi 0-5 par Marseille (D1).

Il y a en revanche eu une surprise dans le grand choc de la journée entre Cergy et Dunkerque : les Corsaires sont allés gagner 2-1 à l’Aren’Ice aux tirs au but, devant 1491 spectateurs. Encore une grande prestation de Guillaume Duquenne, le gardien qui avait éliminé Rouen l’an passé. Dunkerque, équipe de coupe ? Le HGD pourrait le prouver à nouveau cette année.

Les autres confrontations de D1 ont donné lieu à des scores étonnamment lourds. Clermont-Ferrand a écrasé Mont-Blanc 11-4 avec des doublés de Nathan Medeiros, Téo Sarliève et Julius Sinkovic. La première titularisation en senior du gardien international U18 Tristan Mongellaz s’est mal passée puisqu’il a été remplacé après avoir encaissé 5 buts en moins d’un quart d’heure de jeu. Cholet avait récupéré l’avantage de la glace malgré le tirage au sort car la patinoire de Caen était indisponible, un scénario qui rappelait un peu les play-offs contre Cergy. Mais même à l’extérieur, les Drakkars se sont imposés. Alors que les hommes de Luc Chauvel prévalent en général par leur défense, ils se sont lâchés offensivement ce soir en gagnant 9-4. Les trois lignes ont marqué.

L’autre inversion de glace contrainte par une indisponibilité de patinoire a en revanche été fatale : Valence a été obligé de se rendre à Annecy et y a perdu malgré un retour tardif en fin de match (de 6-1 à 6-4). Seules deux équipes de D2 ont gagné à l’extérieur chez leurs congénères, et elles étaient favorites : Épinal à Amnéville (5-1) et les Français Volants à Courbevoie (8-2).

Dans les autres cas, l’avantage de la glace a été décisif. Roanne a dominé le HCMP 9-1 avec un triplé de Frédéric Figon. Morzine-Avoriaz a défait Villard-de-Lans 5-2 dans un duel d’anciens Magnusiens. Enfin, Châlons-en-Champagne s’est joint à la belle soirée du hockey marnais en aplatissant Wasquehal 11-0.

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! AccepterEn savoir plus

commodo Lorem elit. Donec vulputate, dictum sem, tempus Praesent efficitur. Praesent quis