Amiens – Bordeaux (Ligue Magnus, 9e journée)

197

Après avoir vu leur série de 5 victoires de rang stoppée par les Pionniers de Chamonix vendredi dernier, les Gothiques n’occupent plus la tête du classement du championnat, même si cela reste anecdotique pour l’entraîneur amiénois Mario Richer. Face à eux en cette neuvième journée de championnat de Ligue Magnus, les Boxers de Bordeaux, adversaire bien connu des locaux puisque la dernière confrontation entre les deux équipes remonte au mois de mars dernier avec un quart de finale de play-offs palpitant, bouclé au match 7 par les Gothiques. Des Boxers en difficulté depuis le début de la saison, qui occupent une décevante dixième place avant l’opposition aux Amiénois, troisièmes. À noter le retour sur la glace d’Axel Prissaint pour les locaux, mais toujours les absences de Thomas Roussel, Spencer Edwards, et du capitaine, Joey West. Les Boxers comptent quant à eux une absence en la personne de Mitch Ferguson.

La première occasion est amiénoise avec un tir vicieux de Sabatier qui teste Fouquerel d’entrée. Sur la réaction bordelaise, les visiteurs ouvrent le score grâce à Charles-Eric Légaré qui se fait totalement oublier au second poteau par la défense picarde (0-1, 1’59). Surpris, les Gothiques ripostent avec un lancer de Matima sur une pénalité différée, Bélisle hérite d’un rebond mais ne cadre pas son lancer. Félix Petit part donc en prison pour ce faire trébucher (3’35). Un seul lancer sera déclenché par les Gothiques par Lehtinen, mais Clément Fouquerel ferme la porte.

Les Amiénois se montrent dangereux avec le festival de Thomas Suire qui bute sur Fouquerel à nouveau. Les Amiénois ne tirent rien de positif d’un cinglage du capitaine bordelais Maxime Moisand (7’56). C’est ensuite au tour d’Aina Rambelo de se rendre en prison pour un faire trébucher (13’30). Cette fois, les locaux se montrent dangereux, mais un Fouquerel des grands soirs stoppe tous les assauts gothiques. Quelques secondes après le retour à égalité numérique, les Boxers profitent d’un petit relâchement de la défense amiénoise pour doubler la mise sur une de leurs rares occasions par François Paquin de la ligne bleue (0-2, 16’05). Les visiteurs sont encore pénalisés, et même doublement, avec deux faire trébucher appelés contre Janil et Légaré (17’59). Cette fois-ci, les Gothiques parviennent enfin à tromper Fouquerel quand un palet qui traîne dans l’enclave profite à Jérôme Verrier (1-2, 19’17). Amiens aura globalement dominé ce tiers, notamment avec les dix minutes de pénalité infligées aux Boxers, sans pour autant concrétiser au tableau de marque puisque les Bordelais mènent 2-1 à la fin des vingt premières minutes.

25 secondes de jeu seulement dans le second acte et Bordeaux reprend deux unités d’avance grâce à Ranger qui profite du rebond laissé par Buysse (1-3, 20’25). Les Gothiques n’y sont pas, ne proposent pas de jeu intéressant, et se voient pénalisés pour la première fois du match pour un accrocher de Jérémie Romand. Si les locaux ont eu des difficultés à marquer en supériorité numérique, les Boxers ne se font pas prier. Victor Barbero trouve la petite lucarne d’un Henri-Corentin Buysse en méforme, qui décide de son plein gré de laisser sa place à Lucas Savoye après le quatrième but bordelais (1-4, 26’43). De l’autre côté, aucun souci pour Clément Fouquerel qui continue d’écœurer les attaquants adverses, dont Romand qui partait en break (27’48). Malgré une nouvelle supériorité numérique (31’13), les Amiénois n’y arrivent décidément pas ce soir et butent sur une défense appliquée et un Fouquerel au four et au moulin. Légaré est proche d’inscrire un but sensationnel après avoir totalement enrhumé Louis Bélisle, mais Savoye fait l’arrêt. Les Gothiques ont une nouvelle opportunité de revenir dans la partie, avec un avantage numérique (36’25). Non seulement ils n’en profitent pas, mais pire encore, Robin Colomban inscrit le cinquième but bordelais de la soirée en infériorité numérique (1-5, 36’38). Scénario cauchemardesque pour Amiens qui est mené 5 buts à 1 sur sa glace face à Bordeaux à la fin du deuxième tiers.

Comme lors du précédent retour au jeu, les Bordelais inscrivent un but, cette fois avec énormément de réussite puisque le palet, bloqué par deux joueurs devant le but, file tout doucement dans les filets du malheureux Lucas Savoye (1-6, 40’55). C’est à partir de ce moment que les Gothiques vont se réveiller, piqués dans leur orgueil d’être menés 6 buts à 1 dans un match qu’ils pensaient pourtant maîtriser. Amiens effectue de longues séquences de possession dans le camp adverse, et Louis Bélisle trouve par deux fois le fond des filets (44’02 et 50’06). Jérémie Romand fait renaître l’espoir en inscrivant son troisième point de la soirée sur un tir en entrée de zone, entre les jambières de Fouquerel qui peste légèrement contre sa défense, pas assez agressive à son goût (4-6, 53’59). Tous les espoirs sont donc permis, on est tout proche d’assister à un nouveau but amiénois, mais cette fois Clément Fouquerel parvient à geler la rondelle.

La rencontre se termine sur une victoire bordelaise en terre picarde, sur le score de 6 buts à 4. Un non-match pour les Gothiques malgré les nombreuses occasions et la réaction dans le troisième tiers, légèrement trop tard pour espérer revenir à hauteur des Boxers qui ont été réalistes dans les quelques franches occasions qu’ils ont obtenues, et qui ont proposé un beau visage ce soir dans les deux premières périodes avant de se relâcher en fin de rencontre.

Prochaine étape pour les Boxers de Bordeaux, la réception des Ducs d’Angers ce samedi à Mériadeck. Les Gothiques quant à eux tenteront de retrouver la victoire à Briançon vendredi pour ainsi revenir à hauteur du leader grenoblois.

Meilleurs joueurs du match : Jérémie Romand (Amiens) / François Paquin (Bordeaux)

Amiens – Bordeaux 4-6 (1-2, 0-3, 3-1)
Mardi 8 octobre 2019 à 20h15 au Coliseum. 2500 spectateurs.
Arbitrage de Benjamin Gremion et Pierre Dehaen assistés de Thomas Caillot et Clément Goncalves.
Pénalités : Amiens 6′ (0′, 2′, 4′) ; Bordeaux 18′ (10′, 4′, 4′).
Tirs : Amiens 46 (20, 14, 12) ; Bordeaux 31 (12, 12, 7).

Évolution du score :
0-1 à 01’59 : Légaré assisté de Barbero et Paquin
0-2 à 16’05 : Paquin assisté de Levesque et Golicic
1-2 à 19’17 : Verrier assisté de Franson et Plagnat (double sup. num.)
1-3 à 20’25 : Ranger assisté de Petit et Moisand
1-4 à 26’43 : Barbero assisté de Paquin et Poudrier (sup. num.)
1-5 à 36’38 : Colomban assisté de Rambelo et Janil (inf. num.)
1-6 à 40’55 : Mulle assisté de Rambelo et Golicic
2-6 à 44’02 : Bélisle assisté de Romand et Giroux (sup. num.)
3-6 à 50’06 : Bélisle assisté de Romand
4-6 à 53’59 : Romand assisté de Giroux et Gibb
Amiens

Attaquants :
Florian Sabatier – Jérôme Verrier – Cain Franson
Jérémie Romand – Phillipe Halley – Tommy Giroux
Rudy Matima – Mickaël Babcock – Baptiste Bruche
Thomas Suire – [] – Antonin Plagnat

Défenseurs :
Dan Gibb – Louis Bélisle
Ville Saukko – Kai Lehtinen
Romain Bault – Axel Prissaint

Gardien :
Henri-Corentin Buysse

Remplaçants : Lucas Savoye (G), Yohan Coulaud. Absents : Spencer Edwards, Thomas Roussel (haut du corps), Joey West (visage)

Bordeaux

Attaquants :
Loïk Poudrier – Félix Petit – Alexandre Ranger
Alexandre Mulle – Bostjan Golicic – Jonathan Lessard
Victor Barbero – Robin Colomban – Charles-Eric Légaré
Jules Gallet – Julien Guillaume – Mathias Arnaud

Défenseurs :
Maxime Moisand – Félix-Antoine Poulin
Aina Rambelo – Jonathan Janil
François Paquin – Marc-André Levesque

Gardien :
Clément Fouquerel

Remplaçant : Julian Junca (G). Absent : Mitch Ferguson (main).

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

ut felis ante. mattis vulputate, sed quis sit elementum neque.