Gap – Briançon (Coupe de France, 16e de finale)

216

La coupe de France débute pour les clubs de Magnus, et ce soir les Hautes-Alpes vont suivre le derby historique : Gap contre Briançon. Les deux clubs ont chacun côtoyé le sommet du hockey français, mais attention, plus dure sera la chute !

Gap a su rebondir et rester dans les meilleures équipes françaises tout en réduisant la voilure drastiquement cette année. Briançon de son côté a dû subir la relégation, se recentrer sur son hockey. Après trois saisons passées en D1, le titre de champion de France acquis, les dirigeants ont décidé de franchir le pas et de réintégrer l’élite du hockey français. Mais la marche est haute, car depuis le début de saison, les Diables rouges n’ont pris qu’un seul point en 12 matchs et écopé de 265 minutes de pénalité, soit la 2e place dans ce secteur.

Le groupe briançonnais associe une alchimie entre plusieurs bons étrangers et une pléiade de jeunes Français. Le bon gardien tchèque Jiri Blazek surfe pour le moment surfe à 89%. L’ex-défenseur lyonnais Lubomir Dinda, capable de placer 25 points, est absent ce soir. De l’expérience avec Kevin Igier et ses 430 parties de Ligue Magnus, un habitué du championnat français avec le Tchèque Jiri Klimicek et à noter la présence de l’ex-Gapençais, mais briançonnais de formation, Loïc Chapelier.

À l’avant, le danger peut venir des Canadiens Kyle Campbell, Felix Plouffe et Evan Richardson. Nombre de joueurs français en recherche de temps de glace au plus haut niveau comme Fabien Métais, Quentin Fauchon et Hugo Sarlin (international U20). Le groupe est jeune, les étrangers ne sont guère plus âgés car c’est Matthieu André qui fait office de vétéran dans le lot avec 171 matchs de Magnus et ses 29 ans. Pour le moment, le Canadien Félix Chamberland qui sort à peine du circuit universitaire et Lucas Bonnardel (issu de l’organisation des Diables Rouges) sont les plus prolifiques avec 8 et 6 points respectivement, mais Chamberland est suspendu ce soir après avoir invectivé les arbitres lors du derby en championnat dimanche. Enfin, il faut noter la présence du jeune Alexis Svitac qui a la double nationalité franco-polonaise  et fils du célèbre Andrzej Swistak (ex joueur de 1987 à 1989 et entraîneur de Gap de 2008 à 2010). Le fils Alexis a commencé sa formation en Toulouse avant de poursuivre en Suisse à Villars, Lausanne et Morges. Il a enfin débuté le circuit pro en Pologne à Nowy Targ et inscrit 20 points en 128 matchs. L’équipe est à 24 ans de moyenne d’âge et va devoir cravacher pour prendre des points en championnat.

Gap et Briançon se sont rencontrés le dimanche précédent en championnat et les Rapaces se sont imposés largement (1-5).

Gap installe tout de suite son jeu en zone offensive et s’impose en vitesse et physiquement. La première grosse occasion intervient avec Paul Joubert sur un rebond devant la cage mais le jeu présente quand même quelques ratés pour les deux équipes. Le premier jeu de puissance est compliqué à installer pour les Rapaces. Une déviation de Gutierrez devant Blazek met le feu à la cage briançonnaise. Mais juste avant le retour au complet, les bleus essuient un contre briançonnais (6’57). Pas le temps de s’ennuyer que Vondracek est accroché sur un débordement. Là encore, le dernier geste est compliqué pour battre le portier tchèque. Le sifflet de M. Barcelo continue de se faire entendre et la situation revient à quatre contre quatre. Plouffe en profite et capte le palet au rond central pour ramener le jeu devant les buts de Jimmy Darier (9’34).

Briançon commence à prendre de l’assurance et à gagner des duels. En power-play, Richardson parvient à se hisser vers Darier mais le physique de la défense gapençaise sauve la situation pour les locaux. Même si Briançon est dans de bonnes dispositions, il y a encore une marche à gravir pour véritablement mettre le gardien gapençais en danger. Gutierrez parvient à s’extraire mais Blazek dévie du bouclier. Les pénalités s’enchaînent, et Thillet, d’une reprise « one timer », trouve enfin les filets. Son palet passe entre les jambes de Blazek (13’32 : 1-0). Pas le temps de souffler. Sur l’engagement Briançon remonte et, en deux passes devant la cage, égalise par Kyle Campbell (13’47 : 1-1).

Décidé à s’imposer, Gap accélère le jeu et place plusieurs pucks sur Blazek. En réponse, les Diables rouges ont encore la gnaque et se permettent de gagner des palets pour maintenir le jeu devant pendant le powerplay gapençais. Au retour au complet, Igier s’illustre avec un geste défensif important. À terre, il parvient à dévier la rondelle de la crosse adverse. Ensuite il récupère et peut relancer son équipe pour ramener le palet à l’avant.

Les Rapaces ont pris le match dans le bons sens avec de la vitesse, mais certaines finitions étaient à revoir. En face, les Diables rouges ont gêné leur adversaire sans pour autant porter le danger devant les cages de Darier.

Le début de deuxième période montre de nouvelles fébrilités sur les contrôles de puck gapençais. C’est Campbell qui envoie le premier tir à mi-distance sur Darier. A contrario, les blancs ont les petits gestes qui permettent, défensivement, d’éviter les bonnes passes ou interceptions adverses. Mais l’intensité des bleus pousse les briançonnais à la faute. Les unités spéciales sont encore au programme, avec une phase de quatre contre quatre. Correia, bien décalé au second montant, nettoie la cage vide (26’57 : 2-1).

Gap a mis le « bleu de travail » et s’acharne à ne pas baisser le rythme d’engagement. Mickevics, en s’avançant devant le portier, envoie un premier shoot qui est repoussé. Il reprend le rebond (29’04 : 3-1). Les Briançonnais plient face à la vitesse de jeu des Rapaces. Ils subissent une attaque rapide pendant leur supériorité. Le gain du palet permet à Thillet de partir seul et de placer la rondelle en pleine lucarne (31’39 : 4-1)

Briançon éprouve des difficultés et Fauchon commet un petit accrochage sifflé par l’arbitre. Un puissant shoot de Gagnon traverse Blazek, le palet laissé libre n’est pas exploité. (36’35). La situation s’aggrave encore avec une double supériorité et Gap ne laisse pas passer l’occasion. Le tir ras glace de Thillet fait mouche (37’50 : 5-1)

Maintenant les Rapaces maîtrisent totalement la situation et ne laissent aucun espace en repoussant les blancs qui ne peuvent installer le moindre jeu de puissance.

Gap attaque la troisième période avec une infériorité de 48 secondes. Revenu en situation normale, il faut noter la belle chevauchée de Pierre Robert qui en pleine course envoie un palet du revers qui est dévié sereinement par Darier (41’50). Cela représente le seul rayon de soleil car Gap a la mainmise sur la partie. Briançon réajuste et tente de mettre plus de dynamique dans son jeu et le match devient une multiple série d’attaques–défenses sans parvenir à faire aboutir les constructions offensives. Une grande partie du jeu se déroule en milieu de glace. Le forecheck gapençais est moins haut, mais le jeu défensif contrôle les attaques adverses. Darier ne tremble pas face à un puissant tir de la bleue de Robertson (47’30). Briançon insiste avec une deuxième tentative qui passe juste devant une cage ouverte mais la troisième entre dans les filets par Mathieu André (48’00 : 5-2)

Gap a retenu la leçon et domine de nouveau dans les cinq dernières minutes mais sans avoir d’action concrète et aboutie. Blazek ne faiblit pas avec plusieurs arrêts de la mitaine. La partie se termine sur cette domination générale des Rapaces.

Briançon a démontré des qualités combatives mais la vitesse et l’intensité ont eu raison de ses bonnes dispositions du début. Les trop nombreuses pénalités ont coûté cher dans ce match. Blazek a été très bon mais la suite du championnat va être vitale pour la forteresse des Hautes-Alpes. Dés vendredi, les Diables Rouges seront sur la glace de la patinoire de l’Illberg à Mulhouse. Gap pour sa part continuera sur sa lancée positive avec la réception de Nice.

Meilleurs joueurs du match : Mathieu André pour Briançon et Dimitri Thillet pour Gap.

Gap – Briançon 5-2 (1-1, 4-0, 0-1)
Mardi 22 octobre 2019 – Alp’arena. 2213 spectateurs
Arbitrage : Geoffrey Barcelo assisté de Joris Barcelo et Frédéric Peurière.
Pénalités : Gap 10’ (4’, 6’, 0’) ; Briançon 24’ (6’, 6’, 2’+10’).

Évolution du score :
1-0 à 09’32 : Thillet assisté de Mickevics et Correia (sup. num.)
1-1 à 13’47 : Campbell assisté de Richardson et Bonnardel
2-1 à 26’57 : Correia assisté de Faure et Mickevics
3-1 à 29’04 : Mickevics assisté de Correia et Melisko
4-1 à 30’39 : Thillet assisté de Vondracek et Melisko (inf. num.)
5-1 à 37’50 : Thillet assisté de Mickevics et Correia (double sup. num.)
5-2 à 48’00 : André assisté de Plouffe et Métais
Gap

Attaquants :
Arturs Mickevics – Romain Gutierrez – Julien Correia
Dimitri Thillet – Jesse Juntheikki – Fabien Colotti
Mathieu Guertin – Romain Chapuis – Roberts Jekimovs
Paul Joubert – Roman Vondracek – Victor Ranger

Défenseurs :
Alexandre Pascal – Matthieu Gagnon
Raphaël Faure – Charles Schmitt
Arnaud Faure – Jakub Melisko

Gardien :
Jimmy Darier

Remplaçant : Sebastian Ylönen (G). Absents : Étienne Boutet, Fabien Bourgeois.

Briançon

Attaquants :
Kyle Campbell – Luca Bonnardel – Evan Richardson
Fabien Métais – Félix Plouffe – Mathieu André
Gauthier Gibert – Hugo Sarlin – Nicolas Ruel
Quentin Fauchon – Alexis Svitac – Pierre Robert

Défenseurs :
Thibaut Farina – Jiri Klimicek
Kévin Igier – Colin Morillon
Sean Robertson – Loïc Chapelier

Gardien :
Jiri Blazek

Remplaçant : Raphaël Sanyas (G). Absents : Felix Chamberland (suspendu), Lubomir Dinda, Joey Raats.

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

risus. consequat. ultricies efficitur. leo. id elementum suscipit mattis Nullam Donec tristique