Faux-départ pour la Suède de Garpenlöv

94

La saison commence pour les quatre grandes nations européennes, la Finlande, la Russie, la Suède et la Tchéquie à l’occasion de l’habituel Tournoi Karjala, organisé en Finlande.

Alors que les deux autres concurrents sont à Helsinki, Suédois et Tchèques l’entament ensemble à Leksand, dans la Dalécarlie suédoise, à l’occasion du centenaire du Leksands IF, l’un des clubs les plus populaires du pays.

Ce premier match de la saison pour l’équipe de Suède coïncide avec ce grand événement mais aussi avec les débuts derrière le banc de Johan Garpenlöv. Cet ancien joueur NHL, qui a joué pendant dix ans entre Détroit, San Jose, Florida et Atlanta, a succédé à Rikard Grönborg, dont il était assistant depuis 2016. Il s’agit donc d’une suite logique pour Garpenlöv qui devient pour la première fois de sa carrière, à 51 ans, entraîneur en chef. Et pas de n’importe quelle équipe, la vitrine suédoise, en réhabilitation après la piètre élimination en quart de finale aux derniers Championnats du monde.

Côté suédois, deux joueurs initialement convoqués ont déclarés forfait : les attaquants Gustav Rydahl – qui devait faire ses débuts en équipe nationale – et Dennis Everberg, remplacés par Emil Sylvegård et Linus Johansson. Côté tchèque, les défenseurs Jan Košťálek, Vladimír Roth et l’attaquant David Tomášek ne se présenteront pas au Tournoi de Karjala.

Trois forfaits, ce n’est pas si grave pour la Tchéquie et son coach Miloš Říha, satisfait du groupe convoqué. Il faut dire qu’il y a un an, le technicien slave avait poussé un coup de gueule contre la KHL – ligue dans laquelle il a exercé pendant neuf ans – ses joueurs étant libérés tout juste avant le dernier entraînement du regroupement. L’ambiance est finalement plus sereine cette année pour le regroupement de Prague, avant le décollage pour Leksand.

Říha peut désormais compter sur l’aide de son fils, Miloš Říha Jr, qui a rejoint le staff en devenant son adjoint. Ce dernier a par le passé occupé le poste d’entraîneur adjoint de la sélection junior.

Le début de match a été plutôt calme, surtout dans le camp tchèque puisque la Tre Kronor n’adressera que trois lancers en première période à Roman Will. Hormis une action chaude de Carl Klingberg à la 6e minute, rien à signaler !

Le tableau d’affichage se débloquera à la 25e minute, par Dmitrij Jaškin, devenu un as de la KHL après sept saisons en Amérique du Nord. Mikael Wikstrand égalisera à la mi-match pour la Suède. Une égalisation qui va durer quatre minutes, le temps pour le capitaine Jan Kovář de marquer en supériorité numérique. Michal Repík inscrira un but en cage vide pour sceller le score à 3-1.

Ce match se conclut par un faux-départ pour Garpenlöv, le gardien Adam Reidborn (28 arrêts sur 30 tirs) gardant surtout son équipe dans la partie. Une partie qui a une toute autre résonance pour les Tchèques : pour la première fois en sept ans, la Tchéquie remporte son premier match de la saison. La dernière fois remontait à 2012 contre… la Suède… sur le même score.

Commentaires d’après-match

Johan Garpenlöv (entraîneur de la Suède) : « Le résultat est logique, nous avons rencontré une bonne équipe tchèque qui a su nous mettre sous pression. Ils étaient forts dans les duels et nous n’avons pas pu résister. Les choses se sont un peu améliorées vers la fin, nous avons connu du mieux. Aujourd’hui était un match compliqué. »

Tchéquie – Suède 3-1 (0-0, 2-1, 1-0)
Jeudi 7 novembre 2019 à 18h30 à la Tegera Arena de Leksand. 5078 spectateurs.
Arbitrage de Sergei Morozov et Ivan Fateev (RUS) assistés de Daniel Persson et Tobias Nordlander (SUE).
Pénalités : Tchéquie 12′ (0′, 4, 8′), Suède 6′ (2′, 2′, 2′).
Tirs : Tchéquie 31 (7, 17, 7), Suède 22 (3, 6, 13).

Évolution du score :
1-0 à 24’47 : Jaškin assisté de Krejčík
1-1 à 30’50 : Wikstrand assisté de Rödin
2-1 à 34’36 : Kovář assisté de Nestrašil (sup. num.)
3-1 à 58’12 : Repík assisté de Nestrašil

Tchéquie (2′ pour surnombre)

Attaquants :
Andrej Nestrašil (+1) – Jan Kovář (C, +1, 2′) – Michal Repík (+1, 4′)
Radim Zohorna (+1) – Tomáš Zohorna (A, +1) – Hynek Zohorna
Dmitrij Jaškin (+1) – Lukáš Sedlák – Tomas Rachůnek
Radovan Pavlík (-1) – Tomáš Filippi (-1) – Matěj Stránský (-1)

Défenseurs :
Jakub Jeřábek (A, +1) – Andrej Šustr (+1)
Jakub Krejčík (+1) – Michal Moravčík (+1)
Milan Doudera – Petr Zámorský (2′)
Jakub Galvas (-1) – Filip Pyrochta (-1)

Gardien :
Roman Will

Remplaçants : Marek Langhammer (G), Jiri Smejkal. En réserve : David Musil, Michal Kovařčík, Ondřej Beránek.

Suède

Attaquants :
Anton Rödin – Patrik Berglund (C, -1) – Michael Lindqvist (-1)
Mathias Bromé – Fredrik Händemark (+1) – Daniel Zaar (+1)
Oscar Lindberg – Johan Sundström (-1) – Carl Klingberg (A, 2′)
Max Friberg (-1) – Linus Johansson (-1, 2′) – Daniel Brodin (-2, 2′)

Défenseurs :
Mikael Wikstrand (A) – Jesper Sellgren
Olle Alsing (-1) – Tom Nilsson
Simon Bertilsson – Arvid Lundberg

Gardien :
Adam Reideborn [sorti de 57’40 » à 58’12 »].

Remplaçant : Magnus Hellberg (G).

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

libero ut velit, porta. mattis ipsum nunc