Brent Aubin termine son aventure à Wolfsburg

386

Brent Aubin a marqué l’histoire des Grizzlys de ses griffes !

L’attaquant canadien est devenu l’un des plus grands joueurs de la cité de Wolfsburg, à l’issue de ses 310 parties jouées dans ce club. Il a marqué la glace en étant le deuxième meilleur pointeur, encore en activité, dans le club avec 222 points. Il est encore le deuxième buteur de l’histoire avec 111 « filets ».

Brent a accepté avec grand plaisir d’échanger sur sa situation et sur celle de l’environnement de son club et de répondre à nos questions. Ce fut un bon moment de partage !

Le coronavirus se diffuse partout dans le monde et a bien évidemment un impact sur le monde du hockey, les clubs et l’ensemble des joueurs.

B.A : « Je vais très bien, mais suite à la non-reconduction à Wolfsburg, on a été obligé ma famille et moi, femme et enfants de vider totalement le logement et d’emmener nos affaires rapidement au Canada (…). On est encore confiné chez nous, mais dans plusieurs jours ça va s’arrêter et on pourra enfin ressortir. »

Brent a été encore une fois un joueur majeur dans la production offensive et l’équipe a obtenu un très bon rendement malgré les cinq défaites de fin de saison. Tout était prêt pour effectuer de bons play-offs avant l’annulation définitive de dernière minute.

B.A : « Je n’ai pas reçu d’offre pour la saison suivante et j’avoue avoir été très surpris car j’ai fini 2e buteur de l’équipe (14 buts). C’est le hockey, ça se passe comme ça. On a fonctionné par séries tout au long de la saison en enchaînant 7 ou 8 victoires de suite avant de subir plusieurs défaites consécutives. On a bien fini la saison, en grande forme, même si on a eu quatre ou cinq défaites à la fin. On était prêt et impatients d’affronter Nuremberg en play-offs. Et puis tout s’est arrêté ,on était vraiment dépité que ça s’arrête. On aurait bien voulu voir ce que cela aurait donné en séries, on avait vraiment une bonne équipe avec une attitude positive. »

Cette équipe de Wolfsburg qui sortait d’une saison 2018/2019, noire, est en phase de reconditionnement avec un nouveau coach (Pat Cortina). Wolfsburg n’était pas forcément favori mais les joueurs de la « Autostadt » sont montés en puissance tout au long de la saison et ont réussi à vaincre les trois premiers du classement, Mannheim, Straubing et le colosse Red Bull Munich. Même si les leaders ont traîné des blessés pendant un long moment et subi l’hécatombe des gardiens, la longueur du banc et l’offre de multiples joueurs de très haut niveau en faisaient encore un sacré client ! Dès les fêtes passées et digérées, Wolfsburg s’est imposé contre le leader à Munich (4-5 t.a.b) et a remis ça à domicile (5-1). Dès la journée suivante, c’est Mannheim qui a succombé (4-2). Enfin, en février, Straubing était défait (4-1). De plus il faut bien remarquer que Wolfsburg est une équipe qui a bien voyagé en prenant 13 victoires sur les glaces adverses.

B.A : « On a fait une bonne saison et on a réussi à prendre des points là où on n’était pas attendu. Mais il faut être clair, Felix (Brückmann) nous a permis de prendre des victoires grâce à lui. C’est vraiment un très bon gardien, il a été au top et je suis vraiment surpris qu’il n’ait pas été nominé pour les meilleurs gardiens du championnat. »

Le Québécois vient de conclure sept saisons avec les Grizzlys et a partagé toutes les aventures de ce club. En DEL il a atteint le cap de 399 matchs. Quel bilan tire-t-il de cette chevauchée ?

B.A : « J’ai passé de très bons moments au sein du club, l’ambiance y est super, on a toujours eu un groupe compétitif et même joué deux finales. Mais ça, ça reste une déception on n’a pas pu les gagner. Il y a peu de joueurs qui peuvent gagner des titres. On a travaillé avec Pavel Gross qui est un coach au top. »

Brent a donc partagé le travail de deux coachs majeurs que sont Pavel Gross et Pat Cortina, sans pourtant autant baisser l’estime des entraîneurs de la saison 2018/2019, saison ratée (Pekka Tirkkonen et Hans Kossmann).

B.A : Pavel Gross est un vraiment un grand coach, on le voit actuellement à Mannheim, et il sait ce qu’il veut. Il sait tirer le maximum de chaque joueur et il veut en tirer le meilleur de chacun. Mais si tu n’es pas bon, il saura te le dire. Il sait utiliser les compétences de chaque joueur et ce que chacun peut apporter au groupe. Pat Cortina est quelqu’un que j’apprécie vraiment et qui est très différent. Humainement il est très présent, et a une attitude très positive mais il vient d’arriver et il lui faut aussi du temps. Je lui souhaite vraiment d’avoir encore beaucoup de réussite.

Brent a ainsi croisé la glace avec le joueur français Anthony Rech. Un regard sur sa performance (il a terminé meilleur pointeur de son équipe avec 24 points dont 20 buts).

B.A : Anthony est avant tout un véritable ami, même en dehors de la glace, et c’est quelqu’un que j’apprécie vraiment. Il a une très bonne mentalité. Il travaille très dur et veut performer tout le temps. Je jouais sur sa ligne avant de subir une blessure. Il est très consciencieux et à la bonne approche pour progresser. Il va pouvoir encore continuer à ce haut niveau. Il faut signaler qu’il a un très bon lancer. »

Les transferts sont pour le moment en stand-by suite à la crise sanitaire, mais comment voit-il son avenir ?

B.A : J’espère revenir en Allemagne. On aime bien, ma famille et moi. Les enfants ont grandi là. Pour le hockey, l’Allemagne a sensiblement un niveau égal à la ligue américaine (AHL) et je préférerais continuer à y jouer. Après, pourquoi pas l’Autriche, j’ai discuté avec des clubs et puis je connais bien car j’ai débuté en Europe avec Red Bull Salzbourg avant d’entrer en Allemagne avec Munich. La Suisse, pourquoi pas, mais on sait aujourd’hui que les clubs sont tous en attente et ne proposent plus rien car ils attendent de voir comment ça va reprendre. Et puis il y a un impact financier énorme. Nous verrons ! »

On lui souhaite au nom de Hockey-Archives de garder la santé avant tout à sa famille et à lui. Rendez-vous est pris dans sa prochaine activité en club de pouvoir échanger sur le sujet.

 

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

luctus Phasellus Lorem dolor. non Nullam ipsum felis sed elit. ut