L’incroyable série suédoise stoppée

But gagnant de Khusnutdinov
116

Invaincue en tour préliminaire depuis le 31 décembre 2006 (défaite contre les États-Unis), la Suède a vu sa série de 54 victoires consécutives s’interrompre mercredi soir. La Russie s’impose 4-3 après prolongation, dans une rencontre spectaculaire.

Les Russes, battus à la surprise générale par la République Tchèque après une victoire inaugurale contre les Américains, comptent désormais huit points, et attendront le résultat du duel Suède – États-Unis prévu jeudi soir.

Dans cette rencontre la Suède choisit le gardien Lukas Wallstedt, plaçant Hugo Alnefelt au repos. Son capitaine et meilleur défenseur Philip Broberg est de retour, après un match d’absence. En face, Yegor Chinakhov est indisponible.

La Russie entame pied au plancher et manque d’ouvrir le score après 37 secondes. Vasili Podzolkin attaque la cage en mode bulldozer au duel avec Broberg, et Rodion Amirov marque sur le rebond. La révision vidéo annule le but, à cause d’une obstruction sur le gardien Wallstedt.

Ce n’est que partie remise. À la huitième minute, l’échec-avant russe gêne la défense suédoise, qui cafouille et perd le palet au fond. Mikhail Abramov récupère et son tour de cage trouve Yegor Afanasiev dans le dos de Söderström et sous le nez de Johansson (1-0).

La Suède se retrouve peu après en infériorité à cause d’un accrochage d’Alexander Holtz. La défense à quatre survit, et les jaune-et-bleu reprennent peu à peu des couleurs. L’élan scandinave finit par payer. Au quart d’heure de jeu, Noel Gunler chasse un palet dans le coin et envoie le palet à travers trois défenseurs adverses. Il trouve Arvid Costmar, oublié devant Yaroslav Askarov. Le gardien est battu entre ses jambes par un tir du revers (1-1).

La Suède échoue à profiter d’une pénalité en zone offensive contre Maxim Groshev, et se fait punir lorsqu’Albert Johansson est sanctionné d’une obstruction. Il ne reste que 46 secondes à la période. Khusnutdnikov protège bien son palet, dos au but le long de la bande. Son pivot surprend la défense et il déniche Podzolkin tout seul sur la ligne de fond. Ce dernier bascule vers Amirov oublié au marquage. L’attaquant du Salavat Yulaev Ufa ne se rate pas malgré la crosse du gardien, et se moque gentiment des arbitres en signalant lui-même son but (2-1).

La partie s’envenime au deuxième tiers, avec quelques gestes douteux qui échappent aux officiels. La Juniorkronorna domine ce tiers, même si elle échappe de peu à la correctionnelle sur une échappée de Maxim Groshev.

Deux pénalités de suite contre Artemi Knyazev font encore plus reculer la Russie. La tactique suédoise est simple : tenter de trouver soit Lucas Raymond, soit la volée d’Alexander Holtz au cercle gauche. L’espoir des Devils du New Jersey trouve le poteau, mais finit par être récompensé au retour au complet. Il manque d’abord une cage ouverte sur un rebond de Raymond, mais récupère et marque en roublard derrière la ligne de fond avec l’aide du patin d’Askarov (2-2).

Malheureusement pour lui, l’ailier de Djurgården se rend coupable d’un nouvel accrochage au milieu du troisième tiers. La Russie fait tourner le palet, jusqu’à libérer Kirill Kirsanov. Le défenseur, au cercle gauche, expédie un joli tir croisé en hauteur, qui trompe un Wallstedt masqué avec l’aide du poteau (3-2).

Le métal n’est en revanche pas favorable aux Suédois lorsque Costmar échoue sur la barre à trois minutes du terme. L’horloge tourne et Rönnmark sort son gardien, puis appelle un temps mort. Il reste une minute pile lorsque la volée puissante de Holtz au cercle gauche est déviée par la jambe de Noel Gunler (3-3).

La prolongation est tout aussi spectaculaire, avec du jeu d’un but à l’autre : occasion de Söderblom seul devant Askarov, puis Gunler sauve son camp en coupant une passe d’Amirov. Mais Costmar accroche Abramov en fin de prolongation, et cela finit par faire pencher la balance. Wallstedt sauve tout d’abord son camp sur une volée de Khusnutdinov en se déplaçant rapidement. Enfin, Amirov, intenable, lance au but, et Khusnutdinov s’empare du rebond gagnant du revers (4-3).

Fin de série, donc, après 54 matchs. Mais la Suède peut toujours finir première si elle réagit dès le lendemain contre les États-Unis.

Désignés joueurs du match : Elmer Söderbolm (Suède) et Rodion Amirov (Russie)

Suède – Russie 3-4 après prolongation (1-2, 1-0, 1-1, 0-1)
Mercredi 30 décembre 2020, 19h30. Rogers Place d’Edmonton, Canada. Pas de spectateurs.
Arbitrage de Brett Roeland et Carter Sandlak (CAN) assistés d’Adam Harris et Tarrington Wyonzek (CAN)
Pénalités : Suède 8′ (4′, 0′, 2′, 2′), Russie 10′ (2′, 8′, 0′, 0′)
Tirs : Suède 36 (10, 17, 7, 2), Russie 35 (14, 7, 9, 5)

Évolution du score :
0-1 à 07’28 : Afanasiev assisté d’Abramov et Gritsyuk
1-1 à 14’33 : Costmar assisté de Gunler et Holmström
1-2 à 19’14 : Amirov assisté de Podzolkin et Khusnutdnikov (sup. num.)
2-2 à 35’59 : Holtz assisté de Sundsvik et Andrae
2-3 à 49’46 : Kirsanov assisté de Knyazev et Amirov (sup. num.)
3-3 à 59’00 : Gunler assisté de Holtz et Söderström (att. supp.)
3-4 à 64’54 : Khusnutdinov assisté d’Amirov et Chistyakov (sup. num.)

Suède

Attaquants :
Lucas Raymond (+2) – Albin Sundsvik (+1) – Alexander Holtz (4′, +1)
Noel Gunler (+2) – Jonathan Wikström (-1) – Simon Holmström (+1)
Elmer Söderblom (+2) – Theodor Niederbach (+1) – Emil Heineman
Oscar Bjerselius (-1) – Arvid Costmar (2′, +1) – Zion Nybeck
Oskar Kvist

Défenseurs :
Philip Broberg (C) – Tobias Björnfot (C)
Albert Johansson (2′, -1) – Victor Söderström (A)
Alex Brännstam (+1) – Emil Andrae (+2)
Ludvig Hedström

Gardien :
Jesper Wallstedt

Remplaçant : Calle Clang (G). Réservistes : Oskar Olausson (A), Gustav Berglund (D), Hugo Alnefelt (G), Philip Broberg (D, blessé)

Russie

Attaquants :
Rodion Amirov (A, 2′, -1) – Marat Khusnutdinov (-1) – Vasili Podzolkin (C)
Yegor Afanasyev – Mikhail Abramov (2′) – Arseni Gritsyuk
Danil Bashkirov (-1) – Ilya Safonov (-1) – Yegor Spiridonov (-1)
Zakhar Bardakov (-1) – Vasily Ponomarev – Maksim Groshev (2′)
Vladislav Firstov

Défenseurs :
Shakir Mukhamadullin (-1) – Semyon Chistyakov (A)
Roman Bychkov (-1) – Yan Kuznetsov
Kirill Kirsanov (-1) – Artemi Knyazev (4′, -1)
Daniil Chayka

Gardien :
Yaroslav Askarov

Remplaçant : Artur Akhtyamov (G). Réservistes : Yegor Shekhovtsov (D), Yegor Chinakhov (A), Vsevolod Skotnikov (G).

Les commentaires sont fermés.