Parcourir Tag

Russie

Le plan quinquennal de la Suisse

Les contrats de long terme sont une habitude bien ancrée en Suisse. Avant même que la Nati ne foule la glace cette saison, le directeur des équipes nationales Lars Weibel a prolongé coup sur coup jusqu'en 2024 les contrats du sélectionneur national Patrick Fischer puis de son adjoint suédois Tommy Albelin, au "savoir-faire" jugé précieux. Continuité, durabilité et "swissness" (en référence à une nouvelle réglementation sur l'indication de provenance suisse) ont été les maîtres mots de cette décision. Cela enlève de la…

Russie B – Slovaquie (Deutschland Cup 2019, Jour 2)

Vaincues à l’issue de leur première confrontation respective, Slovaquie et réserve russe croisent le fer pour conserver un espoir de succès final à Krefeld. Très peu de changements sont à noter des deux côtés : Denis Godla remplace Andrej Košarišťan devant le but slovaque et Andrej Kollár fait ses grands débuts en "A", tandis qu’Andrei Tikhomirov, Aleksandr Shemerov et Artyom Galimov font leur entrée dans l’effectif de la « petite » Sbornaïa. Le match part tambour battant avec une succession d’actions chaudes…

Les Tchèques en patrons

Après deux belles victoires, la République tchèque est en position de remporter le tournoi Karjala en cas de victoire sur la Russie. Ce serait une belle performance pour un pays qui est de moins en moins considéré à l'égal des autres grandes nations. Pas question d'aligner le troisième gardien, Roman Will revient dans les cages après avoir défait les Suédois en ouverture. Will doit faire son premier arrêt après seulement 16 secondes devant Karnaukhov. Les Russes patinent fort dès le début et mettent une forte pression.…

Pietta et Schütz jouent leur avenir international

L'Allemagne a laissé au repos les joueurs de Mannheim et les cadres de Munich, qui seront bien occupés dans les prochaines semaines avec la CHL. Cela ouvre une sorte de dernière chance aux revenants Felix Schütz et Daniel Pietta, qui évolue à domicile dans cette Deutschland Cup à Krefeld. Les deux vétérans de 32 ans, qui comptent respectivement 140 et 106 sélections, doivent retrouver leur place perdue en équipe nationale et convaincre leur coach finlandais Toni Söderholm qui ne les avait pas appelés lors de sa première…

Les champions du monde sur leur lancée

Si les participants de l'Euro Hockey Tour s'efforcent toujours de rassembler la meilleure équipe à domicile, le contraste est particulièrement saisissant cette année entre la Russie et la Finlande. Cette dernière se présente en effet avec 14 champions du monde en mai. Elle a en fait sélectionné tous ceux qui jouent actuellement en Europe, sauf Miika Koivisto (qui vient de se faire virer de Berne) et Veli-Matti Savinainen. À cela s'ajoute l'attraction du moment Jesse Puljujärvi, un des nombreux grands espoirs du hockey…

Une statue de bronze pour Vasilevsky

Les battus de la veille vont tenter d'évacuer la déception et de récolter une médaille - une denrée rare pour les Tchèques. Les deux entraîneurs ont dû jongler avec la fatigue et ont apporté des modifications à leurs alignements. Sergei Plotnikov fait son retour sur le banc russe. Les Tchèques changent pour leur part de gardien, avec Simon Hrubec pour débuter. Patrik Bartošák est remplaçant. Pavel Francouz, encore un peu malade, est forfait. Moravčík est blessé à l'épaule. Vrana reste 13e attaquant et le jeune joueur des…

Échec et mat

Grandissime favorite, la Russie a remporté ses huit matchs depuis le début du tournoi. La tête de série n°1 bénéficie donc du calendrier favorable : celui de jouer à 15h15, qui octroie quelques heures de repos supplémentaires au vainqueur avant la finale du dimanche.

La Russie confirme

La Guerre froide est terminée, mais cela n'a pas vraiment changé les rapports entre les deux pays. La rivalité s'étend sur un autre terrain froid et plus "gentleman" : la patinoire. Depuis le "Miracle on ice" de 1980, affronter la Russie fait partie des temps fort du hockey américain. L'inverse n'est pas forcément vrai, mais les enjeux dépassent tout de même largement le terrain sportif.

La Suède prend une fessée de vingt minutes

Le dernier match de poule à Bratislava n'est pas qu'un duel sur la première place du groupe : la Suède devrait gagner par trois buts d'avance pour pouvoir déloger les Russes de leur position. Il s'agit surtout d'un message important pour la suite du tournoi. Les doubles champions du monde peuvent-ils faire faire douter cette belle équipe de Russie, jusqu'ici invaincue et impressionnante ?

La force tranquille russe

Seule sélection ne comptant aucune défaite à ce jour dans la compétition, la Russie enverrait un message fort en cas d’invincibilité durant toute la phase de poule. Le chemin est toutefois encore long puisqu’il reste à affronter la Suisse et la Suède. La Nati a concédé sa première défaite hier face à la Suède (4-3) et tâchera de présenter le meilleur visage possible dans l’optique d’aller chercher la meilleure place en vue des quarts de finale.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! Accepter En savoir plus

sem, dolor. neque. ipsum libero. diam ante. Phasellus consequat. nec felis Aenean