Rouen à un pas du titre malgré Chamonix

409

La fédération a officialisé avant-hier l’arrêt de la saison au 3 avril et l’annulation des play-offs (décidée à la majorité par 7 clubs sur 12), ce qui signifie l’attribution du titre de champion de France au premier de la saison régulière. Le trophée semble donc tendre les bras à Rouen. Le dernier rival Angers continue de mettre la pression avec neuf succès d’affilée, dont une grosse victoire hier soir à Grenoble. Les Dragons ont donc encore deux victoires à chercher pour être champions, et peuvent être sacrés dès ce week-end. Ils jouent en effet ce soir à Chamonix et demain à Gap.

2021 03 12 chamonix rouen4

Les Pionniers peuvent-ils empêcher Rouen de faire ce premier pas vers le titre ? Battus 9-2 à l’aller en Normandie, ils ont été encore affaiblis entre-temps et n’ont que trois lignes à présenter face à l’armada des Dragons. Ils partent quand même avec un bel élan. Malo Ville essaie de tester Matija Pintaric en arrivant de derrière la cage, et Vincent Kara le suit en levant le palet en angle… sur la barre transversale ! Mais après cette première minute forte de Chamonix, la domination de Rouen devient de plus en plus nette. Gašper Sušanj accroche Jacob Lagacé sur un 2 contre 1 mené par Nicolas Deschamps. Les rouges font l’effort mais Colin Sullivan commet une faute inutile juste avant la fin de la pénalité. L’infériorité numérique se prolonge et le danger devient de plus en plus chaud, mais Richard Sabol s’interpose face à Nicolas Deschamps puis Joris Bedin, avec le soutien de Camil Durand et Loïc Coulaud qui se couchent devant le rebond.

Chamonix continue à subir le jeu pendant tout le reste du tiers-temps mais est récompensé de ses efforts en n’encaissant pas de but. Pendant une pénalité de Camil Durand, Maxim Lamarche se place dans l’enclave et dévie un tir sur le poteau, mais fait faute dans les instants qui suivent en cinglant un bâton chamoniard. On réengage à 4 contre 4 dans la zone rouennaise… et Benjamin Lagarde dévie entre les cercles un lancer de la ligne bleue de Samuli Rahikainen (1-0). Après vingt minutes, les Pionniers réussissent à mener au score contre le cours du jeu.

2021 03 12 chamonix rouen2

En sortant de prison au tout début de la deuxième période, Maxim Lamarche vole un palet en zone neutre, mais son lancer heurte de nouveau le poteau. Les astres seraient-ils favorables à Chamonix (et à Angers…) ce soir ? Pendant une nouvelle pénalité de Sušanj, Richard Sabol signe un arrêt déterminant face à Rolands Vigners. Au retour à 5 contre 5, la physionomie du match change. Chamonix commence d’abord par gagner des palets en zone neutre, puis, sur deux présences consécutives, Clément Masson puis Lauric Convert récupèrent même des rondelles dans la zone rouennaise. Ce temps fort local aboutit à une pénalité de Pierre Crinon qui charge Terrier contre la bande (2’+10′). Les Pionniers peinent à construire en jeu de puissance mais ils atteignent la mi-match en avantage à la marque.

La pénalité infligée à Théo Gueurif ne profite toutefois pas à Chamonix, au contraire. Juha Koivisto part en effet à 2 contre 1 pendant l’infériorité, il choisit le tir mais sans le cadrer. Lorsque l’attaquant de 18 ans sort de prison, il se joint à l’offensive. Après un contre favorable, Anthony Guttig lève le palet qui ricoche dans le coin et Gueurif a la cage ouverte au rebond pour le but peut-être le plus important de sa jeune carrière (1-1). Après ce but, les Dragons sentent en effet qu’ils tiennent leur proie et appuient là où ça fait mal. Pendant une pénalité différée, Joris Bedin reprend la passe derrière la cage de Florian Chakiachvili et place le palet à mi-hauteur, poteau rentrant, côté plaque de Sabol (1-2). C’est paradoxalement au moment où Chamonix s’est mis à prendre le match à son compte que Rouen a riposté en retrouvant son efficacité.

2021 03 12 chamonix rouen3

Chamonix est maintenant forcé de faire le jeu, ce qui semble plus délicat, même pendant un séjour de Chakiachvili en prison. Les tentatives de passer en un contre un ne fonctionnent pas, même pour le meilleur marqueur local Benjamin Lagarde. En revanche, les Rouennais arrivent à faire la différence individuellement, tels Lagacé en débordement et même Pierre Crinon qui s’infiltre dans l’axe entre les défenseurs. Chamonix recommence donc à subir le jeu à mi-tiers. Rychagov et Sullivan sont alors pénalisés sur la même action. Cette situation à 5 contre 3 pourrait être décisive, mais Joris Bedin est sanctionné à son tour et Lagarde fait durer la pénalité différée. Le tir de Guttig à 4 contre 3 est ensuite bien repoussé par Sabol. Lorsque Rouen se retrouve ensuite à 4 contre 5, c’est Pintarič qui détourne le rebond à bout portant de Kara.

Les minutes défilent et le palet reste dans les crosses normandes. Non seulement les Rouennais privent Chamonix de palet, mais ils concrétisent après une longue présence par leur quatrième ligne des juniors. Quentin Tomasino place le palet à mi-distance pendant que Joran Reynaud fait écran devant le gardien (1-3). Timo Saarikoski ne perd pas espoir et sort son gardien à deux minutes de la fin avant un engagement en zone offensive. Mais une erreur du défenseur Numa Besson à la ligne bleue est exploitée par Rolands Vigners qui surgit et amène le palet jusqu’au but (1-4).

Chamonix a livré une belle opposition dans ce match diffusé. Les Pionniers ont été particulièrement solides en infériorité numérique autour du toujours combatif Clément Masson, mais leur jeu en supériorité numérique a été bien moins efficace ce soir. Rouen n’a pas eu la partie facile mais continue sa saison presque parfaite avec une seule défaite. Le couronnement aura-t-il lieu dès demain ?

Désignés joueurs du match : Clément Masson pour Chamonix et Anthony Guttig pour Rouen.

2021 03 12 chamonix rouen5

(photos fournies par les Pionniers de Chamonix)

Chamonix – Rouen 1-4 (1-0, 0-2, 0-2)
Vendredi 12 mars 2021 à 20h30 à la patinoire Richard Bozon. Match à huis clos.
Arbitrage de Nicolas Barbez et Geoffrey Barcelo assisté de Vincent Zede et Nicolas Constantineau.
Pénalités : Chamonix 12’ (6’, 2’, 4’), Rouen 20’ (2’, 4’+10’, 4’).
Tirs : Chamonix 30 (6, 15, 9), Rouen 34 (13, 11, 10).

Évolution du score :
1-0 à 18’18 : Lagarde assisté de Rahikainen et Rychagov
1-1 à 35’55 : Gueurif assisté de Guttig et Cantagallo
1-2 à 38’44 : Bedin assisté de Chakiachvili et Lagacé
1-3 à 55’47 : Tomasino assisté de Cantagallo et Gueurif
1-4 à 58’08 : Vigners (cage vide)

Chamonix

Attaquants :
Benjamin Lagarde – Andrei Rychagov – Clément Masson (C)
Vincent Kara – Malo Ville – Fabien Kazarine (A)
Matthias Terrier – Loïc Coulaud – Lauric Convert

Défenseurs :
Samuli Rahikainen – Colin Sullivan (A)
Numa Besson – Camil Durand
Gašper Sušanj – Valentin Coffy

Gardien :
Richard Sabol

Remplaçants : Clément Ginier (G), Tom Burnet, Lukas Hilding . Absents : Sami Tavernier (départ vers KalPa), Evan Jasper (départ vers Bietigheim), Clément Mermoux (arrêt), Samuel Guer (hernie discale), Enzo Baraviglio (convalescent), Maxence Leroux (contusion).

Rouen

Attaquants :
Nicolas Deschamps – Jacob Lagacé – Joris Bedin
Brock Trotter – Anthony Guttig (A) – Rolands Vigners
Loïc Lampérier (A) – Juha Koivisto – Vincent Nesa
Théo Gueurif – Joran Reynaud – Quentin Tomasino

Défenseurs :
Enzo Cantagallo – Florian Chakiachvili
Cam Barker (C) – Maxim Lamarche
Pierre Crinon – Mark Flood

Gardien :
Matija Pintarič

Remplaçant : Valentin Duquenne (G). Absent : Joël Caron.

Les commentaires sont fermés.