Grenoble – Angers (Ligue Magnus, 13e journée, match en retard)

Les Ducs un ton au-dessus

55

Après avoir connu un temps d’arrêt face à Gap (2-6) puis Amiens (2-4), les Brûleurs de Loups se sont relancés face à Chamonix mardi (4-1). Une victoire qui fait du bien au moral après une période de doute dû à un contexte difficile avec 3 joueurs absents sur blessure. Pour terminer ce premier bloc de 3 matchs à domicile, Grenoble retrouve Angers avant de s’accorder une longue pause pour la dernière ligne droite du championnat avec 3 matchs consécutifs face à Bordeaux, Anglet et Rouen.

Ce choc du haut de tableau entre le deuxième (Angers) et le troisième (Grenoble) est très prometteur même si l’annonce de la fédération hier concernant l’absence de play-offs et l’attribution du titre au premier de la saison régulière a limité l’enjeu de cette rencontre puisque les deux équipes sont distancées par Rouen au classement. Une annonce qui d’ailleurs a fait l’effet d’une douche froide du côté de Pôle Sud et qui est contestée vivement par le président grenoblois Jacques Reboh.

Sur la glace, les Ducs semblent sur une meilleure dynamique puisqu’ils viennent d’aligner huit succès consécutifs. Une victoire ce soir conforterait définitivement leur place de dauphin. Du côté grenoblois, Edo Terglav est toujours privé de Bisaillon, Koudri et Valier ce qui l’amène à faire appel de nouveau à trois U20 pour composer la quatrième ligne. Lors du match aller disputé début octobre, les Ducs s’étaient imposés 6-4 au terme d’une rencontre très spectaculaire.

2021 03 11 grenoble angers1Début de match à haute intensité. Beaucoup de patinage mais peu d’occasions car les défenses sont présentes. Il faut attendre trois minutes pour voir le premier lancer dangereux de Tommy Giroux bien bloqué par Horak sans laisser de rebond. Les Ducs ont la possession du palet. Après un cinglage de Sacha Treille sur Halley, Angers s’installe très vite mais le boxplay grenoblois parvient par la suite à désorganiser le jeu de puissance angevin. À 5 contre 5, Fleury tente sa chance mais se heurte à Florian Hardy. Sacha Treille trouve un bon lancer de la ligne bleue mais Hardy détourne de la jambière. Dusseau lui répond avec un gros lancer bloqué par Horak. Les Brûleurs de Loups reprennent petit à petit le contrôle du palet et parviennent à s’installer plus durablement en zone offensive. Mais les Ducs sont plus tranchants : sur un centre devant la cage de Bouchard pour Ritz, Horak repousse le palet mais ne le maîtrise pas et Sylvestre parvient à le pousser au fond (0-1, 13’00).

Les deux équipes continuent à se donner à fond mais les défenses prennent le pas sur les attaques avec de grosses batailles en zone neutre. Sur une erreur de marquage de la défense grenobloise, DiDio Balsamo, esseulé devant le slot, marque sur un centre de Hamill (0-2, 17’24).  Déjà au pied du mur, les Brûleurs de Loups obtiennent une première supériorité numérique après une charge irrégulière de Guenther sur Tartari. Aleardi trouve Florian Hardy sur sa trajectoire. Grenoble pousse en cette fin de tiers mais ne parvient pas à déjouer la solide défense angevine et les Ducs rentrent au vestiaire avec un avantage confortable de deux buts.

2021 03 11 grenoble angers2Les Brûleurs abordent la deuxième période avec de bonnes intentions. Champagne prend sa chance et Fabre est tout près de conclure sur le rebond. Plus présents offensivement, les Grenoblois insistent avec Fleury pour Munoz, présent aux abords du slot mais Hardy parvient à contrôler le palet. Angers parvient à ressortir de la zone défensive et à porter à son tour le danger sur la cage de Horak. Alors que le palet va rapidement d’une cage à l’autre, Munoz et Fleury négocient mal un 2 contre 1 et sur la contre-attaque Manning parvient à glisser parfaitement le palet dans un petit espace à Giroux qui l’attendait au second poteau (0-3, 26’13). Angers creuse un avantage décisif dans cette deuxième période.

Les Brûleurs de Loups ne renoncent pas pour autant et Aurélien Dair vient mettre la pression sur la cage de Florian Hardy, ce qui provoque un petit brassage entre Legault et Guenther. Les deux protagonistes vont se calmer en prison mais Grenoble continue d’attaquer à 4 contre 4 avec un bon tir de Fleury repoussé par Hardy. Aleardi se fraie un chemin vers la cage de Hardy qui parvient à bloquer la rondelle. Angers réplique toute de suite avec Coulombe qui tente du revers mais Horak ferme bien son angle. Ritz se fait sanctionner en faisant trébucher Dair sur la ligne bleue. Grenoble a du mal à installer le jeu de puissance, et se fait même peur sur une perte de palet à la ligne bleue : Bouvet se présente face à la cage grenobloise mais il est pénalisé pour un contact sur Horak.

2021 03 11 grenoble angers3Une pénalité bienvenue pour Grenoble, tout proche de la correctionnelle sur cette action et qui s’en sort avec une double supériorité numérique, prolongée de deux minutes puisque Brennan Sonne a été sanctionné de deux minutes supplémentaires pour avoir contesté la pénalité de Bouvet. Une opportunité énorme de revenir dans le match que les Brûleurs de Loups ne vont pas laisser passer. Un premier tir de Sacha Treille vient toucher le montant de la cage. Ce n’est que partie remise, quelques instants plus tard, Kyle Hardy s’approche pour fusiller Florian Hardy à bout portant d’un puissant tir sous la barre (1-3, 33’24). Ce but relance les Grenoblois qui continuent à évoluer en supériorité numérique et cela finit par payer : Treille décale Munoz qui tire dans l’axe et réduit l’écart (2-3, 34’12). La double pénalité a coûté cher à Angers dont le coach Brennan Sonne demande un temps mort pour recadrer son équipe.

Les Ducs réagissent tout de suite avec une déviation de Gaborit devant la cage grenobloise mais Horak parvient à se saisir du palet puis c’est Bouchard qui s’avance vers la cage mais se fait contrer in extremis au moment de déclencher son tir. Angers est plus offensif depuis le temps mort et prend clairement l’ascendant dans cette fin de tiers. La pression mise en zone offensive finit par payer Ducs sur un centre dans le slot de Dusseau pour Hamill qui parvient à devancer Horak et glisser le palet au fond (2-4, 36’29). Après une friction entre Baylacq et Halley, Sacha Treille se fait rapidement sanctionner pour un cinglage ce qui permet à Angers de terminer le tiers à 4 contre 3. Une belle opportunité pour les Ducs concrétisée par un bon décalage de Coulombe pour Sylvestre dont le tir passe à travers les jambes de Rohat et surprend Horak (2-5, 39’18). Avec cette grosse accélération en fin de tiers, Angers retrouve ses 3 buts d’avance.

2021 03 11 grenoble angers5L’affaire s’annonce compliquée pour Grenoble au début de la dernière période avec trois buts à remonter à une équipe d’Angers bien en place et difficile à bouger. Pour compliquer les affaires grenobloises, Munoz se fait sanctionner pour une crosse haute sur Halley. En supériorité numérique, les Ducs font circuler le palet mais ne parviennent pas à trouver de situation très dangereuse si ce n’est sur un lancer lointain de Coulombe ou sur une reprise de Bouchard mais à chaque fois Horak détourne le palet. De retour à 5 contre 5, Aleardi est sanctionné pour une faute sur Dusseau en zone offensive. Le boxplay grenoblois fait le job pendant deux minutes en empêchant les Ducs de s’installer.

Le chrono défile néanmoins en faveur des Ducs, tout près de marquer le sixième but sur une très belle combinaison entre Bouvet et DiDio Balsmao. Ils continuent de pousser avec Ritz et Sylvestre qui prennent de vitesse la défense mais Horak parvient à écarter le danger. Damien Fleury essaie de sonner la révolte mais les occasions d’inquiéter Florian Hardy sont rares. Grenoble parvient tout de même à réduire le score sur un tour de cage habilement négocié par Aurélien Dair (3-5, 54’52).

Dans la foulée, Sacha Treille expédie un missile plein axe qui vient s’écraser sur le poteau. L’action est revue à la vidéo par les arbitres pour s’assurer que le palet n’est pas rentré. Llorca est tout de même sanctionné pour une charge sur Aleardi devant le slot. Le power-play est bien installé avec une bonne circulation du palet et des shoots successifs de Treille, Hardy ou Aleardi mais Hardy est très solide devant la cage. Terglav demande un temps mort pour jouer le tout pour le tout à un peu plus de deux minutes de la fin en sortant Horak. Mais finalement Coulombe parvient à récupérer le palet pour le donner à Gaborit qui conclut dans la cage vide (3-6, 58’27).

2021 03 11 grenoble angers6Angers remporte une neuvième victoire d’affilée ce soir. Une victoire construite dans le premier tiers-temps et confirmée en début de deuxième période. Avec une avance de 3-0 à la mi-match, l’essentiel était fait pour les Ducs qui se sont fait une petite frayeur sur une double infériorité numérique en encaissant deux buts mais ils ont vite remis les pendules à l’heure en reprenant les devants en fin de deuxième période. Plus complet offensivement avec quatre lignes homogènes, plus solide défensivement, Angers a largement dominé les débats à 5 contre 5, profitant de quelques largesses de la défense grenobloise. Sylvestre, avec un doublé, ressort du lot mais avec cinq buteurs différents, les Ducs ont montré que le danger venait de partout.

Désormais distancés pour la deuxième place, les Brûleurs de Loups ont déçu ce soir, touchant leur limites actuelles avec un effectif réduit tant offensivement que défensivement. Les absences de Bisaillon, Valier et Koudri ont pesé ce soir alors que les attaquants présents n’ont pas eu le rendement habituel à l’exception de Munoz, décidément auteur d’une très belle saison pour son retour en Isère. La fin de saison s’annonce terne du côté grenoblois avec une absence totale d’enjeu suite à l’annonce de la fédération de ne pas jouer les play-offs. Il reste trois matchs à domicile face à Bordeaux, Anglet et Rouen en fin de mois pour finir cette étrange saison la tête haute en défendant la troisième place occupée actuellement par les hommes d’Edo Terglav.

2021 03 11 grenoble angers7

 (Photos de Philippe Crouzet)

Commentaires d’après-match (sur TéléGrenoble) :

Julien Baylacq (attaquant de Grenoble) : « On est déçu ce soir mais Angers  a été meilleur tout simplement et ce n’est pas acceptable de notre part de faire un match comme ça. Il y a eu des belles choses mais le score est là, 6-3, il va falloir tirer les conséquences de tout ça. Sur le début de match, ils étaient bien plus présents que nous sur les duels, les batailles, et ce n’est pas normal. Ils ont fait la différence dans des moments-clés et nous on n’a pas réussi à la faire. On sait qu’Angers c’est une belle équipe, ils ne sont pas deuxièmes pour rien. Nous sommes un peu retombés dans nos travers ce soir, on ne peut s’en prendre qu’à nous-mêmes parce qu’on ne doit pas se présenter comme ça sur des matchs aussi importants pour nous. Il nous reste trois matchs, on va montrer un peu de fierté, qu’on a le droit de porter le maillot grenoblois. On est tous dans le même bateau, les autres équipes sont logées à la même enseigne, on n’a pas d’excuses à se chercher. »

2021 03 11 grenoble angers4

Grenoble – Angers 3-6 (0-2, 2-3, 1-1)
Jeudi 11 mars 2021 à 20h15 à Pôle Sud. Match à huis clos.
Arbitrage de Savice Fabre et Nicolas Barbez assistés de Nicolas Constantineau et Jason Thorrignac
Pénalités : Grenoble 12’ (2’, 6’, 4’), Angers 14’ (2’, 10’, 2’)
Tirs : Grenoble 24 (7, 11, 6), Angers 33 (14, 12, 7)
Engagements : Grenoble 29 (10, 7, 12), Angers 33 (11, 14, 8)

Évolution du score :
0-1 à 13’00 : Sylvestre assisté de Ritz et Bouchard
0-2 à 17’24 : DiDio Balsamo assisté de Hamill et Hardowa
0-3 à 26’13 : Giroux assisté de Halley et Manning
1-3 à 33’24 : Hardy assisté de Fleury (double sup. num.)
2-3 à 34’12 : Munoz assisté de Treille et Hardy (sup. num.)
2-4 à 36’29 : Dusseau assisté de DiDio Balsamo et Hamill
2-5 à 39’18 : Sylvestre assisté de Coulombe et Bouchard (sup. num.)
3-5 à 54’52 : Dair assisté de Legault
3-6 à 58’27 : Gaborit assisté de Coulombe (cage vide)

Grenoble

Attaquants :
Dylan Fabre – Joël Champagne (C) – Alex Aleardi (2’)
Sacha Treille (4’) – Damien Fleury (A) – Julien Munoz (2’)
Denny Kearney – Maxime Legault (2’) – Aurélien Dair
Timothée Quattrone – Axel Tarabusi – Flavian Dair

Défenseurs :
Yann Sauvé – Sébastien Rohat
Kyle Hardy – Julien Baylacq (2’)
Christophe Tartari (A) – Lucien Onno

Gardien :
Lukáš Horák [sorti de 57’46 à 58’27]

Remplaçant : Sébastien Raibon (G). Absents : Sébastien Bisaillon, Adel Koudri, Peter Valier (entorse du genou), Patrick McEachen (blessés)

Angers

Attaquants :
Tommy Giroux  – Philippe Halley (2’) – Robin Gaborit (A)
Sébastien Sylvestre – Nicolas Ritz (2’) – Danick Bouchard
Cédric DiDio Balsamo – Zach Hamill – Riley Guenther (4’)
Marius Serer – Maurin Bouvet (2’) – Loïc Farnier

Défenseurs :
Patrick Coulombe (C) – Jerret Smith
Neil Manning – Vincent Llorca (A) (2’)
Kévin Dusseau – Connor Hardowa

Gardien :
Florian Hardy

Remplaçants : Raphaël Garnier (G), Teo Sarliève.

Les commentaires sont fermés.