Division 2 – quarts de finale – match 1 : des leaders (plutôt) au rendez-vous

667

Les quarts de finale de Division 2 ont débuté ce week-end. Avec une teinte principale à l’ancienne poule B (six représentants sur huit équipes), les équipes disposant de l’avantage de la glace étaient ce week-end en déplacement, avec l’objectif de s’imposer pour bénéficier de deux chances à la maison le week-end prochain de se qualifier pour les demi-finales.

L’ancien vainqueur de la poule A, Meudon, se rendait ainsi dans le sud-ouest pour défier Toulouse Blagnac. Les frères Mathieu firent de nouveau parler la poudre, Thomas puis Valérian permirent rapidement aux Comètes de compter deux buts d’avance. Mais les Bélougas jouaient crânement leur chance à domicile et parviendront à recoller, par Sébastien Gauthier en double supériorité d’abord, puis Clément Blaser en power-play dans le deuxième tiers. Valérian Mathieu redonnait l’avantage à son équipe au retour sur la glace, mais Dany Coulombe égalisait de nouveau. Bis repetita avec le but de Romans Nekludovs contré par Pierre Pampanay-Montmayeur, mais les Franciliens résoudront finalement l’énigme grâce à Joonas Huovinen et Nekludovs en toute fin de partie (4-6). Les Comètes ne perdent toujours pas et chercheront à économiser un match dimanche prochain, mais on peut compter sur Toulouse pour chercher à les pousser dans leurs retranchements.

Le pendant de Meudon en saison régulière, Morzine-Avoriaz, a pris la route pour Roanne, une équipe qui ne leur a pas laissé que des bons souvenirs, tombeur surprise des Pingouins au même stade de la compétition en 2020. Pour ne pas connaître pareille mésaventure, l’objectif des hommes de Stéphane Gros était de repartir de Fontalon avec la victoire. Et cela démarrait bien mal puisqu’après un premier tiers nul et vierge, les Renards dominaient nettement la période médiane en marquant deux fois par Charles-Olivier Ouimet. Les visiteurs se devaient de réagir et ils le feront avec la manière dans le dernier vingt, sur des buts de Morgan Vialle, Thibault Delale et Thibaud Masson (2-3). Victoire très importante avant le retour à la Skoda Arena, pour une équipe qui ambitionne une promotion mais pour qui le chemin sera encore long.

Annecy s’est retrouvée contrainte par Amnéville à disputer un match 3 en huitième de finale, elle retrouve désormais une vieille connaissance avec Villard-de-Lans, qui a déjà réussi sa saison en se retrouvant à ce niveau de compétition. Dans l’Isère, les Ours prirent le meilleur départ grâce à Pavel Kordule et Éric Aurard. Jan Jenista réagissait mais Kordule recreusait l’écart. Même scénario quelques minutes plus tard avec Benjamin Arnaud pour les Chevaliers du Lac, Dan Przybyla pour les Ours. Avec un retard de deux buts à l’entame de la dernière période, Annecy n’avait d’autres choix que de se projeter vers l’avant en dominant de la tête et des épaules la fin de partie. Cyril Papa puis Éric Springer permettaient aux visiteurs d’égaliser, puis le but vainqueur sera marqué dans la dernière minute de jeu, par Victor Vitton-Mea (4-5). Les voyants sont aux vert pour les Chevaliers dans cette série.

Le dernier quart de finale promet une bataille intéressante entre Courchevel-Méribel-Pralognan et Valenciennes. Après avoir fait tomber Wasquehal, les Bouquetins se verraient bien dominer l’autre équipe du Nord, même si c’est cette fois-ci en désavantage de la glace. Les montagnards démarraient très fort en inscrivant trois buts en seize minutes de jeu, par Thibaut Chatellard et un doublé de Quentin Chevassus. Olivier Binet-Berube débloquait le compteur des Diables Rouges, qui ne parviendront pas à refaire leur retard, butant sur une solide défense blanche et bleue. Malgré un grand total de pénalités et donc d’unités spéciales, le score ne bougera pas jusqu’à la dernière minute, et un but de Raphaël Charlet en infériorité mais en cage vide (4-1). Les Valenciennois ont déjà su réagir et renverser la série suite à une défaite liminaire au tour précédent, et cette fois cela se jouera dans le Hainaut devant le chaud public acquis à la cause des Diables.

En poule de maintien, les deux équipes de l’ex poule A sont en très bonne voie pour rester dans la division. Après la défaite surprise contre Courbevoie, Évry-Viry a retrouvé le chemin de la victoire à domicile face à Colmar. Clément Lallemand et Bailey Biney Morrissette plaçaient les Jets sur les bons rails, mais les Titans égalisèrent grâce aux Mulhousiens (nombreux dans ce match) Antonin Germond et Ivan Esipov. Les locaux ne paniquèrent pas et signèrent la victoire dans le dernier acte sur des buts de Jérémy Pigeot, Alexandre Monnier et Clément Lallemand (5-2).

L’équipe surprise de la poule est Courbevoie, et les Coqs ont signé une troisième victoire en autant de matches, sur la glace de Poitiers. Ils ont ouvert la marque par Thomas Gesquiere avant l’égalisation à mi-match de Jérémy Fortin. Christophe Bourges redonne l’avantage à son équipe mais les Dragons sont allés chercher au moins le point de la prolongation, par Charly Venien. C’est finalement Louis Benoist qui marque le but vainqueur pour les Franciliens (2-3 a.p).

La Division 2 sur Hockey Archives

(Illustration : Dominique Bonnefond)

Les commentaires sont fermés.