U18 – Les Américains, encore

24

Pour la dixième fois en dix-neuf éditions, les Etats-Unis ont décroché la médaille d’or des championnats du monde des moins de 18 ans, la semaine dernière en Slovaquie.

Un succès devenu presque une habitude pour une équipe qui évolue toute l’année ensemble au sein du programme de formation basé à Ann Arbor, dans le Michigan. Durant deux ans, en U17 puis U18, la vingtaine d’espoirs dispute tournois internationaux et rencontres contre des équipes junior (USHL) ou universitaires (NCAA). De quoi forger des automatismes…

Pour cette édition 2017, les Américains n’ont pas perdu le moindre match. Après avoir écrasé la Biélorussie 7-0, ils ont battu la Russie 5-4 grâce notamment à trois buts sans réplique en deuxième période – et une frayeur en concédant deux buts en fin de match. Le reste du tour préliminaire fut plus aisé, avec des succès 5-2 contre les Tchèques et 5-1 contre la Suède. En quarts, la Suisse n’a pas fait mieux, battue 4-2. La Suède bénéficia d’une nouvelle chance en demi-finales et la rencontre fut spectaculaire. Les deux formations se sont rendu coup pour coup et les Américains ont égalisé à 3-3 à douze minutes du terme, avant de s’imposer à vingt-et-une secondes de la fin de la prolongations grâce à Sean Dhooghe. Le plus difficile était fait et la finale tourna court. La Finlande concédait deux buts au premier tiers et un troisième en infériorité dès le début du deuxième. À 4-1 à la mi-match, les Etats-Unis contrôlaient la partie et remportaient donc l’or, 4-2.
On notera la présence dans les cages américains de Dylan St. Cyr, fils de Manon Rheaume, ancienne gardienne médaillée d’argent aux jeux olympiques, qui fut la première femme à apparaitre dans un match de pré-saison NHL, sous les couleurs de Tampa Bay. Le gardien remplaçant, Cayden Primeau, est le fils de l’ancien joueur NHL Keith Primeau. On trouvait aussi dans l’effectif Braeden Tkachuk, fils de l’ancienne star NHL Keith Tkachuk et frère de l’attaquant de Calgary, Matthew.

Pour la troisième place, la Russie blanchissait la Suède 3-0 et décrochait la dixième médaille de son histoire, en dépit des efforts du défenseur Erik Brannström, auteur de pas moins de 37 tirs en 7 matchs, nouveau record.

Le tournoi fut surtout marqué par le cuisant échec canadien. Après trois victoires en ouverture, les joueurs à la feuille d’érable explosaient contre la Finlande (6-3) et ne faisaient pas mieux contre la Suède en quarts, battus 7-3.

Le duel pour la relégation opposait la Biélorussie et la Lettonie. La Biélorussie remportait le premier match 2-0, mais perdait le deuxième 3-2. Tout se jouait sur un match décisif : la Biélorussie décrochait son maintien 3-1, après avoir contrôlé l’essentiel de ce match d’appui.

Meilleurs joueurs du tournoi :
Gardien, Maxim Zhukov, Russie
Défenseur : Miro Heiskanen, Finlande
Attaquant : Kristian Vesalainen, Finlande

All-stars des médias
Gardien, Dylan St. Cyr, Etats-Unis
Défenseurs : Miro Keiskanen, Finlande – Max Gildon, Etats-Unis
Attaquants : Kristian Vesalainen, Finlande – Sean Dhooghe, Etats-Unis – Ivan Chekhovich, Russie
MVP : Kristian Vesalainen, Finlande

Pointeurs
1. Kristian Vesalainen, Finlande – 7 MJ, 6 buts, 7 passes, 13 pts
2. Miro Heiskanen, Finlande – 7 MJ, 2 buts, 10 passes, 12 pts
3. Ivan Chekhovich, Russie – 7 MJ, 5 buts, 4 passes, 9 pts
-. Andrei Svechnikov, Russie – 7 MJ, 4 buts, 5 passes, 9 pts
-. Jesse Ylonen, Finlande – 7 MJ, 4 buts, 5 passes, 9 pts
-. Sean Dhooghe, Etats-Unis – 7 MJ, 3 buts, 6 passes, 9 pts

Les commentaires sont fermés.

vulputate, quis, sem, libero pulvinar nec