Séjour hockey dans le Tessin (I) : Lugano

402

Mai 2017, en face de l’Accor Hôtels Arena, je suis attablé à la terrasse d’un café, partageant une bière avec Maxi, un supporter suisse avec qui j’étais en contact depuis quelques mois sur internet. Il est tessinois, travaille à Lugano mais est un fan du club rival d’Ambrì-Piotta.

Jusqu’à présent, j’ignorais la rivalité entre ces deux équipes. Je ne m’étais d’ailleurs jamais amusé à essayer de situer précisément sur une carte le club d’Ambrì-Piotta, même si à y réfléchir, la consonance est clairement italienne. Pour suivre le parcours des joueurs français expatriés, je savais qu’Eliot Berthon y jouait depuis une saison. J’avais également souvenir de ce titre européen (doublé en Coupe Continentale 1999 et 2000) à l’époque où je commençais tout juste à m’intéresser au hockey et avais alors imaginé qu’il s’agissait d’une des toutes meilleures équipes du continent.

Le HC Lugano m’était un peu plus familier. Je savais que c’était le club dans lequel Cristobal Huet s’était révélé aux yeux des scouts NHL, que Philippe Bozon y avait fait quelques saisons à la même époque. En tant qu’amateur de hockey finlandais, je savais aussi que Ville Peltonen y avait brillé quelques temps et surtout que Petteri Nummelin (l’une de mes idoles) est une véritable légende là-bas (le numéro 33 qu’il a porté est d’ailleurs retiré).

Au cours de la discussion, j’apprends que la saison de ligue nationale suisse commencera à Lugano par ce derby et que le club d’Ambrì recevra le lendemain. On me vante cette affiche et on n’a pas besoin de me vendre bien longtemps les charmes de la région et de ses environs qui feront une destination idéale pour ma dernière semaine de vacances d’été. Au programme donc, la région des lacs italiens pendant quelques jours, avant de terminer par deux belles affiches du hockey suisse : Lugano-Ambrì le vendredi soir et Ambrì-Davos le lendemain.

Légende de la photo : Vue panoramique du lac de Côme, mardi 5 septembre 2017

Match 1 : Vendredi 8 septembre 2017, HC Lugano – HC Ambrì-Piotta

L’arrivée à la Resega, la patinoire de Lugano annonce la couleur. Nous sommes sur place environ une heure et demie avant le coup d’envoi et les alentours sont bien garnis de CRS (du moins l’équivalent suisse). Plutôt inhabituel pour moi pour un match de hockey, on se croirait aux abords d’un stade de foot de L1 avant une rencontre contre l’OM ou le PSG. Le temps d’avaler une copieuse et délicieuse pizza à la pizzeria d’à côté, une bombe agricole explose, ce qui n’est pas pour rassurer ma copine qui est aussi du voyage. Cependant, l’entrée dans la patinoire se fait sans problème. Pas de fouille malgré mon sac à dos. Les tribunes semblent également assez accessibles par tous.

Légende de la photo : La Resega, la patinoire de Lugano

Derrière chaque but, la « curva » (virage) est déjà bien garnie par les supporters ultras qui assistent au match debout. Pas de places réservées, il faut donc arriver tôt pour avoir l’assurance d’une bonne place, mais également pour préparer les tifos. Côté nord, derrière le but visiteur, se trouvent les ultras de Lugano. Côté sud, un tiers de la tribune est réservée au parcage d’Ambrì.

Légende de la photo : Les supporters de la Curva nord déjà sont déjà en place pour l’échauffement. Message de bienvenue en français, quelqu’un a dû informer le club de ma présence

Légende de la photo : Le kop d’Ambrì a déployé les tifos

Lugano, c’est le club de la ville posée au bord d’un très grand lac entouré de montagnes abruptes (j’avoue que le panorama depuis la promenade de la ville est assez fantastique). La ville semble plutôt prospère, à l’image de nombre de grandes villes suisses, notamment à y voir les quelques enseignes de luxe installées ici. Ambrì-Piotta, c’est le club de petits villages de montagne à quelques kilomètres du pied du col du Saint-Gothard, l’un des principaux axes de communication entre le nord et le sud de l’Europe. C’est l’association des petites localités d’Ambrì et de Piotta, mais c’est en réalité le club de toute la région du nord-Tessin (en témoignent les blasons des différentes communes accrochées au plafond de leur patinoire).

En quelque sorte, c’est les bourgeois de la « plaine » (notion très relative dans la région) contre les paysans de la montagne, c’est le gros club au budget conséquent contre le plus petit et modeste. D’après ce que j’ai pu lire, si Lugano enregistre de meilleures affluences, c’est en raison d’une capacité plus importante de son arena car il semble que ce soit bien Ambrì-Piotta qui compte le plus de supporters. La saison passée, Lugano a eu en moyenne 6115 spectateurs tandis que 4691 personnes ont en moyenne fréquenté la Valascia, la patinoire d’Ambrì. Pour notre affiche du jour, le site de la ligue indique que 7200 personnes sont présentes, en effet, les gradins sont bien remplis.

D’après Maxi, mon contact local, la rivalité est bien réelle. Plusieurs jours avant le derby, les fans des deux camps aiment à se chambrer, à l’école, au travail, dans les rues, au bar ou sur internet. Si la présence policière et les caméras ont un peu calmé les choses, il arrive encore qu’il y ait des altercations entre supporters, notamment lors de déplacements. Peu importe si le club fait une mauvaise saison ou ne remporte pas le championnat (cette dernière éventualité concerne plutôt Lugano qui dépense beaucoup pour avoir une équipe compétitive), les supporters se souviendront qui a gagné le plus de derbys au cours de la saison, même si en raison des droits TV le nombre des oppositions s’est accru ces dernières années, ce qui a tendance à réduire un peu l’intérêt d’un match. Si vous souhaitez en savoir plus sur ce derby, je vous invite à consulter cet article du Temps.

Mais revenons à notre match. Les joueurs d’Ambrì-Piotta sont les premiers à monter sur la glace pour s’échauffer sous une véritable bronca du public local. Un joueur de chaque équipe se distingue par sa tenue. En effet, comme dans quelques autres ligues, la ligue suisse met en avant le meilleur pointeur de chaque équipe, qui porte un casque jaune orangé orné de flammes ainsi qu’un maillot sans numéro avec au dos l’inscription « Top scorer ». Pour ce premier match de la saison où les compteurs sont à zéro, c’est le capitaine de chaque équipe qui arbore cette distinction. La partie commence sur un bon rythme. Les Bianconeri (les blanc et noir, couleurs de Lugano) semblent sûrs de leurs forces mais les Biancoblù (les blanc et bleu, couleurs d’Ambrì-Piotta), qui semblent montrer plus d’envie, sont combatifs sur chaque palet, parfois trop au vu du nombre de pénalités concédées. Les visiteurs sont finalement récompensés en ouvrant le score à 4 minutes de la fin du premier tiers.

Légende de la photo : Le Français Eliot Berthon n’a pas ménagé ses efforts sur la glace

Légende de la photo : Benjamin Conz vigilant face à Julien Vauclair

À la pause, une voiture sponsor vient s’essayer à quelques dérapages contrôlés sur la glace : une Maserati… Eh oui, nous sommes en Suisse.

Légende de la photo : une panthère sur la glace

Légende de la photo : Le tifo des ultras de Lugano avant la reprise de la deuxième période

Quelques minutes après la reprise, malgré un grand Conz qui multiplie les arrêts, Lugano égalise. À la moitié de ce tiers, Eliot Berthon a une chance en un contre un mais bute sur Merzlikins, le portier letton. Quelques minutes plus tard, alors qu’il vient de purger sa 3e pénalité du match, le Français revient sur la glace avec les joueurs évoluant en infériorité. Il parvient à récupérer un palet sur le côté gauche, temporise et trouve d’une belle passe son coéquipier Cory Emmerton, ancien joueur des Detroit Red Wings, qui dévie au fond des filets.

Légende de la photo : Le gardien letton de Lugano n’hésite pas à s’éloigner régulièrement de ses buts

Après une nouvelle démonstration de Maserati, les équipes reviennent en découdre pour ce dernier tiers dont les 10 dernières minutes seront pleines de buts et de suspense. La tension monte, la chaleur aussi avec un brouillard qui se forme au niveau de la glace avec quelques petites mares d’eau par ci par là. Ambrì-Piotta croit se mettre à l’abri avec un 3e but mais Klasen trouve la lucarne et réduit la marque 4 minutes plus tard. D’Agostini scelle la victoire des Biancoblù qui exultent avec un but en cage vide à une minute du terme, mais les visiteurs trembleront jusqu’au bout avec un dernier but à 6 contre 5 de la part de Lugano.

Légende de la photo : Conz, masqué, ne peut éviter le but de Klasen (2-3)

Légende de la photo : Les joueurs d’Ambrì-Piotta se congratulent à l’issue du match

Légende de la photo : Les mots doux adressés aux visiteurs au cours de la rencontre

À l’issue de la rencontre, une interview est prévue avec Eliot Berthon qui nous a accueilli de manière fort sympathique. Vous pouvez retrouver le contenu de cette entrevue ici.

 

Lugano – Ambrì-Piotta 3-4 (0-1, 1-1, 2-2)
Vendredi 8 septembre 2016 à la Piste della Resega. 7200 spectateurs (guichets fermés).
Arbitrage de Marcus Vinnerborg (SUE) et Ken Mollard assistés de Roman Kaderli et Balazs Kovacs.
Pénalités : Lugano 4′ (4′, 0′, 0′), Ambrì 14′ (6′, 6′, 2′).
Tirs : Lugano 30 (8, 11, 11), Ambrì 31 (7, 11, 13).

Évolution du score :
0-1 à 15’58 » : D’Agostini assisté de Zgraggen et Plastino
1-1 à 24’43 » : Hofmann assisté de Sannitz et Lapierre (sup. num.)
1-2 à 38’20 » : Emmerton assisté de Berthon et D’Agostini
1-3 à 50’57 » : Emmerton assisté de Zwerger et D’Agostini
2-3 à 54’27 » : Klasen assisté de Lajunen
2-4 à 59’04 » : D’Agostini (cage vide)
3-4 à 59’45 » : Walker assisté de Hofmann et Cunti

Lugano

Attaquants :
Linus Klasen (-1, 2′) – Maxim Lapierre – Luca Fazzini
Grégory Hofmann – Jani Lajunen – Dario Bürgler
Giovanni Morini – Raffaele Sannitz (-2, 2′) – Julian Walker
Alessio Bertaggia (-2) – Luca Cunti – Matteo Romanenghi (-1)
Sébastien Reuille (-1)

Défenseurs :
Philippe Furrer (+2) – Bobby Sanguinetti
Julien Vauclair (-1) – Stefan Ulmer
Massimo Ronchetti (-2) – Alessandro Chiesa (C, -1)
Thomas Wellinger (-1)

Gardien :
Elvis Merzlikins [sorti de 58’54 » à 59’04 », de 59’30 » à 59’45 » et de 59’53 » à 60’00 »]

Remplaçant : Daniel Manzato (G). Absents : Damien Brunner (épaule), Elia Riva (malade).

Ambrì-Piotta

Attaquants :
Dominic Zwerger (+2) – Cory Emmerton (+4) – Matt D’Agostini (+4)
Thibaut Monnet – Jeff Taffe – Noele Trisconi (-1)
Adrien Lauper (-1) – Marco Müller (-1, 2′) – Lukas Lhotak (-1)
Elias Bianchi (2′) – Diego Kostner – Eliot Berthon (+1, 6′)
Patrick Incir

Défenseurs :
Jesse Zgraggen (-1) – Nick Plastino (-1)
Christian Pinana (+1) – Michael Fora (C, +3)
Marc Gautschi – Igor Jelovac (+1, 2′)
Franco Collenberg (+1, 4′)

Gardien :
Benjamin Conz

Remplaçant : Sascha Rochow (G). Absents : Adrian Trunz et Christian Stucki (blessés).

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :