Gap – Grenoble (Ligue Magnus, 22e journée)

204

À peine la Coupe de France est-elle terminée pour Grenoble (5-4) que la compétition continue en Ligue Magnus. Ce soir les Brûleurs de Loups remettent le couvert et reviennent poser leurs patins à Gap. Sorti en cours de match mardi, Lukas Horak est sur le banc et Antoine Bonvalot garde les cages des BDL. Du côté gapençais, Graeme Mc Cormack fait sont retour mais avec un casque à visière intégrale.

Les pénalités relancent Grenoble

La partie débute sur un rythme moyen. Par contre Campbell place une belle charge contre Ville. C’est sur une situation de 4 contre 4 que Scheid s’infiltre et transmet le palet à Ross. Le tir passe entre les jambières de Bonvalot (2’14  : 1-0)

Il faut attendre 4’10 pour voir le premier shoot grenoblois avec de la pression sur les buts de Lerg. Et les Rapaces entament leur première supériorité. Julien Baylacq se jette et bloque le tir de Scheid et les Isérois tuent la pénalité. La réponse vient de Golicic qui passe à Rodman. Le palet est dévié de la crosse par Jeff Lerg (6’59). Gap est dans de bonnes dispositions et effectue des sorties de zone rapides et saines, grâce à un échec avant de Grenoble plutôt faible. La faiblesse du groupe est illustrée par Alexandre Giroux battu, dans le duel, d’un coup d’épaule par le petit (par la taille) Raphaël Faure.

Les leaders ne semblent pas être encore descendus du bus. C’est avec surprise que l’on voit des Grenoblois qui ne semblent pas avoir un sentiment de revanche après la défaite de mardi en coupe de France. Maurin Bouvet est encore une fois performant pour conserver le puck en infériorité. Grenoble est incapable de poser le moindre jeu de puissance, donc Gap s’en sort facilement. Mc Cormack shoote de la bleue et Bonvalot semble aussi fébrile que le groupe avec un arrêt difficile (11’53). Le match ne va que dans un seul sens et Gap gagne tous les duels. Le duo Thillet/Bouvet s’engage et provoque une bourde défensive dans le slot. Il s’agit d’une perte de palet que Thillet récupère et place dans les filets du revers (12’22 : 2-0).

Grenoble n’y est absolument pas et Raux shoote dans le trafic d’un palet chancelant (13’34). La partie monte en tension avec Campbell et Baylacq qui se cherchent. Le 4 contre 4 se transforme en 4 contre 3 quand Faure rejoint le banc pour un accrocher. Cette opportunité relance les Grenoblois et fait basculer la partie. Un premier shoot est freiné par Lerg et nettoyé par le défenseur devant la cage vide et juste derrière le portier (15’55). Mais Rodman ne loupe pas la deuxième occasion d’un tir puissant (16’14 : 2-1)

Gutierrez place une solide charge et gagne le palet dans le slot. Gap continue son jeu rapide avec une offensive entre Serer et McDonald. La reprise en pleine course passe juste au-dessus (19’25). Sur l’action suivante une nouvelle pénalité pour accrocher est sifflée. C’est alors qu’une longue discussion s’engage entre les arbitres et le capitaine grenoblois. Un pénalty est appelé par la suite dans une bronca du public. Leblond s’avance et crucifie le portier gapençais (19’48 : 2-2).

Gap a totalement dominé ce tiers, seules les pénalités ont permis à Grenoble de revenir au score. Et surtout la décision tardive de l’arbitre de donner un pénalty fait basculer le match. Grenoble est sorti sous les sifflets du public.

Gap impose son jeu face à un manque d’intensité grenoblois

Grenoble reprend avec nettement plus de patinage et de combativité. L’embellie est de courte durée avec un retard de jeu sifflé contre Kunnas. Les Brûleurs font le job pour gagner et évacuer les palets dans la bande. Quelques minutes plus tard la même erreur est commise par Hardy. La pression de Gap, qui s’est aligné au rythme grenoblois, pousse la défense à la faute. Linsmayer est dangereux avec une déviation qui passe près des cages (26’46). Campbell plombe le gardien avec deux gros shoots dans le trafic. Les choses s’aggravent encore avec une double infériorité à venir sur un cinglage de Rohat. A contrario, sur ce coup, Scheid se fait subtiliser le palet, mais le break est éteint par Lerg solide (28’43). Le une-deux Mc Donald / Bouvet est bien amené avec une reprise juste devant le portier conclu l’action (29’50). Les blancs s’en sortent tant bien que mal et reviennent à cinq. Mais un nouveau contre emmené par Glen et Scheid fait passer des frissons aux Grenoblois. C’est un 2 contre 0  que Scheid ne peut concrétiser en ne pouvant reprendre la passe arrivée dans les patins (32’05).

Bouvet continue son bon job défensif en récupérant des pucks. Maintenant le jeu se stabilise avec les défenses plus fortes que les attaques. On revoit les visiteurs pointer du nez avec lancé balayé de Kunnas dévié crosse Lerg (33’54). Grenoble à l’occasion de revenir avec une pénalité sifflée. Alexandre Giroux en profite avec une reprise violente captée de la mitaine par Jeff Lerg en grand écart (34’46). Mais il faut bien souligner que la production du grand Canadien n’est pas digne du CV. Peu d’engagement physique et peu de shoots cadrés sont à signaler. Bouvet revenu en repli défensif envoie la rondelle changer de bord par les bandes mais assure une passe aux Grenoblois. Le contre est exploité et Kyle Hardy conclut dans les cages. Le but est refusé à cause de la présence d’un joueur dans la zone du gardien (35’45). On sent le vent tourner et une grosse fin de tiers est à suivre pour les BDL. Christophe Tartari envoie un slashing qui sauve une situation dangereuse. En infériorité Baylacq a l’occasion d’envoyer un tir dans le bouclier du portier (38’53). Sur l’occasion suivante, Dimitri Thillet place un revers et s’offre un doublé (39’09 : 3-2).

Sur la dernière mise au jeu Hardy reprend en one timer et le palet est bloqué sous le bras du gardien (39’53). Au buzzer Joël Champagne,que l’on n’avait pas vu dans cette partie, conclut avec une charge dans le dos et se distingue en écopant d’un 2’+10’. Tout va bien sur le banc grenoblois. Edo Terglav a donné des signes d’agacement et de circonspection…

Efficacité gapençaise insolente

Gap gâche son jeu de puissance par de nombreux problèmes de contrôles de palet. Le pressing des Brûleurs est imposant au retour à égalité numérique. Cette fois les Grenoblois ne semblent plus vouloir lâcher l’affaire. Du coup la récupération des pucks est importante et Legault fructifie ce moment fort par un contre avec le revers (43’47 : 3-3)

Une pénalité contre Gap donne la chance aux visiteurs de revenir. Mais Jack Lewis éteint cet espoir avec une offensive ultra rapide en compagnie de Campbell qui n’a plus qu’a dévier le palet d’une « touchette » (46’09 : 4-3).

Le jeu de puissance est finalement installé et c’est Hordelalay qui reprend le puck en « aérien ». Lerg est solide et bien en place. Grenoble continue pourtant de jouer avec Baylacq en one timer, arrêt réflexe (47’53). Mais le groupe semble encore malade avec Bonvalot qui prend une mauvaise décision dans la relance. Thillet, à l’affût, récupère le palet mais sans pouvoir l’exploiter. Les blancs essaient mais Gap a du répondant sur un 4 contre 4 rudement mené. La supériorité suivante ne donne rien non plus. Le trio Glen/Scheid/Linsmayer se joue de la défense en zone offensive avec un jeu de multi-passes. Le tir est capté sans rebond par Bonvalot (53’03). Grenoble stationne maintenant en zone offensive mais les crosses bleues nettoient le secteur sur les Gapençais. La pression est importante, mais sur un nouveau 4 contre 4, David Glen s’échappe et place le palet côté bouclier (53’47 : 5-3)

Lerg est impérial et ne laisse aucun rebond sur les shoots. Le groupe grenoblois plie et souffre avec une erreur de Bisaillon qui remet sur directement sur Scheid. Cela provoque un contre Scheid/Linsmayer à 2 contre 1. Bonvalot nous gratifie d’un double arrêt (57’10). Edo Terglav tente le coup en sortant son gardien. Un tir surpuissant de Dame Malka est suivi d’un dégagement de Campbell qui passe à côté de la cage vide (57’53). Le double arrêt de Lerg, qui se jette sur la reprise, conclut la partie.

Gap a démontré des qualités de combat et de rigueur défensive. Lerg a parachevé cette victoire par son intensité de déplacement et de réflexes. Grenoble est bien en panne sèche en ce moment ! La série de cinq défaites est atteinte et on ne peut qu’être déçu de la prestation offerte ce soir au vu de la qualité de l’effectif. Ce groupe a-t-il la capacité à affronter la pression et la détermination pour se faire violence ? Ces questions devront être posées et les solutions trouvées très rapidement. À l’image de la capacité de patinage et d’intensité entrevues lors du début de match de mardi, ce groupe vaut bien mieux que ce qui a été produit ce soir. Gap, de son côté, a su gagner en efficacité offensive et tenir un cap positif. À suivre !

Gap reçoit dimanche une équipe de Nice piégeuse. Quant à Grenoble la réception de Rouen, nouveau leader, va être un sacré défi à relever !

Élus joueurs du match : David Rodman pour Grenoble et Dimitri Thillet pour Gap

 

Gap – Grenoble 5-3 (2-2, 1-0, 2-1)
Vendredi 24 novembre 2017 à 20h30 – Alp’arena. 2152 spectateurs
Arbitres : Savice Fabre et Geoffrey Barcelo assistés de Guillaume Barthe et Nicolas Constantineau.
Pénalités : Gap 18’ (10’, 2’, 6’) Grenoble 30’ (6’, 10’+10’, 4’)
Tirs : Gap 33 ; Grenoble 42
Mises aux jeux : Gap 29 ; Grenoble 28

Évolution du score :
1-0 à 02’14 : Ross assisté de Linsmayer et Scheid
2-0 à 12’22 : Thillet assisté de Bouvet et McDonald
2-1 à 16’14 : Rodman assisté de Hardy et Giroux
2-2 à 19’48 : Le Blond (tir de pénalité)
3-2 à 19’09 : Thillet assisté de McCormack
3-3 à 43’47 : Legault assisté de Tartari et Hordelalay
4-3 à 46’09 : Campbell assisté de Lewis (inf. num.)
5-3 à 53’47 : Glen
 

Gap

Attaquants
Rob Linsmayer – David Glen – Eric Scheid
Dimitri Thillet – Maurin Bouvet – Romain Gutierrez
Devin Tringale – Jack Lewis – Chad Mc Donald
Cédric Di Dio Balsamo – Evan Ritt – Marius Serer
Yoanne Lacheny

Défenseurs
Tim Campbell – Max Ross
Damien Raux – Graeme Mc Cormack
Raphael Faure – Pierre Crinon
Arnaud Faure

Gardien
Jeff Lerg

Remplaçant – Aurélien Bertrand (G)

Grenoble

Attaquants
Alexandre Giroux – Bostjan Golicic – David Rodman
Matthieu Le Blond – Joel Champagne – Maxime Legault
Julien Baylacq – Pierre-Charles Hordelalay – Vincent Kara
Guillaume Leclerc – Sébastien Rohat – Gabin Ville
Mathias Arnaud

Défenseurs
Sébastien Bisaillon – Kyle Hardy
Aziz Baazi – Olivier Dame Malka
Joona Kunnas – Christophe Tartari

Gardien
Antoine Bonvalot

Remplaçant : Lukas Horak (G). Absent : Teddy Trabichet (blessé).

Les commentaires sont fermés.

On vous envoie quelques cookies, c'est juste pour suivre notre audience, vous pouvez refuser de les recevoir si vous le voulez ! AccepterEn savoir plus

adipiscing et, quis, Nullam mattis ante. Praesent justo Phasellus